Korité 2013 : Allah était au Grand Théâtre !

Samedi 10 Août 2013 - 20:46

Korité 2013 : Allah était au Grand Théâtre !
Chaque année dès que les fidèles musulmans avaient fini de s’acquitter du quatrième pilier de l’islam en se soumettant à la loi de l’abstinence durant le mois sacré du Ramadan, la jeunesse sénégalaise était toujours conviée à des soirées de musique païenne, de chants sorciers, de mballax frénétique et autres soirées folkloriques. Ces soirées musicales sont toujours animées par des danseurs dont les habits, les paroles et la chorégraphie sont souvent d’une obscénité inqualifiable.

Tous les Sénégalais ont constaté qu’au soir de la Korité ou de la Tabaski, les musulmans de notre pays, au lieu de continuer à prier, à se repentir et à capitaliser les enseignements donnés à travers les radios et télévisions par des islamologues chevronnés comme El hadj Tamsir Sakho, Alioune Sall, Idrissa Gaye, Tayib Socé, Iran Ndao, Moctar Seck, Cherif Mamine et Tamsir Gaye, préfèrent terminer leur ramadan avec la lutte, la musique et la danse.

Voilà donc que nos compatriotes, au lieu de s’engager résolument à changer de comportement et à suivre « le chemin de ceux que Dieu à comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Sa colère » (Coran : Sourate 1- verset 7 Al faatiha), ils se ruent vers des rassemblements mondains où jamais le nom de Dieu ne sera évoqué. Ils préféreront se rendre à ces manifestations où jamais les enseignements du Prophète Mouhamed (PSL) ne seront évoqués avec sincérité. Ils préféreront payer très cher et se bousculer de toutes leurs forces pour trouver une place dans ces rassemblements où jamais les recommandations de Cheikna Cheikh Sadbou, de Cheikh Seydi Elhadj Malick Sy, de Cheikh Ahmadou Bamba, de Seydina Limamou, de Cheikh Ibrahima Niasse et tant d’autres, ne seront ni citées, ni évoquées, ni suivies.

Gloire à Dieu Maitre des Cieux et de la Terre ! Lui qui a donné à notre ami Elhadj Ndiaye, PDG de la 2STV, la lumineuse idée d’inviter le peuple sénégalais au Grand Théâtre, vendredi dernier, au soir de la Korité. En organisant une telle soirée religieuse et la confiant à nos amis Chérif Mamina Aidara et notre jeune frère Tamsir Gaye, frère de mon ami Elhadj Idrissa Gaye, Elhadj Ndiaye a donné une leçon magistrale au peuple sénégalais ! Il a invité notre peuple à se ressaisir et lui a montré la voie à suivre. Il a démontré que même si la musique, la danse, le folklore, la lutte et les autres distractions constituent une composante naturelle de notre patrimoine culturel, il faut se garder de leur consacrer la plupart de notre temps, de nos forces et de nos richesses. Il faut surtout se garder de les organiser les jours saints et les jours sacrés comme la Korité, la Tabaski, Noël, Pâques et l’Ascension qui sont des jours de prières, de recueillements et de repentir, mais pas des jours de chants païens, de danses obscènes et de beuveries.

Ce qui s’est passé vendredi dernier au Grand Théâtre, devrait faire réfléchir notre peuple et ses dirigeants. Ce temple de la culture était plein à craquer ! La foule qui n’a pas pu accéder à l’intérieur du bâtiment était encore plus nombreuse. Cette foule qui était devant l’écran géant semblait encore plus heureuse et plus engagée que ceux-là qui étaient à l’intérieur. La brillante introduction pleine d’élégance et d’enseignements de Cherif Mamine et l’époustouflante prestation de Hadj Tamsir Gaye, ont engendré une émotion généralisée qui s’est emparée de la quasi-totalité des spectateurs. Certains tombaient en syncope d’autres étaient en transe !

En vérité, ce soir là, Dieu était au Grand Théâtre ! En effet, seul son Nom plein de Gloire et de Miséricorde a résonné dans cette immense salle et a pénétré dans les cœurs les plus réfractaires, les plus indomptables.

Au moment où Hadj Tamsir relatait le retour à Dieu de Seydouna Mouhamed (PSL), en récitant à haute et intelligible voix la Sourate 75 : Al Qiyaama (la Résurrection), une forte menace d’hystérie collective a commencé à planer dangereusement dans la salle du Grand Théâtre. C’est ce qu’a sûrement compris El hadj Abdoulaye Gaye, le frère de Tamsir qui s’est empressé de venir lui arracher vigoureusement le micro, à la surprise générale ! Cet acte salutaire a immédiatement fait baisser la tension électrique qui s’était emparée de la foule !
Ce soir-là, Seydouna Mouhamed (PSL) était dans la salle du Grand Théatre. Il était accompagné de Cheikhna Cheikh Sadbou, Cheikh Seydi Elhadj Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba, Cheikh Al Islam Ibrahim, Seydina Limamou, Mame Bou Kounta et les autres.

Après avoir suivi cet évènement grandiose exclusivement réservé à Dieu et au Prophète Mouhamed (PSL), je suis plus que jamais convaincu que le peuple sénégalais et ses dirigeants doivent une fière chandelle à Elhadj Ndiaye. En effet, ce Sénégalais de haut rang, à travers cette heureuse initiative, nous a donné une leçon magistrale d’éducation religieuse, spirituelle et morale.

C’est la raison pour laquelle, après avoir rendu hommage à Elhadj Ndiaye, Chérif Mamine et Tamsir Gaye, je voudrais inviter les dirigeants de notre pays à tout faire pour perpétuer et amplifier cet exemple. Je leur propose respectueusement et en toute humilité, de réserver les jours de Korité, Tabaski, Noël, Pâques, de l’Ascension et du 4 avril à de grands rassemblements populaires à l’occasion desquels des spécialistes en la matière issus des différentes confessions religieuses donneront des cours magistraux d’éducation religieuse, civique, morale et environnementale sur toute l’étendue du Sénégal. Pour cela les salles de spectacle, les stades, les mosquées, les églises et les places publiques pourront être aménagés à cet effet.

Les conférenciers de ces grands évènements pourront être sélectionnés parmi les islamologues les plus réputés, les membres du clergé, les intellectuels, les communicateurs traditionnels et autres. Ils auront pour mission de traiter de thèmes pertinents dans le sens de réveiller les valeurs profondes qui ont toujours caractérisé le vrai musulman, le vrai chrétien et enfin l’authentique type de Sénégalais (ATS).

Que Dieu garde le Sénégal ce pays que j’aime avec fureur et guide les Sénégalais sur le chemin de la foi, de l’amour, de la paix, de la droiture et du patriotisme exemplaire.

Moumar GUEYE
Écrivain
E-mail : moumar@orange.sn

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET