Fatou Kiné Camara « Interdire l’avortement médicalisé aux femmes violées est un crime contre l’humanité »

Dans les zones de conflit, les femmes et les enfants sont très souvent victimes de violence. Cette violence qui porte atteinte à leur intégrité physique même psychologique est devenue un phénomène mondial.

Jeudi 12 Juin 2014 - 00:48

Selon Fatou Kiné Camara, présidente de l’Association des juristes sénégalaises (Ajs) qui participait au panel de haut niveau sur la violence sexuelle en temps de conflit, la violence est une construction sociale, elle n’est pas innée. Elle s’acquiert par une éducation et un résultat de comportements ou d’expériences.



Evoquant le thème sensible de l’avortement, elle a déclaré : « Le protocole de Maputo a une disposition qui stipule le droit d’une femme violée à avoir accès à l’avortement médicalisé. Donc tous les pays qui l’ont signé, y compris le Sénégal, devraient l’appliquer ».



A l’en croire, il n y rien de plus normal que de permettre à une femme violée de bénéficier d’un avortement médicalisé. Le lui interdire est un crime contre l’humanité.



(Texte : L’As)



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET