Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Fleuve Sénégal : les pays riverains veulent appliquer les 3 piliers de Ramsar

Mercredi 15 Février 2017 - 18:30

Les pays partageant le bassin du fleuve Sénégal et ayant signé la Convention de Ramsar (Iran) sur les zones humides ont décidé de mettre en application les trois piliers de ce traité ratifié le 2 février 1971, a t- on appris des représentants des pays concernés, mardi à Dakar.

Ces trois piliers sont la conservation des zones humides, l’utilisation rationnelle de toutes les zones humides et leurs ressources associées et la coopération transfrontalière et internationale à partir des ressources partagées.

‘’Le bassin du fleuve Sénégal avec toutes les potentialités qu’il recèle reste très vulnérable à des problèmes environnementaux à caractère transfrontalier qui menacent les objectifs de développement et de gestion durable de ses ressources’’, a indiqué le directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Souleymane Diallo.

M. Diallo présidait à Dakar la réunion de validation des organes de gouvernance et des outils de communication de l’Initiative régionale Ramsar des pays du bassin du fleuve Sénégal (SénégalWet).

L’Initiative régionale Ramsar des pays du bassin du fleuve Sénégal veut s’inspirer de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), pour assurer une gestion rationnelle des zones humides du bassin, a-t-il expliqué.

‘’L’OMVS est autant un exemple réussi de coopération en matière de ressources en eau que de copération sous régionale’’, a-t- il souligné, ajoutant que l’Autorité du bassin du Niger et du Lac Tchad ont entamé ce processus.

‘’Nous lançons un appel solennel à l’OMVS pour accompagner dans ce processus et permettre au bassin d’avoir une charte de gestion des zones humides’’, a déclaré le directeur de cabinet.

A cet égard, il est important d’élargir les partenaires de l’Initiative régionale Ramsar des pays du bassin du fleuve Sénégal, pour lui permettre de remplir sa vocation conformément aux orientations de la convention et de son plan stratégique 2016-2024.

Il est attendu de cet atelier, un projet de statut, un règlement intérieur, une charte graphique et un site internet, selon Souleymane Diallo.

Les pays concernés par cette Initiative régionale Ramsar dénommée SénégalWet sont la Mauritanie, la Guinée, le Mali et le Sénégal.

La Convention de Ramsar, aussi couramment appelée convention sur les zones humides, vise à enrayer leur dégradation ou disparition, en reconnaissant leurs fonctions écologiques ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative.

APS


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss

Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !


ACTU PEOPLE

Sacre historique : le Sénégal, champion mondial du Coran

Mouhamed Moudjtaba DIALLO et Mame Diarra NGOM reçus par le ministre de l’Éducation nationale. Une...

ASS SEYE, grand danseur de Salsa. Regardez !

Le président de l’association des monogames de Saint-Louis nous montre ses talents de grand danseur...

Dictée PGL : ces deux génies vont représenter le Sénégal au CANADA

Emil Michel Latyr FALL et Abdoulahi BA ont remporté successivement la première et deuxième place de...

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
LERAL.NET