FESTIVAL BËCCËGU NDAR KAMM: artistes Hip-Hop locaux, de Rosso, Louga, Dakar et France invitent la population à la fête et à l’action.

6ème année consécutive du petit festival de cultures urbaines devenu grand : l’association de Pikine Jeunesse Débrouillarde ne cesse de faire évoluer Bëccëgu Ndar Kamm, un temps dédié à la mise en valeur des artistes locaux et de la culture Hip-Hop sénégalaise en général. Concerts rap, ateliers, formation investissent, Pikine, l’île et La Langue de Barbarie du 22 au 27 décembre 2014. Mais pas que : l’ensemble de la population est appelée à s’impliquer dans les actions sociales mises en place en marge de l’événement. A noter: tout est gratuit d’accès et ouvert à tous publics.

Mardi 23 Décembre 2014 - 07:06

C’est d’abord l’histoire d’un groupe de jeunes de Pikine qui se rassemble autour de leur passion commune : le Hip-Hop, donnant naissance au groupe de rap Ñuul Kukk. C’est désormais une association qui appelle la jeunesse et l’ensemble de la société sénégalaise et Saint-Louisienne au changement et à l’ouverture. En créant le festival, en invitant la population à la fête, il s’agit aussi de mettre en valeur le potentiel et la capacité d’initiative de la jeunesse Saint- Louisienne, de permettre un coup de projecteur sur les
artistes locaux. Surtout, de rassembler, toujours de transmettre un message. Une caractéristique forte de la culture Hip-Hop qui connaît un succès considérable au Sénégal, dont les artistes rap sont reconnus à travers le monde. Pas moins de 3 concerts gratuits permettront de vérifier l’info, en live et en musique. L’action se poursuit au sein d’ateliers d’écriture, de graffiti et une masterclass de coaching scénique assurée par l’artiste français Vîrus, invité du festival.

Le Hip-Hop : une culture citoyenne

Né de l’envie de « donner une voix aux sans-voix », le Hip-Hop sénégalais a gardé la tradition socio- culturelle du mouvement qu’ont perdue d’autres pays. Au-delà de l’expression artistique et des messages véhiculés durant le festival, Jeunesse Débrouillarde invite la population, petits et grands, à 2 opérations sanitaires et sociales : un don du sang et For Mbalit, une marche citoyenne pour le ramassage des ordures et la sensibilisation à la gestion des déchets à Pikine.

La coopération franco-sénégalaise au cœur du projet

Bëccëgu Ndar Kamm c’est aussi l’histoire d’une amitié née d’une passion commune : l’association Hip-Hop Echos D’en Bas d’Arras, dans le nord de la France, coproduit désormais le festival aux côtés de Jeunesse Débrouillarde. Un réel travail de coopération qui se traduit cette année par l’accueil d’une délégation française après la visite en 2012 et 2013 des Saint-Louisiens en France. L’association lilloise Call 911, opérateur pour les Cultures Urbaines en Nord-Pas de Calais s’intègre nouvellement au partenariat, pour un accompagnement professionnel des deux jeunes structures.


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET