INTÉGRATION ÉCONOMIQUE : l’UEMOA veut créer un marché commun (représentante)

Jeudi 27 Novembre 2014 - 17:35

Mme Fatima SAWADOGO, représentante résidente de cette institution au Sénégal.
Mme Fatima SAWADOGO, représentante résidente de cette institution au Sénégal.
« L’Union Économique et Monétaire ouest-africaine vise le renforcement de la compétitivité des activités économiques dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel et d’un environnement juridique rationalisé », a expliqué jeudi, Mme Fatima SAWADOGO, représentante résidente de cette institution au Sénégal.

« Cet objectif se traduit par la coordination des politiques sectorielles nationales et l’harmonisation des législations des États membres dans le domaine économique », a-t-elle ajouté.

Mme SAWADOGO qui s’exprimait en marge d’une tournée d’information et de sensibilisation sur les chantiers et réalisations à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, a rappelé que l’UEMOA « n’est pas une banque ni une œuvre de bienfaisance », et précise que cette organisation ambitionne « d’impulser et de coordonner l’intégration des économies des États membres ». « Elle apporte une modeste contribution selon le principe de subsidiarité », a-t-elle dit.

La représentante de l’UEMOA au Sénégal a par ailleurs fait part de la volonté de cette institution économique de créer un marché commun. « Cet espace sera basé sur la libre circulation des personnes et biens des capitaux et le droit d’établissement des personnes exerçant une activité indépendante », a signalé Mme SAWADOGO, titulaire d’une Maîtrise en sciences économiques et d’un DESS en gestion financière.

« La clé de l’intégration c’est le droit de se déplacer librement. Aucun pays ne peur continuer à vivre en autarcie », a-t-elle martelé.

Le recteur Baydallaye KANE qui présidait l’ouverture de cette rencontre a témoigné sa reconnaissance au Bureau UEMOA pour le choix pertinent porté sur l’Universitaire de Saint-Louis.

Mme SAWADOGO a annoncé, en outre la signature prochaine du projet des Accords de Partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE) en indiquant que les réticences du Nigéria seront bientôt résolues.

«Vingt millions de francs CFA ont été accordés aux États membres pour sensibiliser leurs populations sur les enjeux de ces accords», a renseigné cette économiste.

Le recteur de l’Université Gaston Berger a salué la tenue de cette séance d’information sur les prérogatives de l’UEMOA, en exprimant la communauté universitaire à la représentation du Sénégal.

« L’UEMOA est notre institution et il est important que nous connaissions ses objectifs et réalisations (…) Cette initiative crée un meilleur rapprochement entre notre institution et les populations membres », a dit Monsieur KANE.

« Nous mesurons davantage les enjeux de ce genre d’initiative », a estimé le recteur qui rappelle que deux doctorats de ce temple du Savoir ont orienté leurs travaux sur l’UEMOA.

En outre, il a insisté sur l’importance de l’intégration économique dans l’émergence des pays membres, en parlant de son souhait de voir naitre un « État fédéral » tel que préconisé par plusieurs précurseurs de l’Unité africaine.


NDARINFO.COM

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET