INSALUBRITE A SAINT-LOUIS : Le bord du fleuve devenu un déversoir d'ordures et d'eaux usées

Vendredi 15 Juin 2012 - 21:13

INSALUBRITE A SAINT-LOUIS : Le bord du fleuve devenu un déversoir d'ordures et d'eaux usées
S’il y a une ville qui mérite vraiment d’être nettoyée, c’est bien celle de Saint-Louis. Ancienne capitale du Sénégal, cette localité brille, aujourd'hui, de son insalubrité. Une insalubrité notoire, surtout au bord du Fleuve qui sépare l’île et la Langue de Barbarie qui regroupe les quartiers Guet-Ndar, Santhiaba et Gokhoumbathie. En effet, alors que les écologistes dénoncent les ordures jetées au bord de la mer, les habitants de l’île et de la Langue de barbarie n’ont rien trouvé de mieux à faire que de transformer le bord du Fleuve en «Mbeubeuss».

Et comme si cela ne suffisait pas, les populations de ces zones accomplissent parfois leurs besoins naturels sur les lieux, sous prétexte qu’ils ne disposent pas de toilettes dans leurs maisons. «Nos maisons sont trop étroites, car le quartier n’est pas bien assaini. Nous ne disposons même pas de toilettes ici, nous sommes obligés de nous rendre au bord de la mer ou celui du Fleuve pour nos besoins naturels», se justifie une dame de Guet-Ndar, qui préfère garder l’anonymat. Interpellée à son tour sur la raison pour laquelle elle déverse les ordures au bord du fleuve, Astou Kane argumente: «Nous n’avons pas le choix. Les collecteurs des ordures ne viennent plus jusqu’ici, alors que tout le monde sait qu’on ne peut pas garder une poubelle chez soi, durant longtemps».

Poursuivant son explication, elle ajoute: «Avant, les ramasseurs d'ordures venaient ici, et on n’avait pas besoin de nous rendre au bord du fleuve. Mais, depuis que nous avons eu un petit problème avec l’évacuateur des eaux usées, sur lequel nous avions même mis une grosse pierre pour juguler les désagréments, les collecteurs ne viennent plus. Et c’est depuis ce jour-là, que nous avons commencé à jeter les ordures ici».

Et de pointer du doigt la mairie, comme seule responsable de cette situation, cette jeune fille, âgée d'au moins vingt ans, le teint noire, explique: «La mairie ne met pas toujours une poubelle au bord du fleuve. Et face à une telle situation, nous ne pouvons que jeter par terre les ordures». Inconscients des dangers encourus, les enfants, pieds-nus, s’amusent à pêcher des poissons au bord du Fleuve, traversant ordures et eaux usées. Et au même moment, d’autres pêcheurs, devant leurs pirogues, s'attellent à réparer les filets de pêche ou leurs pirogues, sans se soucier de l’insalubrité qui garnit le décor.


Seynabou FALL

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Annie Magniez le 16/06/2012 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous habitons à l 'Hydrobase et sommes choqués de la dégradation , chaque jour un peu plus abominable ,de notre environnement .
Nous en éprouvons de la honte, même si nous prenons grand soin , personnellement ,d'essayer de garder un minimum de propreté à notre petite rue .
Nous payons une charrette pour le ramassage des ordures ménagères. . .Ce n'est pas la Mairie de Saint Louis qui est responsable du fait que , malgré nos efforts , certains habitants continuent de déverser leurs poubelles au beau milieu de la rue ou , bien pire , dans le fleuve ! ! ! !

2.Posté par Omzo le 16/06/2012 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh oui, c'est un fait que j'ai noté pour le déplorer. Dès l'entrée de saint Louis , on a l'impression que toutes les ordures ramassées sont simplement déversées sur les berges du fleuve. N'ayez surtout pas la mauvaise idée de vous promener derrière la centrale de la Senelc sur le boulevard fluvial de Pikine ou en face de l'ancien siège de sud FM juste après la station Elton et peu avant la grande mosquée mouride. et que dire des abords du pont où les marchands de tendjiguène deversent des ordures tellement puantes que même un masque à gaz ne servirait à rien.
Mais le cas le plus préoccupant demeure les guet ndariens qui, en 2012, prennent encore le bord de la mer comme des chiottes à ciel ouvert. Du phare jusqu'après le cimetière, jeunes et moins jeunes, se soulagent sans aucune gène! CHOQUANT ET HONTEU!!!!

3.Posté par Dd le 18/06/2012 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vois que rien n'a changé a Saint-Louis.

Quand est ce que les autorités vont comprendre que ce n'est qu'en sanctionnant les gens la ou ca fait mal (au porte monnaie) que les choses changeront ?

Apres on peut toujours en rediscuter dans 5 ans, ce sera pire.

4.Posté par Annie Magniez le 19/06/2012 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'état d'insalubrité de la ville , les immondices jonchant les rues , le pauvre fleuve charriant ses millions de tonnes de déchets nauséabonds , n'ont pas l'air d'émouvoir les saint louisiens , pas plus les habitants que les autorités locales .Que personne ne pleure si les touristes ne s'arrêtent plus dans notre dépôt d'ordures à ciel ouvert , mais le traversent à toute vitesse , en fermant les yeux et en se bouchant le nez . . . .RAS LE BOL ! !

5.Posté par NICOLE le 27/10/2012 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Malheureusement il ny a pas que lhydrobase qui est sale je suis Francaise jhabite sur la digue et cet endroit est une veritable poubelle. Poubelle de dechets animaux morts sont jetes a cet endroit depuis la Tabaski les triperies . Le maire de Saint Louis veut faire de cette ville une capitale culturelle je pense qu il faudrdait avant tout en faire une capitale de proprete et dhygiene. ...

6.Posté par madiambal gaye le 28/10/2012 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Way mani lii niaaw na lool! dëk bu mel ni Ndar geej nekkon kapital u reew mi mel ni li mey bagn tuddu! Ma ni lii niaaw na, ruslu na, sunu jogee naan Ndar dëkku teraanga la ak sutura ak yar ak teggin! fen i kese! dëkk bi niou bonn nioo fi nekk niou xasaw te tilim ba tubaab yi di leen xas, bilaay ma am gacce! Ani imaam yeek waaratekat yi? Xana fii du dëkk u jullit? Monaa de lislaam set la jëkk santaane ci doomi adama rawatina ci jullit! Ngeen nekk fii di wax naan Ndar "Capitale culturelle" ak yu ma xamul te toppatoowuleen li ngeen wara toppatoo! Warxass! Yalla na ngeen dee yeen wa ndar ak seeni meer bu mana wax lu amul bi! Seeen dëkk bi du mëssë jëm kanam! Xol jeexna!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET