Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Jammeh renvoie la mission de la Cedeao à vendredi

Mardi 10 Janvier 2017 - 22:12

Jammeh renvoie la mission de la Cedeao à vendredi
Yaya Jammeh est-il en train de montrer qu’il reste le maître du jeu dans son pays ? Selon des sources de SeneWeb, le Président gambien a déplacé de deux jours sa rencontre avec la mission de la Cedeao, qui était attendue ce mercredi à Banjul. « Jammeh a dit qu’il n’est pas en mesure de recevoir la délégation demain. Il a fixé le rendez-vous à vendredi prochain » détaille un de nos interlocuteurs.
 
Au sortir de la dernière réunion sur la crise gambienne, tenue lundi à Abuja, au Nigeria, la Cedeao a décidé d’envoyer une mission en Gambie. Objectif : tenter, une nouvelle fois, de convaincre Jammeh de quitter le pouvoir à la fin de son mandat, officiellement le 18 janvier. « Nous restons sur la même ligne, c’est-à-dire mettre tout en œuvre pour trouver une issue diplomatique à la crise », confie un diplomate.
 
La mission sera composée de la Présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, du Président du Nigeria, Muhammadu Buhari, et de l’ex-chef de l’État ghanéen John Dramani. Il y a aura également les représentants du secrétaire général de l’ONU et de l’Union africaine.
 
La rencontre de vendredi sonne comme celle de la dernière chance pour trouver une issue diplomatique à la crise gambienne. Le 13 décembre dernier, la même mission de la Cedeao était rentrée bredouille de Banjul. Par la suite le fossé s’est creusé entre Jammeh et l’organisation régionale.
 
La Cedeao haussera le ton en brandissant l’éventualité de recourir à la force pour installer Adama Barrow, déclaré vainqueur de la présidentielle et reconnu par la communauté internationale. Pour le président sortant de la Gambie, cette menace constitue « une déclaration de guerre » à laquelle il est prêt à faire face.
 
C'est dans cette atmosphère tendue que Jammeh a tenté de reconstituer la Cour suprême en nommant 5 nouveaux juges (des Sierra-Léonais et des Nigérians) pour statuer sur le recours qu’il a déposé pour contester le résultat du scrutin. Les magistrats nouvellement nommés ne se rendront finalement pas à Banjul, comme prévu. Ils se déclareront indisponibles. Certaines sources affirment qu'ils ont subi des pressions de la Cedeao.
 
Dans tous les cas, le verdict de la Cour suprême, qui était attendu ce mardi 10 janvier, a été renvoyé au mois de mai prochain. Soit quatre mois après la fin officielle du mandat de Jammeh. 
 

Auteur: Ibrahima Fall - Seneweb.com



Commentez maintenant

1.Posté par Xunxunöor le 11/01/2017 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jammeh n'est maitre de rien du tout, lui qui a déjà exfiltré toute sa famille. C'est un homme aux abois, et qui cherche à se dépêtrer du piège dans lequel il s'est lui même fourré. Le souci de la CEDEAO, c'est de chercher une solution qui éviterait que le sang d'innocents soit versé. C'est une attitude louable qu'il faut saluer et encourager. Mais la page Jammeh elle, elle est est tournée, et définitivement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss

Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !


Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
LERAL.NET