Fin du temps de carême : Les Chrétiens célèbrent Pâques ce week-end

Dimanche 8 Avril 2012 - 10:53

Fin du temps de carême : Les Chrétiens célèbrent Pâques ce week-end
Les chrétiens célèbrent, ce week-end, la fête de Pâques après 40 jours de privation. La fin du carême a été marquée, hier, dans les différentes paroisses, par des chemins de croix, retraçant le calvaire du Christ suivi de sa crucifixion.

Sur l’espace de la cité Asecna de Yoff, une vingtaine de jeunes de la paroisse Saint Christophe sont chargés d’animer la scène reproduisant la crucifixion du Christ devant une foule de fidèles. Des femmes habillées en blanc suivent le jeune Yannick Azandegbé dans son rôle de Jésus-Christ. Il est fouetté par des soldats. Chacun sait comment et quand il doit entrer en scène. Le jeune jouant le rôle de Simon de Sirène aide Jésus-Christ à porter la croix. Celui-ci est tombé plusieurs fois avec la croix. Les soldats criaient : «crucifiez-le !». La simulation est saisissante. Ponce Pilate remet Jésus aux soldats, dégageant ainsi sa responsabilité parce que ne reconnaissant pas la faute commise par le fils de Dieu. Mais les soldats souhaitaient sa mort. Certains tenaient des fouets pour flageller le crucifié, alors que d’autres veillaient sur la foule pour éviter tout débordement. Voilà les suppliciés au lieu du calvaire.

Les soldats dressent un cordon sécuritaire pour permettre aux bourreaux d’exécuter la sentence. Il faut qu’il soit crucifié et qu’on retire ses vêtements pour que s’accomplissent les paroles des prophètes. Ce chemin de croix vivant, qui a retracé le calvaire du Christ à travers les 14 stations, est loin d’être une mise en scène, mais un grand moment de prière pour les fidèles de la paroisse Saint Christophe. A la fin de la mise en scène, le franco-béninois, Yannick Azandegbé, s’est dit fier de répéter devant des centaines de fidèles les paroles prononcées par le Christ avant sa crucifixion. «En portant la croix et en recevant les fouets, je me sentais dans la peau de Jésus-Christ même si je n’ai pas souffert comme lui», a-t-il dit. Pour Francis Nadjika, le chemin de croix, pour les chrétiens est un moment douloureux. Mais le christ, dit-il, a donné sa vie pour que nous puissions être sauvés du péché.


Eugène KALY

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET