IDRISSA DIOP APRES LE RETRAIT DU PROJET DE LOI SUR LE TICKET:« Seul Dieu est éternel, Abdoulaye Wade ne doit pas oublier que les jeunes l’ont aidé à être là où il est actuellement »

Lundi 27 Juin 2011 - 19:45

IDRISSA DIOP APRES LE RETRAIT DU PROJET DE LOI SUR LE TICKET:« Seul Dieu est éternel, Abdoulaye Wade ne doit pas oublier que les jeunes l’ont aidé à être là où il est actuellement »
La réaction des jeunes contre le projet de loi instituant le ticket présidentiel n’a pas laissé indifférent Idrissa Diop. L’artiste a dénoncé vigoureusement l’attitude de certains responsables libéraux avant de soutenir que le Sénégal appartient à tout le monde. Pour lui, la sortie spontanée des populations constitue un avertissement. A ce titre, le Président Wade doit s’adresser à la nation pour éviter de jouer avec le feu.

« Le Sénégal appartient aux Sénégalais. Il n’est à personne. Ce que j’ai déploré, c’est le fait qu’on ait touché à ma famille, à savoir le mouvement hip hop. Quand j’ai vu Simon malmené, Matador, Fou Malade et Thiat arrêtés, je me suis dit que le pays va à la dérive, alors que la marche était pourtant autorisée et encadrée. Un responsable ne doit pas provoquer les populations », a d’emblée dénoncé Idrissa Diop, dans tous ses états.

Cependant, il souligne qu’il n’y a ni vainqueur ni vaincu dans cette affaire. « Malgré tout ce qu’on a vu, c’est le Sénégal dans toute sa diversité qui a vaincu, c’est ce qui me remplit de bonheur. Il y a eu des heurts et des casses. Nous aimons tous notre pays, mais ce qu’on a fait à Simon est méchant et indigne », a-t-il martelé. S’agissant de la réaction des jeunes, il précise que chacun doit faire son travail pour l’intérêt du pays. « Un pouvoir, quel qu’il soit, c’est un peuple qui vous le confie. On a voulu imposer quelque chose au peuple qui a marqué son opposition. Ce n’était pas juste dans la conscience des Sénégalais qui ont manifesté à travers le pays. On ne peut pas voter comme ça une loi sans prendre en considération l’écrasante majorité, à savoir le peuple », a-t-il indiqué avant d’ajouter que « nous sommes tous pareils ; il n’y a que Dieu qui est éternel ».

« Quand on est mal entouré, on n’entend plus »

Interpellé sur les casses, il pense qu’on ne doit pas toucher aux édifices. « Je suis sidéré quand je vois les jeunes saccager des édifices publics. Ce n’est pas le meilleur moyen. Ces bus facilitent le déplacement des populations. Ils leur permettent de vaquer tranquillement à leurs occupations. On ne doit pas toucher à ces biens publics », a-t-il dit. Selon lui, un individu peut manifester sa colère sans toucher aux édifices publics. « Aujourd’hui, Wade doit se rappeler aussi les souffrances qu’il a vécues en prison du temps de Senghor, puis d’Abdou Diouf. Abdoulaye Wade ne doit pas oublier que ces jeunes l’ont aidé à être là où il est actuellement », a indiqué Idrissa Diop avant d’ajouter : « c’est important d’être entouré par des gens qui vous disent la vérité sans sourciller. Il faut savoir être entouré par des hommes honnêtes. Et la meilleure façon, c’est d’être bien entouré par des individus qui vous disent les mots et les maux du pays. Quand on est mal entouré, on n’entend plus ».

L’attitude des populations honore le Sénégal, si l’on en croit le chanteur. « Ce qu’on a vu dans le pays, honore le Sénégal. Au moins, les Sénégalais ont dit non à cette loi qu’on a voulu leur imposer », soutient Idrissa Diop qui salue la sagesse du Président Wade qui a bien fait de retirer cette loi pour éviter l’irréparable. Cela dit, il invite le chef de l’Etat à privilégier la concertation de manière très sage, afin de ne pas jouer avec le feu.

Gallaye Sène

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET