Gestion des micro-entreprises : 34 responsables de Gie de Saint-Louis et Dagana formés.

Les responsables de Gie de Saint-Louis, Ndiébéne Toubé, Mouit Gandiole, Rao, Fass, Mpal, Sanar et des conseillères en promotion féminine (Cpf) de la Saed, ont planché, pendant cinq jours, sur la gestion des micro-entreprises, notamment sur le respect des normes de qualité, d’hygiène, de santé…

Vendredi 24 Juin 2016 - 20:16

Gestion des micro-entreprises : 34 responsables de Gie de Saint-Louis et Dagana formés.
Pour valoriser le potentiel de l’économie rurale et lutter contre la pauvreté dans les départements de Saint-Louis et de Dagana, un atelier a été organisé par le projet d’Apprentissage pour le développement des territoires ruraux (Adeter) à l’intention de 34 responsables de Gie. Ils ont été formés sur la gestion des micros entreprises. Les travaux se sont déroulés en présence des représentants des chambres de commerce, de métiers et du service régional du développement communautaire.


Selon l’adjoint au coordonnateur d’Adeter, Pape Cheikh Fall, ce projet est initié et mis en œuvre par le Groupe de recherches et d’échanges de technologies (Gret) pour une durée de trois ans (2014/2017). Il sera exécuté dans les départements de Dagana et de Saint-Louis, en partenariat avec Enda/Graf/Sahel. Il est financé par l’Agence française de développement (Afd). Environ 2200 Gie, les plus performants des départements de Saint-Louis et de Dagana, ont été sélectionnés pour aider les entrepreneurs à améliorer leur gestion. Pour accompagner la mise en œuvre de ce projet, des cadres de concertation sont mis en place en vue de faciliter l’engagement et la concertation des acteurs locaux.

Lesquels pilotent l’identification, la conception et la mise en œuvre des programmes de renforcement des capacités des bénéficiaires. La commission de concertation opérationnelle du Gie accompagne l’appui que le projet Adeter apporte aux Gie de femmes transformatrices de produits agroalimentaires sélectionnés. Ils sont suivis par les Cpf de la Saed. L’action de l’Adeter consiste à améliorer l’encadrement des entrepreneurs à travers une meilleure prise en compte des dimensions d’appui/conseil et plus spécifiquement celles relatives à la commercialisation, aux normes de qualité dans la transformation agroalimentaire et aux technologies.


Les responsables de ce projet ont souligné que cette formation consiste également à renforcer les capacités des membres des Gie de Saint-Louis et de Dagana pour qu’ils puissent se professionnaliser davantage. Les modules de cette formation, selon Mamath Sow, tournent essentiellement autour du marketing, des notions sur l’entreprise, l’approvisionnement, la gestion des stocks, le calcul des coûts, la comptabilité, etc. Le porte-parole des participants, Mme Gnagna Guèye du Gie Sant-Yalla de Balacoss, a rendu un vibrant hommage au coordonnateur d’Adeter et au Saed pour les efforts fournis en vue d’organiser cet atelier.

Mbagnick Kharachi DIAGNE
LE SOLEIL

 

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET