FIN D’UN PÉRIPLE SOCIALISTE : du serment d’allégeance aux " démocrates réformateurs" aux grosses déceptions sur la gestion communale (vidéo)

Ababacar GUEYE quitte le Parti socialiste devant , "une perte de repères " qui secoue la famille et qui, pour lui, engendre la nécessite pour sa « génération », « d’assurer et d’assumer la relève ».

Dimanche 22 Mai 2016 - 21:14

«  Le Parti tangue comme un navire dans des eaux troubles au grès des tempêtes et bourrasques sans ancres ni boussoles », dit-il. «  Pour toutes ces raisons, à la fois émotives et objectives, j’ai décidé de me retirer de ce navire avant qu’il ne soit trop tard et ne sombre dans les abysses sans fond de l’abime », a-t-il ajouté. «  Je ne vois plus d’avenir dans le parti. J’ai peur d’un naufrage politique »

La source du divorce avec Abba MBAYE …

Une rupture consommée depuis les sorties de GUEYE sur la situation du parti socialiste et qui suscitaient des retardements du leader du Mouvement Euleuk Si Bii ». Quelle que soit la nouvelle trajectoire politique, Bababcar GUEYE assure que l’amitié demeure. «  Je ne le juge pas. Peut-être que c’est un homme pressé, peut-être qu’est en avance sur sa génération. Il demeure mon ami et je l’invite à adhérer aux réformateurs  », a-t-il affirmé.

Les démocratiques réformateurs, la nouvelle ligne politique.

«  Fada a du courage politique. Il a su prendre ses responsabilités », explique le jeune leader politique qui faisait face à la presse. «  J’ai vu son combat interne au niveau de l’Assemblée nationale. Il a une maitrise des textes. Il a un bon cursus politique et de l’avenir ».

« C’est une nébuleuse, la municipalité de Saint-Louis »

«  Au lieu de raser le marché Sor, il crée une route secondaire », renseigne le nouveau adhérant aux Réformateurs, en évoquant une nébuleuse dans la soumission au marché. «  Il a eu une victoire indésirable et entachée à l’élection municipale. Il se targue sur tous les toits d’être le gendre du président. Les Saint-Louisiens sont tombés dans ce piège », estime-t-il et ajoute, «  ce n’est pas une municipalité, c’est un conglomérat d’amis ».

Poursuivant, il soutient « Saint-Louis ne peut pas avoir deux feux rouges. Depuis 2000, il n’y a pas de feux rouges. La place Faidherbe est la place des chèvres. Saint-Louis mérite mieux que cela ».

> Sa réaction, en vidéo ...



Notez


Commentez maintenant

1.Posté par deug rek le 23/05/2016 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mbaye sorbone qu'est ce que tu représente dans la politique à saint louuis nopil bala gars yi di wakh le nom de mbaye sorbone

2.Posté par ndar sa ma deuk le 30/05/2016 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
véritablement le ridicule ne tue pas. Cet homme on ne lui connait d'aucun comité ,ni de sections et encore moins de responsabilités dans le parti socialiste.Son speech n'est pas coherant et aussi il ne parle pas français.Je pense qu'il ne pèse pas dans le parti suffisamment de raisons pour vouloir représenter FADA à Saint-Louis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET