IMPLICATION DES TIRAILLEURS SENEGALAIS DANS LE PREMIERE GUERRE MONDIALE: l'urgente nécessité de poursuivre les recherches pour rétablir la vérité.

Mercredi 26 Novembre 2014 - 12:44

L’ambassadeur de la France à Dakar, Jean Félix Paganon et le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Ibrahima Thioub se sont tous les deux accordés, hier mercredi 19 novembre, sur la nécessité de poursuivre les recherches afin d’établir la vérité sur l’implication des tirailleurs sénégalais dans la première guerre mondiale. Ils s’exprimaient lors d’un colloque axé sur l’engagement des tirailleurs sénégalais dans la première guerre mondiale, organisé dans le cadre de la célébration du premier centenaire de l’événement. Le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop, Ibrahima Thioub, trouve nécessaire de revisiter l’histoire des tirailleurs sénégalais pour dit-il, sensibiliser les générations futures sur le rôle joué par ces derniers pendant la première guerre mondiale pour libérer la France. Ce fait est d’autant plus nécessaire car, à son avis, les jeunes francophones «ignorent tout du sujet ou en ont une vision déformée». Déceler les manquements notés dans l’histoire des tirailleurs sénégalais est d’autant plus opportun car estime-t-il, «les combattants d’hier ont défendu la liberté des Etats et dans ce cas, il est nécessaire de prendre exemple sur eux afin de construire un développement au service de l’humanité». S’engageant dans la même mouvance, l’ambassadeur de la France au Sénégal, Jean Félix Paganon, trouve lui aussi, que rendre hommage aux tirailleurs, revient à établir la vérité de l’histoire. Une mission assez difficile à son avis, car laisse-t-il entendre, «les tirailleurs contrairement aux soldats occidentaux, n’ont pas laissé une littérature abondante, dans les mémoires européennes de la guerre». Jean Félix Paganon espère tout de même que le récit des soldats et les témoignages épistolaires des soldats de l’école normale de St-Louis, adressés à un des leurs, Diawar Sarr, un non engagé, peuvent servir à rétablir la vérité. L’ambassadeur de la France au Sénégal, juge qu’il est urgent de poursuivre les travaux déjà entamés par les historiens pour entre autres, mesurer l’engagement et les efforts consentis par les tirailleurs sénégalais, d’expliquer comment s’est opéré le recrutement des soldats, les motivations, le nombre exact de soldats ayant pris part à la guerre, les contraintes rencontrées et la résistance de la populations. Avoir des réponses sur ces questions, reviendrait selon, Jean Félix Paganon à avoir des éléments sur lesquels tous les chercheurs s’accordent concernant l’histoire des tirailleurs sénégalais. Fatou NDIAYE SUDONLINE

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET