Insertion professionnelle des étudiants: l'État va soutenir la démarche de l'UGB.

Le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Promotion des Valeurs civiques, a salué, la vision de l'État de l'Université Gaston Berger(UGB) qui s'est engagée dans la promotion de l'entrepreneuriat auprès de ses étudiants.

Mercredi 18 Décembre 2013 - 23:13

De gauche à droite: Aly Tandian, Jean-Pierre Senghor et un représentant des étudiants de l'UFR S2ATA
De gauche à droite: Aly Tandian, Jean-Pierre Senghor et un représentant des étudiants de l'UFR S2ATA
« L'État va soutenir ce qui se fait à l'UGB. Les étudiants sont les seuls leviers sur lesquels reposent le développement du pays », a déclaré, mercredi, Jean-Pierre Senghor, en marge d'une cérémonie de présentation de projets concoctés par des étudiants de l'UFR des Sciences Agronomiques, Aquaculture et Technologie Alimentaire (S2ATA) de l'UGB.

« Ces projets entrent en droite ligne avec le Programme d'appui à la promotion de l'emploi des jeunes et des femmes (PAPEJF) ainsi que le Programme d'appui des domaines agricoles communautaires », a martelé M. Senghor. « Ils répondent aux critères de pertinence sociale, de faisabilité technique et de rentabilité. Le gouvernement fera tout pour appuyer, accompagner et suivre les initiatives que vous êtes en train de démarrer », a-t-il ajouté.

Le directeur de cabinet de Benoit Sambou révèle, par ailleurs, que l'État du Sénégal a signé la semaine dernière une convention avec la Banque africaine de développement (BAD) portant sur 18,8 milliards de francs CFA. Un autre accord signé avec la Banque islamique de développement (BID) met 200 milliards à la disposition du gouvernement. « 60 milliards de ces fonds seront affectés à l'accompagnement pour ces genres de projets », a assuré M. Senghor.

Cet ancien agent de la Société Nationale d'Aménagement et d'Exploitation des Terres du Delta du fleuve Sénégal et des Vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), a renseigné, en outre, que seuls 2,5 millions de terres cultivables sont exploitées sur 4 millions que compte le pays. Pour lui, l'engagement des étudiants de l'UFR S2ATA permettra de redynamiser ce secteur .

Cette rencontre avec le Ministère de l'Emploi s'inscrit dans un programme d'action de vulgarisation de l'esprit entrepreneurial, entrepris par l'UGB et mis en œuvre par la Direction des Projets, de l'Innovation et de l'Insertion (DP2I).

« Elle matérialise une volonté stratégique de l'UGB dans jouer son rôle dans la zone nord. L'UGB donne une place prépondérante aux activités qui se font dans la vallée du fleuve Sénégal », a souligné Aly Tandian, directeur de la DP2I. Le sociologue qui liste les différentes activités menées par sa direction pour impulser la création d'entreprise chez les étudiants, précise que ces échanges sont un prétexte pour l'organisation des 48 heures de l'emploi prévue en janvier 2014.

CSSEYE


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET