Journée mondiale du Tourisme: le discours du maire de Saint-Louis.

Voici le discours de Mansour FAYE, maire de Saint-Louis à l'occasion de la journée mondiale du Tourisme célébrée au plan national à Saint-Louis.

Samedi 27 Septembre 2014 - 18:39

Monsieur le Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du territoire,
Monsieur le Ministre du Tourisme et des Transports Aériens,
Messieurs les Directeurs Généraux,
Honorables Députés,
Monsieur le Conseiller économique, social et environnemental,
Monsieur le Gouverneur,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du Conseil Départemental
Madame et Messieurs les Maires,
Monsieur le Conservateur du Parc National de la Langue de Barbarie
Monsieur le Président du Comité Inter villageois du Parc de la Langue de Barbarie
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, en vos rangs, titres et grades respectifs,
Chers invités,

C’est avec beaucoup de plaisir et une satisfaction sans commune mesure que j’assiste à la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme. Ma satisfaction est d’autant plus immense que notre Département est choisi pour abriter cette édition.
A cet effet, tous les Maires des différentes communes, par ma voie, vous souhaite la bienvenue dans cette terre de Teranga. Votre présence nous honore au-delà de son utilité car elle nous permettra à coup sûr de mieux utiliser nos potentialités en matière de tourisme.

Chers autorités,
Le tourisme constitue le deuxième secteur pourvoyeur de devises après la pêche et le deuxième employeur après l’agriculture. Il contribue pour près de 7% au PIB de notre pays.
Et dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), initié par le président Macky SALL, le tourisme est identifié comme un secteur prioritaire, placé comme tête de file de la grappe Tourisme, Industrie Culturelle et Artisanat d’Art (TICAA).
L’objectif ambitieux d’atteindre près de 1,5 millions de touristes en 2016 nécessite une réorientation dans l’approche et la gestion du secteur notamment en ce qui concerne le volet communautaire.

Chers participants,
Voila les raisons pour lesquelles le thème de cette édition 2014, Tourisme et développement communautaire, revêt un caractère spécial à travers, d’une part, son objectif de préservation de l’environnement et de développement durable et, d’autre part, de promotion d’échanges culturels de haute portée éducative et citoyenne, entre visiteurs et visités.
Car, faut-il le rappeler, le tourisme communautaire promeut une activité touristique proposée par le terroir et contrôlée par les populations locales, ce qui constitue un potentiel probant de vulgarisation du développement local.

Honorables invités,
Dans notre département, les projets mis en œuvre, notamment dans le Parc de la Langue de Barbarie, sont justement de nature à mobiliser les villages de la périphérie au service d’une aire protégée qui leur ouvre des perspectives pour un avenir meilleur.
C’est donc dire que placer le développement communautaire au cœur du secteur du tourisme, c’est entre autres :
• s’assurer que les communautés d’accueil sont tout aussi intéressées par les avantages économiques et sociaux, que par la préservation des ressources naturelles et du patrimoine culturel dont se nourrit le tourisme ;
• développer des activités maîtrisées, créatrices d’emplois directs comme indirects, et génératrices de revenus durables ;
• garantir régulièrement des programmes de capacitation des acteurs.
Pour rappel, le Programme de Développement Touristique (PDT), en marge des projets qu’il comporte, intègre tout un volet axé sur la formation en vue de contribuer à la professionnalisation des acteurs et à l’amélioration des prestations touristiques.

Monsieur le Ministre,
Vous en conviendrez avec moi que ces préoccupations rejoignent celles de l’Organisation Mondiale du Tourisme qui, tout en insistant sur le renforcement des capacités d’intervention des communautés locales, stipule dans le Code mondial d’éthique du tourisme (je cite :) « Les populations locales sont associées aux activités touristiques et participent équitablement aux bénéfices économiques, sociaux et culturels qu’elles génèrent ».

J’ose donc espérer qu’au sortir de ce conclave, des orientations simples, fiables et efficaces seront trouvées pour permettre à notre communauté de profiter des avantages comparatifs disponibles et non encore exploités.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Nous vous souhaitons la bienvenue en terre saint-louisienne et surtout une réussite totale de cette édition 2014 afin qu’elle soit un pas de géant vers un tourisme plus participatif et plus profitable aux populations locales.

Merci de votre attention !






Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Ndar awa ndiaye le 27/09/2014 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
blablas....
on est loin de ce nombre rêvé de touristes!

il y a tellement de choses à faire pour faire revenir ces gens...d'abord l'accueil, empêcher que les touristes et autres soient embêter par les banasbanas et antiquaires et autres mandiants, c'est très désagréable et fatiguant, les prix trop chers pour l'Afrique, l'avion bcp trop cher, le visa ridicule surtout dans la situation actuelle, il ne fallait pas ça en plus alors que le tourisme au sénégal descend depuis des années!
Saint Louis est une ville incomparable et la seule je pense où l'on peut dire en arrivant de Pikine avant le pont, "que c'est beau". C'est vraiment beau..
Bonne chance de tout cœur, j'adore ma ville!

2.Posté par Manu le 28/09/2014 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une fois, je trouve ce discours constructif. Reste à savoir comment on développe cette vision sur le terrain ! Bon courage, le Sénégal part de très très loin...

3.Posté par Tibayrenc le 28/09/2014 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo, je nai même pas entendu parler du village artisanal qui depuis toujours est la vitrine de l'artisanat.depuis des années les artisans qui y sont aux abois, des peres et meres de familles qui doivent nourrir leur famille, c'est décevant.où est la chambre des metiers de saint louis?

4.Posté par Pharoah le 28/09/2014 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me pince !!!...1,5 million de touristes en 2016 , si on arrive à 500 000 ce sera pratiquement un miracle ......que les responsables Sénégalais fassent un voyage d'étude en Tunisie et au Maroc pour évaluer les politiques touristiques de ces deux pays plutot que nous faire des discours d'une grande banalité sans projets précis .....

5.Posté par Bouba Diop le 28/09/2014 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour aller dans le sens de Manu, ce discours est bon, n'en déplaise à certains ici: il colle au thème de tourisme communautaire. Mais pour aller dans le sens des sceptiques, avant de développer ce projet ambitieux de tourisme durable qui inclue les populations, il faudrait d'abord ramener les fameux touristes! Qui se sont envolés suite aux multiples tares qui affectent le pays et à l'absence quasi totale de politique touristique. Comme le dit Pharoah, même 500 000, ce sera dur, car on est à moins de 400 000 cette année! Au Maroc, ils sont 9 millions! Comment ont-ils fait? Ils ont beaucoup investi, réfléchi, travaillé et développé une politique touristique. Nos dirigeants actuels ne peuvent pas réussir cela en deux ni même 10 ans. Aujourd'hui, le tourisme est très malade au Sénégal. C'est un plan Marshall qu'il faudrait. Commençons par supprimer ce visa stupide ou au moins l'adapter au mieux aux réalités du terrain.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET