Egypte : au moins 25 morts dans les affrontements entre pro et anti-Morsi

Samedi 6 Juillet 2013 - 05:55

Egypte : au moins 25 morts dans les affrontements entre pro et anti-Morsi
Réagir La tension reste extrême entre pro et anti-Morsi en Egypte. Les islamistes égyptiens qui appellent samedi à de nouvelles manifestations «pacifiques» en soutien au président Mohamed Morsi renversé par l'armée, font craindre de nouveaux débordements.
SUR LE MÊME SUJET
Le récit des évènements de vendredi ABONNES. « On en a marre de ces changements de régime » ABONNES. VIDEOS. L’Egypte au bord de l’implosion Le général Abdel Fattah al-Sissi s'impose EN IMAGES. Egypte : la place Tahrir en liesse Morsi évincé, l'Egypte dans l'attente de nouvelles élections ABONNES. Les islamistes préparent la riposte Morsi, de l'espoir au rejet Adly Mansour, un inconnu à la présidence La veille, de violents affrontement entre pro et anti-Morsi ont fait au moins 25 morts, dont 19 en marge des rassemblements au Caire et à Alexandrie.

Cinq policiers et un soldat tués. Lors de ces heurts d'une rare violence, cinq policiers et un soldat ont été tués dans la péninsule du Sinaï (nord), dans des attaques de militants islamistes qui n'ont pas été revendiquées. Dans la nuit, des islamistes ont attaqué le gouvernorat du Nord-Sinaï et y ont hissé leur drapeau. Dans la ville côtière d'Alexandrie, 12 personnes ont été tuées et 460 blessés, selon l'agence officielle Mena.

Les Frères musulmans appellent à de nouvelles manifestations. Galvanisés par leur Guide suprême Mohamed Badie, les partisans de l'ex-chef d'Etat islamiste ont tenté vendredi d'accrocher la photo de leur héros sur les fils barbelés qui entourent le siège de la Garde républicaine, un bâtiment proche du palais présidentiel au Caire. Quatre militants sont morts, de source officielle, dans les échanges de tirs qui ont suivi et déclenché des scènes de panique. Une partie des islamistes est restée sur place pour un sit-in illimité.

Les Frères musulmans, dont l'influent numéro 2, Khairat Al-Chater, a été arrêté dans la nuit, entendent rester «dans les rues par millions jusqu'à ce que» le président déchu retrouve son chef, a prévenu le Guide suprême devant une foule de ses partisans. «Nous avons déjà vécu sous un régime militaire et nous ne l'accepterons pas une nouvelle fois», a-t-il lancé, faisant référence à l'intérim controversé assuré par l'armée après la chute de Hosni Moubarak en février 2011.

Une mise en garde contre la politique de «représailles». Le président intérimaire Adly Mansour, nommé par l'armée, a dans son premier décret dissous vendredi la chambre haute dominée par les islamistes, qui assure l'intégralité du pouvoir législatif, et nommé un nouveau chef des renseignements. En outre, le procureur général a annoncé que des poursuites seraient engagées contre neuf dirigeants du mouvement islamiste, dont Mohamed Badie, dans le cadre d'une enquête pour «incitation au meurtre» de manifestants. Mohamed Morsi est quant à lui toujours détenu par l'armée.

Reflétant l'embarras international face à ce coup militaire qui a le soutien d'une importante partie de la population, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a mis en garde contre une politique de «représailles». Les Etats-Unis ont condamné vendredi les affrontements meurtriers et demandé instamment aux responsables du pays y compris ceux de l'armée d'arrêter les violences. «Nous condamnons la violence survenue aujourd'hui en Egypte. Nous lançons un appel à tous les responsables égyptiens pour qu'ils condamnent l'usage de la force et empêchent de nouvelles violences de leurs partisan»", a déclaré la porte-parole du Département d'État Jen Psaki. L'Union africaine a, elle, suspendu l'Egypte.

Le Parisien.fr

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET