"L’AMOUR AU FOND DE L’OCEAN" : pour le retour de la paix en Casamance.

La cérémonie de dédicace du roman « L’amour au fond de l’océan », du journaliste, Samba Oumar Fall, a eu lieu hier, mercredi 13 janvier à l’Harmattan. Ce roman de 230 pages, réparties en 22 chapitres, parle évidemment d’amour mais se projette aussi sur le naufrage du bateau le Joola et sur la crise en Casamance.

Vendredi 15 Janvier 2016 - 17:26

 
 
«C’est l’histoire d’un couple Penda et de son cousin Daouda qui s’aimaient d’un amour extraordinaire mais qui vont périr dans le naufrage du bateau qui les transportait de Ziguinchor à Dakar ». Voilà le résumé que le journaliste au quotidien Le Soleil, Samba Oumar Fall, fait de son roman intitulé « L’amour au fond de l’océan ». Présenté hier, mercredi 13 janvier à l’espace Harmattan, le livre de 230 pages ne se limite pas seulement à une question d’amour, puisque l’auteur y parle aussi de la crise casamançaise et du naufrage du bateau Le « Joola ». Justifiant l’emploi de ces thèmes, Samba Oumar Fall fait savoir que «ces sujets sont toujours d’actualité malgré leur antériorité». A travers un mélange de réel et de fiction, l’écrivain plaide donc, dans son roman, pour le retour de la paix en Casamance, et pour que les populations puissent vivre dans de meilleures conditions. Et donc pas question selon lui que les populations oublient cette tragédie qu’est le naufrage du « Joola ».
 
Édité en 2013 par l’Harmattan et composé de 22 chapitres, « L’amour au fond de l’océan », est en fait le fruit de 14 années de réflexion. Hier, au cours de la cérémonie de dédicace, le professeur de Lettres, Ibrahima Samba, a fait savoir que le roman constitue «un espace fermé entre les Sénégalais et les réalités, et il est un pur chant d’amour, de paix et d’innocence». Il retrace donc les drames du quotidien poursuit-il, et ce roman, dit encore Ibrahima Samba, est un chef d’œuvre. 
 
Toutefois, le journaliste Samba Oumar Fall qui n’en est pas à son premier livre, avoue qu’écrire est loin d’être une chose facile puisque «l’écriture et le journalisme, ce sont deux choses différentes (quand bien même) on peut parler de complémentarité ». « L’amour au fond de l’océan » en est à sa deuxième sortie quand on sait que la première cérémonie de dédicace a déjà eu lieu. C’était à Saint Louis.

SudOnLine

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Amy le 18/01/2016 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci beaucoup dérosité et vos souhaits. Vous êtes vraiment un homme de cœur'avantage Samba Oumar fall de votre gén. Merci!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET