Khalifa AbacarFall, Fall@rt : sur les pas de Grand corps malade… (suite)

Chers amis lecteurs de à A vos plumes! nous poursuivons notre série consacrée à Fall@rt. Aujourd'hui il nous propose le texte Elle. Bonne lecture!

Samedi 31 Mars 2012 - 12:38

                                                                       Elle...
 
Dans un milieu bondé de filles belles,
C’est difficile de faire un choix mais c’est fait et c’est elle.
Elle avec ses lèvres au goût de caramel
Et ses yeux qui me font voyager jusqu’à la tour Eiffel.
Pour la nommer j’énumère pêle-mêle belle, elle
Parce qu’elle est très belle et que c’est elle que je l’appelle
 
Lorsque je l’ai rencontrée pour la première fois elle longeait une ruelle,
J’étais étourdi je ne savais que faire j’ai même heurté une poubelle.
Sans doute parce que dans ses yeux j’ai su voir l’arc-en-ciel,
Et  que l’arc-en-ciel se dessinait d’une façon ascensionnelle.
 
Elle me guettait toujours d’un regard attentionnel et sensoriel,
Je pouvais pas y croire et me disais chaque fois que c’est accidentel
Car elle est très belle mais aussi caractérielle.
Je vous assure qu’elle est exceptionnelle avec ses yeux d’hirondelle.
 
Un jour, mon cœur n’en pouvait plus et c’est là que je l’appelle,
Je lui ai dit que je l’aimais et elle m’a répondu comme tel :
« C’est fou ce que ça fais l’amour alors on peut former un cartel »
J’en étais ravi, j’en étais content c’était cérémoniel.
 
Alors notre amour dure en toute circonstance et nous resterons coéternels,
Parce qu’on s’aime, on se comprend, on se procure du plaisir charnel
J’attends le grand moment de notre vie pour l’amener dans un castel,
Pour rendre ce plaisir  plus additionnel et plus accentuel
Et on aura le droit parce qu’elle serait madame mais plus mademoiselle
C’est en pensant à cela que je l’ai vu prendre une venelle
Pour la retenir j’ai tout fais je me suis même transformé en violoncelle
Mais elle continuait sa route et s’échappait d’avantage de mon visuel
Elle a brisé mon cœur moi qui croyait à l’atemporel
Et pensait qu’on resterait unis même si je deviens vieux et elle vieille
J’étais dans un monde de fou mais maintenant, faut que je me réveille.
Que je prenne le dessus, que personne ne me la rappelle pour l’amour du ciel. 
                                                                                                             
                                                                                                               
 
 

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Mardi 2 Avril 2013 - 12:35 A Maam Kaaw