Fanaye n’en veut pas : L’Ile à Morphil convoite l’implantation de Senethanol

Samedi 10 Décembre 2011 - 20:57

Fanaye n’en veut pas : L’Ile à Morphil convoite l’implantation de Senethanol
Va-t-on vers la délocalisation du ‘Projet de Fanaye’ ? Les signaux semblent, en tout cas, le confirmer. Il y a quelques semaines, en effet, ses promoteurs étaient allés à Saldé, au niveau de l’île-à-Morphil, pour y ‘marchander’ des terres afin de s’y implanter.

Après le flop de Fanaye, Senthanol cherche site désespérément. Après avoir prospecté Nianga Eddy dans la communauté rurale Dodel et Ngnitt à quelques kilomètres de Keur Momar Sarr (Louga), ses promoteurs sont maintenant intéressés par l’île-à-Morphil. En effet, quelques semaines après sa suspension par le président de la République, Maître Abdoulaye Wade, à l’issue d’une audience avec le comité de défense des terres de Fanaye, le projet Sen huile Senthanol est en voie d’être délocalisé dans l’un des sites sus-cités. Apparemment, c’est le village de Saldé et ses environs qui semblent, actuellement, être la cible de ses promoteurs.

En compagnie de l’ex-directeur général de l’Agence nationale d’aménagement du territoire (Anat) et, fraîchement, promu ministre de l’Agriculture, le Président directeur général dudit projet et les promoteurs israéliens ont déjà fini de prendre langue avec les autorités coutumières de Saldé dans le sens de trouver un nouveau site d’accueil.


Dans cette localité où ces derniers ont été reçus par le chef du village, les promoteurs ont exprimé leur ardent désir de trouver des hectares de terre afin d’y mettre en œuvre leur projet rejeté par les populations de Fanaye. Contrairement à ces dernières, Hady Mamadou Ly qui porte le titre traditionnel de ‘Elimane Pété’ a fait part à ses hôtes qu’un tel projet peut être profitable aux villages de l’île-à-Morphil et, par conséquent, des discussions peuvent être ouvertes avec leurs populations. Le chef de village de Saldé a, toutefois, fait comprendre que sa contrée, à elle seule, ne pourrait pourvoir tant d’hectares au projet italien. Aussi, a-t-il suggéré à ses interlocuteurs de chercher, également, d’autres sites au niveau de la communauté rurale de M’Bolo Birane pour son implantation. Les promoteurs du projet ont exprimé leur souhait de trouver les vingt mille hectares dont ils ont besoin, qu’ils souhaiteraient beaucoup d’espaces sur un même site. D’un autre côté, ce sont les populations de Nianga Eddy qui sollicitent que le projet soit implanté chez elles faisant valoir les potentialités dont regorge leur zone.



Si les promoteurs de ce projet sont à pied d’œuvre pour sa délocalisation, au niveau de Fanaye les populations n’ont pas dit leur dernier mot. Après s’être opposées à son implantation dans les environs de leur localité, ces dernières semblent revenir à de meilleurs sentiments même si on note quelques poches de résistance. Selon, en effet, certaines notabilités et conseillers ruraux, l’Etat a commis une grande erreur de suspendre ce projet au profit d’une minorité qui n’en veut pas alors que la majorité n’a pas été consultée. De l’avis de certains conseillers ruraux, le chef de l’Etat, en prenant sur lui de ne consulter qu’une infime partie de la population opposée au projet, a véritablement lésé la communauté rurale de Fanaye. D’ailleurs, très remontés par la démarche de Me Wade qui risque de leur priver de beaucoup d’avantages, nombre d’habitants de Fanaye menacent de voter contre ce dernier à la prochaine élection présidentielle au cas où leur village perdrait ‘son’ projet.


C’est dire que le projet qui a suscité tant de controverses est, aujourd’hui, très convoité par les populations du Fouta. En tout état de cause, avec le retour de Hamath Sall au ministère de l’Agriculture, le gouvernement semble aller dans le sens de valoriser les potentialités agricoles du Fouta, plus particulièrement celles de l’île-à-Morphil. Lors de sa dernière tournée politique dans cette partie du Sénégal, Me Wade avait, en effet, promis d’en faire la Californie du Sénégal. La délocalisation du projet Senthanol au niveau de l’île-à-Morphil est-il le début de la matérialisation de cette promesse ? Les populations de Saldé et environs, gagnées par la pauvreté, l’espèrent bien.

Abou Kane

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET