HOMMAGE A OUMAR LY. Par Samba Oumar FALL

Mercredi 2 Mars 2016 - 19:42


Monsieur Oumar Ly, ce photographe légendaire qui a marqué son temps, a été rappelé à Dieu dans la nuit du mardi 1er mars, à Podor, sa terre natale. J’ai eu la chance de connaitre ce grand monsieur en 2011, à Saint-Louis, lors d’une exposition qui lui avait été consacrée. Les Saint-Louisiens et autres touristes ont pu admirer son talent et son professionnalisme à travers les tableaux en grands formats noirs et blancs exposés à divers endroits de vieille cité. J’ai même eu la chance de me faire photographier par ce photographe émérite qui, depuis les indépendances, a promené un peu partout son boîtier avec talent, pour immortaliser la vie des habitants de Podor, des villages du Ferlo et ceux bordant le fleuve Sénégal.


En 2014, j’ai eu également la chance, lors d’une mission du « Soleil » à Podor, de visiter avec mon ami Souleymane Diam Sy le Thioffy Studio qu’il a ouvert en 1963. Oumar Ly nous a marqués par sa disponibilité, sa générosité, sa courtoisie et son humanisme. Nous travaillions sur le Pékane, poésie vivante et puissante, qui est le chant des Soubalbés, la caste des pêcheurs, dépositaires des connaissances occultes du fleuve.


Nous devions rencontrer Ngary Ngawlé, de son vrai nom Samba Ba, qui en était un interprète remarquable. Oumar Ly, malgré son âge (71 ans) a joué de ses relations, a dépensé beaucoup d’énergie pour nous décrocher un rendez-vous avec l’artiste originaire du village de Ngawlé. Oumar Ly nous a aussi mis en rapport avec des personnes ressources pour notre enquête sur le Yelaa, véritable hymne de guerre chargé de symboles et de mythes, qui a, depuis les temps immémoriaux, ragaillardi et galvanisé les troupes allant au combat.


Mais ce qui nous a le plus fasciné, c’est son ouverture d’esprit et son sens du partage qui nous a permis d’accéder à son patrimoine composé de vieilles photos qui frappent par leur valeur esthétique et historique, mais aussi à des milliers de négatifs... Il nous a donné l'hospitalité en nous accueillant chez lui, en partageant avec nous son repas, son thé ...


C’est cet artiste passionné, d’un abord facile et d’un talent incommensurable qui a été arraché à l'affection de sa famille, à notre affection. Paix à son âme et que Dieu l’accueille dans son paradis.


Mon seul regret, cher Oumar Ly, c’est de n’avoir pas encore réussi à remettre à Youssou Ndour la photo que tu m’avais donnée (une photo qui date de 1970). Et je me battrai pour y parvenir afin que de là-haut, tu saches que j’ai bien tenu ma promesse.

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Assane Fall le 02/03/2016 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Témoignage très touchant, merci beaucoup

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:58 NDIOUM: quelques images inédites ( Photos )

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET