ET TOI AUSSI MAAM SEY ! Hommage à une lingeer.

De Guy njulli à keur mbutu Sow, de Kahone à Léona Kanéne, des torrents de larmes inondent encore la terre du Saalum orpheline de son Gelwaar.

Dimanche 12 Août 2012 - 05:39

ET TOI AUSSI MAAM SEY ! Hommage à une lingeer.
Et ma messagerie de condoléances attristées déborde encore. Consolations émues de collègues, parents et amis, déferlements de souvenirs d’une intense matinée d’animation scientifique dans le Campus de l’UGB : ce 26 avril 2008 quand surgi des travées de l’Amphithéâtre Madické Diop, Gelwaar, la main tendue arpenta de son pas fier la scène déclamant une séquence mémorable, « thiooo… !», du film culte du locataire de Galle Ceddo. Et exulta l’Amphi, ovation nourrie !

Ce fût toi Maam qui m’aida à faire venir Gelwaar à l’UGB pour rendre hommage à Sembene !
Ce fût toi qui monta le Chœur des femmes de Get ndar dont le bakk savoureux dédié au baobab du cinéma africain arracha des larmes à plus d’un.

Et ce fût toi encore Maam qui accompagna ton « frère » ainsi que tu aimais à m’appeler affectueusement, et cette fois sur la scène de l’Amphi M. Diop, lingeer Fatim Yamar un talaata à Ndeer haranguant tes sœurs, Phares des marais aux chairs farouches/ Eteintes dans le sacre légendaire des cases en feu. Pour, fêtant les 350 ans de Saint-Louis, un 24 avril 2010, rappeler avec éclat que Ndar la cosmopolite était bien et avant tout fille du Waalo. Cette terre de légende dont tu excellais à exalter les valeurs et magnificences.

Et c’est toi Maam hélas ! qui répond de sitôt en écho au deuil du Gelwaar du Saalum : « kër’a ngoog ! »
Et de Tenjigeen à Ceem, de Sor à la langue de barbarie, des torrents de larmes vont inonder pour longtemps encore la terre du Waalo orpheline de sa lingeer. Et exploser ma messagerie de condoléances attristées !
Oui! Car tu étais pour moi, Lingeer ma sœur (comme Gelwaar d’ailleurs) une Icône suivie depuis longtemps, une amie devenue depuis peu…

Comédienne tu fus, au talent fou ; artiste, généreuse jusqu’au sacrifice de ta santé naguère fragile. Tes collègues et compagnons, de L’Ecole des arts à la Mairie de Saint-Louis en passant par Baara Yegoo, te diront mieux que moi…
Je vais laisser la douce brise du soir t’accueillir à Ceem, lingeer ! Puisses-tu y dormir du sommeil des justes entre l’Atlantique et le Sénégal, comme toutes les lingeer et tous les gelwaar, fiertés de ma terre, par la grâce de Maam Seex.
WAAW KUMBA YAAY FAAL !

Malamine Diouf, Conservateur
Directeur de la Bibliothèque centrale
Université Gaston Berger de Saint-Louis


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par amar le 14/08/2012 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quoi ce charabia pseudo poétique là? Non mais franchement Mame Seye méritait mieux que cet affreux galimatias auquel seul son auteur comprend peut-être quelque chose...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET