Fermeture du centre des diabétiques à l'hôpital de Saint-Louis: 770 malades en danger.

C'est la colère noire des personnes diabétiques après la décision de l'actuel directeur de fermer leur centre d'urgences, et ce matin, les responsables des associations des hémodialysés et de diabétiques et des patients se sont regroupés devant ce bureau pour manifester leur ras-le-bol et fustiger « une décision injuste » et « inhumaine ».

Lundi 3 Février 2014 - 11:46

C’est la colère noire des personnes diabétiques après la décision de l’actuel directeur de fermer leur centre d’urgences. Ce matin, les responsables des associations des hémodialysés et des diabétiques se sont mobilisés à coté des patients, devant ce bureau rendu inaccessible pour manifester leur ras-le-bol et fustiger « une décision injuste » et « humaine ».

« Cette décision a été prise sans préavis. Aujourd’hui, la vie de plus 770 malades est menacée. Ces patients trouvaient dans ce centre tout l’accompagnement dont ils avaient besoin. Nous ne pouvons comprendre et accepter le silence des autorités étatiques et du ministre de la situation sur cette situation », a dénoncé Doudou Diop, le président de l’Association des Diabétiques de Saint-Louis.

« Ce centre a été ouvert à la suite d’une convention avec l’hôpital. Notre association a fait bénéficier à l’hôpital de Saint-Louis un soutien financier de plus de 20 millions de CFCA. Ce qui a permis de créer ce centre dédié à l'orientation des personnes des personnes diabétiques », a-t-il expliqué M. Diop, membre de l’alliance nationale pour la sécurité des patients.


« Nous réclamons le départ de ce directeur insensible. Il considère cet hôpital comme une caserne militaire. Il est insensible au sort des personnes diabétiques. Que les autorités sanitaires de ce pays sachent qu’ils sont coupables de tous les morts qui seront enregistrés par faute d’accompagnement, si cette situation perdure », a-t-il dit.

Ousseynou Diagne, le président de l’association des hémodialysés a révélé qu’en l’espace de deux mois, 25 personnes sont mortes de cette maladie à Saint-Louis et qu’ « au moment des solutions sont recherchées pour mieux accompagner les patients, le directeur de l’hôpital lui, se soucie des problèmes commerciaux ».

« Ce directeur est un danger pour l’hôpital et pour les malades. Ces sont les syndicalistes qui devraient faire ces protestations. Si les patients le font, c’est parce qu’ils ne savent plus quoi faire. Aujourd’hui, les parties sensibles de l’hôpital ne fonctionnent plus. Il n y a pas de sensibilisation ni de communication ».

Ndarinfo.com


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par ndar le 04/02/2014 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est horrible ce qui ce passe a lhopital de ST-LOUIS. IL est pire que lhopital abass ndaw dont parlait le maire de DAKAR. SOS pour la sécurité médicale de la population nord du SENEGAL

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET