GRANDE MARCHE DES ACTEURS TOURISTIQUES : les professionnels dénoncent les maux qui plombent le secteur à Saint-Louis.

Le syndicat national des travailleurs de l’hôtellerie, de la restauration, cafés, bar et casinos de Saint-Louis, section régionale, a organisé jeudi une marche pacifique pour exiger la relance des activités du secteur touristique et ses branches connexes.

Jeudi 12 Février 2015 - 18:08

GRANDE MARCHE DES ACTEURS TOURISTIQUES : les professionnels dénoncent les maux qui plombent le secteur à Saint-Louis.
De la pointe-à-Pitre de Guet à la Pl ace Faidherbe, les acteurs ont manifesté leur désolation et réclamé des actions diligentes pour lever les contraintes qui pèsent sur le tourisme.

« Cette marche, loin de se limiter à une action syndicale, regroupe les employeurs, les travailleurs, les acteurs de différentes filières, dont l’activité touristique impacte sur le fonctionnement », a indiqué Georges DIOP, responsable de ce syndicat, en marge de cette protestation pacifique.


Dans la foulée, des artisans d’arts, gérants de galeries d’art à Saint-Louis, des maroquiniers, artistes musiciens, promoteurs de’ pêcheries de luxe ont tenu à manifester leur ras-le-bol.


« Le secteur du tourisme dans la région de Saint-Louis traverse une crise alarmante. Le constat est amer, avec la baisse du flux touristique à cause de l’instauration des visas d’entrées imposés aux touristes, la forte prévalence de la maladie Ebola dans la sous région, la suppression des charters désertant la ligne Paris-Saint-Louis, et la cherté de la destination », ajoute M. DIOP qui révèle que « les propriétaires et gérants des hôtels et auberges ne parviennent plus à honorer les salaires du personnel ainsi que les charges de fonctionnement afférentes à leurs réceptifs. Certains ont mis en vente, leurs établissements alors que d’autres procèdent à une compression de leur personnel et à une réduction drastique de leurs charges de fonctionnement pour continuer d’exister ».


Du coté du personnel, « les éléments indispensables à temps plein sont maintenus, avec une baisse de leurs salaires, d’autres sont mis en chaumage technique, départ négocié ou compressé », a-t-il noté.

Ces derniers dans l’expectative, invitent les pouvoirs publics à prendre les dispositions nécessaires afin que leurs privilèges soient protégés.

« La destination Sénégal est mal vendue », déplorent les professionnels qui ont rendu un mémorandum au Gouverneur Alioune Aidara NIANG.

« Non seulement le Sénégal est un pays cher, mais une lourde fiscalité vient s’y greffer », estiment les acteurs.

Ils ont fustigé par ailleurs « l’état très dégradant de la route menant aux sites touristiques de l’hydrobase, le stationnement anarchique des camions frigorifiques, tout le long de cette route qui mène à l’embouchure, l’insalubrité ambiante, dissuadent les touristes à fréquenter cette zone qui regorgent de potentialités touristiques ».

Ils ont également exprimé leur crainte par rapport à l’érosion côtière et l’avancée de la mer qui menacent dangereusement les structures hôtelières installées sur la frange maritime.

Exigeant des « mesures d’urgences » pour arrêter « l’élargissement pernicieux de la brèche », ils ont fait part en outre de leur mécontentement face à la concurrence déloyale matérialisée à Saint-Louis « une prolifération d’auberges clandestines qui constituent des sangsues aux structures légalement installées ».

NDARINFOCOM


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET