Gestion opaque de la CNS et détournements de fonds: Me Abatalibe Guèye répond aux graves accusations d'Omar Mbaye.

« Vu ces violations qui constituent des fautes graves, malhonnêtes et décevantes, et sans précédent dans la vie d’un parti au Sénégal, le Bureau Exécutif de la CNC a pris la décision à l’unanimité d’exclure le désormais ex-secrétaire général, Maître Abatalib Guèye », peut-on d’emblée lire dans une résolution signée par des membres de la Convergence de la Nouvelle Citoyenneté (CNS). Haussant le ton, les signataires de la note transmise à notre rédaction, soulignent : « nous lui demandons de restituer, dans les plus brefs délais, les documents administratifs et les biens du parti qu’il détient par devers lui ».

Dimanche 25 Novembre 2012 - 15:34

Gestion opaque de la CNS et détournements de fonds: Me Abatalibe Guèye répond aux graves accusations d'Omar Mbaye.
En effet, revenant sur les causes les ayant poussé à se séparer de leur secrétaire général, Oumar Mbaye, le coordonnateur provisoire, « chargé de gérer le parti jusqu’au prochain congrès », de passage à notre rédaction, souligne : « les membres du bureau exécutif ont constaté, à l’unanimité, la léthargie dans laquelle est plongé le parti et la violation continue des textes (statuts et règlement intérieur) du parti, notamment en ses articles 23, 24 et suivants, par le secrétaire général Maître Alioune Abatalib Guèye ». Sans lâcher le morceau, il crache encore du feu : « Les violations ont consisté, entre autres, dans le processus tortueux et nébuleux de « fusion » du parti avec le PDS sans l’accord des instances du parti, la gestion patrimoniale des biens du parti et l’adhésion à la liste Bokk Gis-Gis par Me Abatalib Guèye, de son propre chef ».

D’autres accusations sont encore portées sur la personne de l’ancien président de la Fédération Sénégalaise de Football. « Me Alioune Abatalib Guèye ne s’est jamais prononcé sur la somme que Me Abdoulaye Wade avait donnée au parti, lors de son congrès et les dépenses effectuées pour les besoins de cette rencontre malgré les interpellations répétées des instances du parti, mais sans succès. Il semblerait que le montant reçu est de 15.000.000 FCFA ». S’attardant sur les fonds du parti, Oumar Mbaye et ses camarades, accusent de nouveau : « avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2012, le secrétaire général du PDS, Me Abdoulaye WADE, a reçu une délégation de la CNC dirigée par Me Alioune Abatalib Guèye et a fait don au parti de 25millions frs (vingt cinq millions de francs) et un véhicule 4x4 ».

Se voulant plus précis, les contestataires, lâchent : « ce montant est réparti par le secrétaire général du PDS, Me Abdoulaye WADE, devant la délégation, comme suit : 5millionsfrs pour les jeunes, 10millions frs pour les femmes et 10millions pour les anciens. Jusqu’à ce jour, les jeunes, les femmes et les anciens attendent leur part de ce don et les instances du parti n’ont aucune information quant à l’utilisation de ces ressources. Pour ce qui concerne le véhicule, Me Alioune Abatalib Guèye s’en est approprié et l’a offert à sa première épouse ».

Sur un autre registre, l’adhésion de Me Guèye à la coalition Bokk Gis-Gis, « à l’insu du parti », a été également dénoncé par M. Mbaye, qui soutient qu’il a la majorité des responsables de son côté. « Oumar Mbaye est seul dans ce combat, d’ailleurs je doute qu’il n’ait des troubles mentaux », selon Me Alioune Abatalib Guèye « Oumar Mbaye est seul. C’est facile de signer une résolution avant de faire le tour des rédactions », a très tôt balayé d’un revers de la main Me Alioune Abatalib Guèye, joint au téléphone hier soir.

Apparemment très affecté par les accusations portées sur sa personne, il revient à la charge et contre attaque : « Il (M. Mbaye) est la seule personne qui m’attaque. Cette réunion du bureau exécutif à laquelle il fait allusion ne s’est jamais tenue. Il essaie d’instrumentaliser la presse. Pourquoi il n’est pas allé vers la presse locale de Saint-Louis », s’est interrogé l’avocat député. Qui poursuit la mort dans l’âme : « c’est mon neveu, d’ailleurs c’est moi qui lui ai payé le billet afin qu’il puisse aller en France poursuivre ses études. Après son retour, je l’ai aidé à ouvrir une école privée à Saint-Louis. Et, puis pour mieux le soutenir, j’ai mis à sa disposition mon immeuble, mais il refusait de payer la location symbolique ».

Voulant certainement étayer son argumentaire, il regrette : « finalement j’avais des soucis avec le fisc, car il ne payait pas la Tva. En fin de compte, après lui avoir donné successivement deux délais, j’ai entamé la procédure d’expulsion. Depuis cette date, il me voue une haine viscérale. D’ailleurs, il avait menacé de me rendre la vie dure. Donc, c’est normal qu’il agisse de la sorte. Mais, on ne peut m’exclure d’un parti qui n’existe plus, car nous avons fusionné avec le PDS ».

S’attardant sur ses relations avec le Pds, Me Guèye souligne qu’il a effectivement reçu 25 millions des mains de Me Abdoulaye Wade, après une audience. Mais cette somme a été bien gérée, hormis les 3 millions que les hommes de son parti ont utilisés, le reste a été injecté dans une mutuelle d’épargne et de crédit. « C’est le congrès de notre parti, qui nous avait donné mandat de négocier avec le PDS pour une future fusion, et cela a été fait dans la plus grande transparence, car nos plénipotentiaires et ceux du parti libéral se sont rencontrés pour discuter de fond en comble. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle j’ai été nommé coordonnateur du comité électoral du PDS à Saint-Louis, à la présidentielle passé. Oumar Mbaye fait de l’amalgame, il est en train de régler des comptes avec moi. La CNC n’existe plus depuis 3 ans », a encore argumenté le parlementaire.

Revenant sur la voiture « confiée » à sa première femme, il corrige : « Abdoulaye Wade ne peut donner une voiture à un parti qui n’existe pas. Je défie quiconque de prouver que cette voiture appartient à la CNC. Vraiment, je me demande si celui qui fait de telles allégations n’a pas de troubles mentaux ». Sur son adhésion à la coalition Bokk Gis- Gis, l’ancien Président de la fédération Sénégalaise de Football, souligne qu’il « a milité dans cette structure grâce à Ousmane Masseck Ndiaye, qui lui avait même donné sa place ». « Je suis exclu du Pds au même titre que ses frères, qui sont dans Bokk Gis-Gis ».

Abdourahmane Mbodj
Leral

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par ababacar fall dit mbaye boye le 26/11/2012 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
hè! maylenou diame abatalib sokhlawoul khalissou ablaye wade , abatalib reguena demb si dolème mome rek moy domou ndar cadre bou dess si deukbi pourtant manona dème fènène mais mome ndar rek ; soulwone abatalib kasso ndar fèsse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET