Etats-Unis: un malade mental exécuté malgré les protestations

Mardi 6 Août 2013 - 06:40

Etats-Unis: un malade mental exécuté malgré les protestations
Un condamné à mort souffrant de troubles mentaux a été exécuté lundi soir en Floride (sud-est des Etats-Unis) malgré les nombreux appels et protestations, a-t-on appris auprès des autorités pénitentiaires.
John Ferguson, atteint de schizophrénie paranoïaque, a été déclaré mort par injection létale à 18H17 locales (22H17 GMT), a indiqué une porte-parole.
Dans sa dernière déclaration, le condamné a de nouveau prétendu être "le Seigneur Dieu", comme il le disait régulièrement, selon son avocat Chris Handman.
Plusieurs associations de malades, médecins et avocats étaient intervenues auprès de la Cour suprême des Etats-Unis pour lui demander de stopper l'exécution, mais la plus haute juridiction du pays a rejeté un ultime appel en fin de journée lundi, a-t-on appris auprès de son service de presse.
La défense du condamné s'est dite "profondément déçue que la Cour suprême ait rejeté la demande de John Ferguson de clarifier les critères d'évaluation des compétences d'un individu qui doit être exécuté, et lui ait refusé d'invoquer la jurisprudence de la haute Cour interdisant d'exécuter les fous".
"M. Ferguson est profondément malade depuis quatre décennies, bien avant les crimes pour lesquels il doit être exécuté", avait déclaré Me Handman dans un communiqué publié juste avant l'exécution.
John Ferguson, âgé de 65 ans dont 35 dans le couloir de la mort, a été condamné pour six meurtres dans une affaire de drogue en 1977 et deux autres meurtres d'adolescents en 1978.
Son exécution, qui a donné lieu à de multiples recours judiciaires, avait déjà été suspendue une fois en septembre 2012.
La National Alliance on Mental Illness (NAMI), plus grosse association américaine d'aide aux maladies mentales, s'est associée avec trois autres organisations -- la NAMI Floride, la Société de Psychiatrie de Floride et l'Association Psychologique de Floride -- à un recours déposé par la défense du condamné.
"La peine de mort n'est constitutionnellement pas applicable pour John Ferguson car ses troubles mentaux l'empêchent de comprendre la nature de ce qui lui arrive", a estimé le directeur pour les affaires juridiques de la NAMI Ron Honberg. "Ce principe constitutionnel n'excuse pas ses crimes mais montre que la prison à vie est la sentence adéquate", a-t-il ajouté.L'American Bar Association, association des avocats américains, s'était déjà également associée à la défense qui s'appuyait sur une précédente décision de la Cour Suprême affirmant qu'un condamné doit avoir conscience de la peine appliquée contre lui.

Une affaire similaire est en cours en Géorgie (sud-est) où Warren Hill, handicapé mental, a bénéficié le 19 juillet d'un sursis à son exécution. La plus haute juridiction des Etats-Unis a également été saisie.

Il s'agit de la 1.343e exécution depuis le rétablissement de la peine de mort aux Etats-Unis en 1976, la 23e cette année, dont 4 en Floride, selon le décompte du Centre d'information sur la peine capitale (DPIC).

Par ailleurs, un condamné à mort de l'Ohio, qui devait être exécuté mercredi, a été retrouvé pendu dans sa cellule dimanche, a-t-on appris lundi auprès du DPIC. Le gouverneur John Kasich avait refusé de commuer sa condamnation en réclusion criminelle à perpétuité en dépit de la recommandation du bureau des grâces.
AFP 2013.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET