Fary Sèye, championne d’ Afrique de judo, réclame ses primes : « Je ne demande pas l’aumône, c’est quelque chose qui me revient de droit »

Mercredi 9 Avril 2014 - 21:10

En France (Marseille depuis Paris) depuis plusieurs années déjà, la championne d’Afrique Fary Sèye nous a accordés au téléphone un entretien où elle a étalé son amertume. Révélée par le Tournoi international de Judo de Saint-Louis, la pensionnaire de l’institut des sports de Saint-Louis regrette son absence lors du dernier tournoi tenu après le décès de son protecteur, Mbaye Boye qu’elle ne parvient toujours pas à oublier.

La championne court toujours derrière les primes que les autorités devaient lui remettre. Elle réclame « son droit », tout comme la maison que le maire de Saint-Louis lui avait promise. Dépitée, elle déclare que le judo sénégalais est en crise et invite les autorités à mettre sur pied une fédération.

« Depuis mon titre de championne d’Afrique, je n’ai pas reçu mes primes de médailles, et même après mon titre, je n’ai rien reçu alors que j’ai ramené d’autres médailles. Je ne demande pas l’aumône, c’est quelque chose qui me revient de droit. On a payé les basketteurs et pourquoi pas nous ? J’ai toujours défendu les couleurs de mon pays et il est temps que le Président se tourne vers nous».


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET