Ebola : l'épidémie repart à la hausse en Afrique de l'Ouest

Pour la première fois depuis le début de l'année 2015, le nombre de nouveaux cas de fièvre Ebola est en augmentation dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés par le virus : la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia.

Jeudi 5 Février 2015 - 07:12

Est-ce une conséquence de l’optimisme généralisé ces dernières semaines autour de la décrue d'Ebola ? Peut-être… En tous cas, la bonne nouvelle aura été de courte durée. Le nombre de cas de personnes infectées par le virus a augmenté au cours de la dernière semaine de janvier 2015, dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par la fièvre hémorragique, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone. "Le bilan hebdomadaire indique une hausse dans les trois pays pour la première fois cette année. Il y a eu 124 nouveaux cas rapportés pendant cette semaine", a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS), mercredi 4 février.
Cette recrudescence constitue la première hausse depuis le début de l'année. Concrètement, trente-neuf nouveaux cas ont été enregistrés en Guinée dans la semaine qui s'est achevée le 1er février contre trente la semaine précédente, cinq au Liberia contre quatre la semaine précédente, et 80 en Sierra Leone contre 65 auparavant, selon les dernières statistiques.
>> À lire sur France 24 : "le Liberia ne compte plus que cinq cas confirmés"
L’OMS appelle à ne surtout pas relâcher les efforts dans la lutte contre la maladie, alors que la baisse du nombre de nouveaux cas ces dernières semaines avait provoqué un certain soulagement. "La résistance persistante des communautés, la progression géographique en Guinée et la large propagation en Sierra Leone, ainsi que [cette] hausse des cas montrent que la lutte [contre Ebola] se heurte encore à de sérieux défis", a ajouté l'OMS.
La situation reste en effet extrêmement préoccupante en Sierra Leone, pays qui compte le plus de cas avec 10 740 personnes contaminées, et 3 276 décès. La capitale Freetown a fait état de 22 nouveaux cas la semaine dernière, contre 20 la semaine précédente, et le district voisin de Port Loko a vu de son côté 36 nouveaux cas contre six la semaine précédente, selon la même source.
>> À voir sur France 24 : "Ebola, la menace au quotidien"
La Guinée, de son côté, a répertorié 2 975 contaminations et 1 944 cas mortels. Le Liberia a recensé 8 745 cas dont 3 746 mortels. Au total, depuis le début de l’épidémie, au printemps 2014, environ 22 495 personnes ont contracté la maladie dans neuf pays, dont 8 981 sont mortes, selon les derniers chiffres. Tous les décès, sauf 15, sont survenus en Guinée, au Liberia, et en Sierra Leone.
Pour éradiquer la maladie, les efforts ont notamment porté sur l'instauration de procédures sûres pour les obsèques et l'inhumation des corps de malades décédés, cause d'une bonne partie des contaminations. Mais, comme toujours, les nouveaux chiffres montrent que ces consignes peinent à être appliquées, avec des conséquences dramatiques… En Guinée, par exemple, l'inhumation d'un malade mort du virus Ebola a entraîné à elle seule la contamination de 11 personnes, dans une région proche de la Côte d'Ivoire, selon l'OMS. Pour rappel, le virus Ebola est encore très contagieux même lorsque le malade est décédé.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET