France: fusillade dans un camp de gens du voyage, quatre morts

Une fusillade est survenue mardi dans un camp de gens du voyage à Roye (Somme), tuant quatre personnes, dont un bébé de six mois et un gendarme. Trois blessés graves sont également à déplorer. Un homme est entré dans le campement et «a tué froidement un bébé de six mois, une femme et un homme», a précisé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Le tireur a été blessé lors de l'intervention des forces de l'ordre et a été hospitalisé. Un enfant de trois ans figure au nombre des blessés a précisé le ministre.

Mercredi 26 Août 2015 - 01:31

La fusillade a eu lieu en pleine journée. Vers 16h30, un homme muni d'un fusil de chasse pénètre dans une aire de gens du voyage. Il ouvre le feu et tue trois personnes. Un homme âgé d'une soixantaine d'années, une femme, et un bébé de six mois. Tous appartiennent à la même famille.
L'auteur des tirs blesse également un enfant de trois ans ainsi que deux gendarmes arrivés après la fusillade. L'un d'entre eux est décédé des suites de ses blessures. L'enfant gravement blessé a été mis sous assistance ventilatoire, selon la préfecture. « C'est une affaire absolument dramatique et qui suscite dans la Somme, en France et au ministère de l'Intérieur une considérable émotion », a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à la presse.
Selon des premiers éléments recueillis sur place, une violente querelle aurait éclaté au sein du camp de gens du voyage, situé tout près de l'autoroute A1. Le procureur d'Amiens Bernard Farret, a indiqué que l'homme appartenait à la communauté des gens du voyage, et qu'il était visiblement en état d'ébriété au moment des faits. Quant au motif qui ont poussé le tireur à agir, le chef du parquet reste prudent. « On ne peut pas parler d'un règlement de compte mais d'une agression » a t il précisé.
Tensions
 
La situation sur place était extrêmement tendue, des gens du voyage exigeant de pouvoir rentrer dans le camp dont les forces de l'ordre, venus avec des chiens, leur interdisaient l'accès.
Une voiture a même tenté de forcer un barrage, selon un adjoint au maire de Roye. Des gens du voyage ne résidant pas le camp ont accouru sur place après les coups de feu, ce qui a fait monter la tension. Le préfet et le procureur de la République se sont rendus sur place et M. Cazeneuve a demandé au directeur général de la gendarmerie de se rendre sur place.
La communauté locale des gens du voyage devait être reçue par le procureur de la République. En attendant, la tension était extrême. Tout le secteur a été bouclé et les journalistes tenus à l'extérieur d'un périmètre. Des journalistes de télévision, notamment, ont été pris à partie et menacé par des gens du voyage.
Selon la Préfecture de la Somme, une quarantaine de gens du voyage vit sur ce camp depuis cinq ans sans qu'aucun incident ne se soit jamais produit.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET