L’«APÔTRE DE L’EMERGENCE » dans la Région de SAINT-LOUIS : LES MULTIPLES ENJEUX D’UNE VISITE AUX PAS DE CHARGE. Par Ibrahima DIAO

Vendredi 24 Octobre 2014 - 00:00

Toujours engagé dans sa volonté de proximité avec les populations, le Président Macky SALL sera en visite officielle à Saint-Louis à partir du 26 Octobre 2014, pour inaugurer le stade de Médine et le complexe Agropole de Fass, visiter le port fluvial de Saint-Louis, le barrage de Diama, les chantiers du MCA à Ndioum et la Direction de la SAED.

Ces multiples activités confèrent au séjour présidentiel un cachet à la fois économique et social galvanisant et porteur d’espoir.
Au plan agricole, les aménagements de la cuvette du Ngalenka réalisés dans le cadre du MCA offrant quelques 2000 ha de terres irriguées contribuent de manière certaine à l’accroissement de la production rizicole et horticole, en vue de l’atteinte de l’autosuffisance agricole du Sénégal à l’horizon 2017 telle que souhaitée par le président de la république.

La route Richard Toll – Ndioum que prolonge un pont de 800 m pour désenclaver l’île à Morfil, constitue un cordon de haute portée dans l’évacuation et la commercialisation des produits agricoles, pastoraux et halieutiques de la région. Cette deuxième phase de l’axe routier nordique après le tronçon Saint-Louis - Richard Toll déjà réalisé sur financement de l’Union Européenne, sera suivie du tronçon Ndioum – Matam pour achever le désenclavement complet de la zone Nord prévue comme Pôle Economique Territorial dans l’Acte 3 de la Décentralisation.

Le Complexe Agropole de Fass réalisé en 2005 sur financement de la coopération espagnole pour plus de trois milliards de FCFA et jamais utilisé est un centre post récolte équipé et un abattoir moderne pour un développement massif de l’agriculture commerciale. Ce grand centre de conditionnement et de transformation pour le traitement de volumes importants de produits agricoles est constitué d’un centre de conditionnement pour des produits périssables avec une importante capacité de stockage frigorifique et un abattoir : 30.000 T d’oignons, 1.000 T de pomme de terre, 500 T de haricots verts, 500 T de tomates cerises, 1.000 T de produits divers (melons, piments, gombos, etc.)

Le site du complexe sur la route nationale entre Saint-Louis et Louga, installe l’Agropole sur le croisement entre la zone du fleuve et celle du lac de Guiers , sur les terres de Mame Haj RAWANE NGOM . Une situation géographique très avantageuse malgré l’éloignement relatif de certaines zones de production pondéré par un réseau routier de qualité qui charrie les récoltes du Fouta et des Niayes. Le démarrage de ses activités en plus d’un impact certain sur la production et les marchés agricoles, permet de résorber le chômage des jeunes et des femmes grâce aux emplois directs et indirects ( plus de 500 ), ainsi qu’aux multiples effets induits.
La relance prochaine des activités portuaires très attendue dans la ville tricentenaire donnera à la capitale du Nord une dimension économique à la hauteur de son potentiel. Par son pragmatisme, le président Macky SALL, apôtre de l’émergence, est entrain de ressusciter les atouts endormis d’une région aux richesses variées.

Ces fleurs promettent de belles moissons comme réponse aux multiples attentes d’une population pleine d’espoir.
Ce bref séjour du chef de l’Etat galvanisera à coup sûr les militants de sa formation politique derrière leurs responsables dont certains dirigent des secteurs clés dans le dispositif national en direction de l’émergence.

Le Plan Sénégal Emergent renferme un important volet offrant aux couches vulnérables une protection sociale adéquate. Cette politique de solidarité nationale axée sur la Couverture Maladie Universelle, les bourses familiales, la gratuité des césariennes etc.… entamée avec succès par le frère Mansour FAYE ex Délégué général à la Solidarité Nationale et actuel Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et Maire de Saint - louis , connait un heureux début d’exécution qui présage de résultats probants dans un proche avenir. Sa posture de Coordonnateur Départemental de l’Alliance Pour la République dont les germes essaiment dans tous les coins et recoins du département grâce à sa légitimité historique incontestable, son esprit d’ouverture et sa très grande disponibilité, en fait un leader charismatique aimé, respecté et écouté. L’Etat trouve en lui un porteur efficace de sa politique hydraulique et d’assainissement .
La réorientation du système d’enseignement supérieur vers les sciences, la technologie et les formations professionnelles courtes ainsi que la mise en place des technologies de l’information et de la communication au cœur du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche pour plus d’efficacité et d’efficience d’une part, et d’autre part l’amélioration du pilotage du système par la réforme de la gouvernance des établissements publics d’enseignement supérieur , l’amélioration des conditions d’étude et de séjour des étudiants, sont autant de directives présidentielles confiées au Professeur Mary Teuw NIANE digne fils de Saint-Louis, homme de pensée émérite .

Ses qualités personnelles renforcées par une expertise indéniable permettent un optimisme certain pour la réussite de la mission qui lui est confiée.
Avec en bandoulière la concertation comme méthode d’approche et le pragmatisme comme support, sa « révolution tranquille » prend forme, malgré quelques soubresauts inhérents aux changements réducteurs de privilèges.
L’ouverture du 12ème Colloque africain sur la recherche en informatique et mathématiques appliquées (Cari) à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis lui a servi de cadre pour rappeler les grands projets de l’Etat du Sénégal dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’année 2014 marque un tournant avec la mise en place d’une direction générale de la recherche, le lancement de grands projets d’extension de la carte universitaire (deuxième université de Dakar, Université du Sine Saloum) pour un montant de 130 milliards de FCfa.

A cela s’ajoutent les chantiers des Instituts supérieurs d’enseignement professionnel (Isep) de Thiès, Matam et Dakar, les centres
universitaires délocalisés de Kolda et Guéoul et la construction, dans le nouveau Pôle urbain de Diamniadio, de la Cité du savoir dont les études sont en cours et les travaux devant démarrer en janvier 2015. Qui a fait mieux que le Président Macky sall de l’Indépendance à nos jours ?

Au total, la ville tricentenaire, berceau de la Première Dame et objet de toutes les convoitises politiques, trouve une occasion rêvée d’affirmer son ancrage dans une APR promue à un bel avenir.

M. Ibrahima DIAO
Conseiller Municipal et Coordonnateur APR
Commune de Fass Ngom

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par LY le 24/10/2014 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
II fallait nuancer l'école de Fass 2 qui comptent 05 classes et non construite avec des enfants de la localité. La situation est à bien scruter pour faire de Fass , un bénéficiaire du PSE.

Ecole Fass II 05 ans d'existence est dans un état lamentable.

Bravo et bonne continuation.

2.Posté par Fall Rokhaya Daba le 24/10/2014 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette initiative èconomique du Chef de l'Etat qui comprend la visite de l'Agropole de Mpal constitue sans aucun doute une source de satisfaction pour tous les producteurs agricoles du nord et du Centre, de Matam au Gandiole et de Potou à Dhara djolof. La mise en service de ce joyau Digne d'une agriculture motrice du dèveloppement èconomique et social est assurèment un Jalon solide vers l'emmergence, comme vous le dites si bien M. Diao. Pour avoir eu l'honneur de porter ce projet à sa rèalisation , il me plairer de porter mon humble contribution.

3.Posté par Pharoah le 24/10/2014 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ! c'est beau de peindre l'avenir en rose .....

4.Posté par Justice le 25/10/2014 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui comme vous dîtes! Qui vivra verra mais il reste très peu de temps à Macky pour mettre ses paroles en actes; la population s'impatiente! La majorité a déjà fait son choix: en 2017 il doit dégager...

5.Posté par Rokhaya Daba FALL le 25/10/2014 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Agropole de Saint-Louis, une infrastructure de pointe laissé en rade ....
A l’instar des pays développés dont l’émergence a été portée par l’Agriculture et qui actuellement nourrissent le monde grâce à la productivité et la rentabilité des activités agricoles des 2% de fermiers que comprennent leur population active, le Sénégal qui a toujours fait le choix de positionner le secteur agricole au cœur du développement économique et social s’est doté d’un Agropole en 2004.
En construisant dans un même espace géographique très stratégique, un centre de Conditionnement et de stockage de fruits et légumes et un abattoir moderne, toutes les conditions ont été réunies pour lever un des handicaps de la rentabilité de l’activité agricole, à savoir la valeur qualitative des produits et la programmation économique de leur mise en marché. Des infrastructures de stockage, de conservation et de transformation de qualité sont les principaux facteurs de plus values des produits agricoles qui assurent aux pays exportateurs leur prédominance sur les marchés internationaux.
A la croisée des zones de grandes productions horticoles du Nord et du Centre du pays, du parcours du bétail du nord et de du nord Est en marche vers les abattoirs de Dakar principalement, l’Agropole de Saint-Louis, situé à Mpal est dimensionné pour porter des quantités de productions projetées pour les années 2010/2020, au rythme accéléré de production inscrit dans les politiques depuis 2000 pour atteindre l’autosuffisance, confirmé en 2008 avec les émeutes de la faim et réaffirmé avec méthode au niveau du Plan Sénégal Emergent qui projette le pays en bonne place dans les marchés internationaux des fruits et légumes et de la viande, en misant aussi sur le développement des infrastructures routières et aéroportuaires qui figurent en bonne place au niveau du PSE.
Bouclé depuis 2004, l’Agropole de Saint aurait dû être depuis une dizaine d’années, la vitrine des bonnes pratiques de valorisation des produits agricoles, mais son exploitation, pour des raisons que seuls les responsables qui se sont succédés au niveau du département de l’Agriculture pourraient expliquer, a été retardée jusqu’à présent.
Constitué d’un bâtiment de conditionnement et d’un centre de stockage des produits agricoles, d’un abattoir moderne et d’installations de conservation des produits d’abattage, d’un système d’épuration des eaux usées et d’un système de traitement des peaux, sans compter un bloc administratif de gestion et de contrôle des infrastructures, le tout doté d’installations électriques de pointe et de système d’adduction d’eau approprié, l’agropole de Saint Louis répond aux besoins d’une agriculture d’émergence, avec un parc logistique de 13 camions frigorifiques et de quelques véhicules utilitaires.
Le fonctionnement de l’abattoir avec ses lignes d’abattage bovin d’un côté , ovin caprin de l’autre, de capacité de 10 animaux par heure, aurait permis d’une part, la fermeture de l’abattoir de Saint Louis, dont la salubrité a été décriée et de se positionner dans les marchés internationaux de la viande via l’aéroport de Saint-Louis ; la viande halal et la viande bio, étant deux produits de plus en plus prisés sur le marché mondial.
C’est un crime économique que d’avoir laissé fermer cette infrastructure, si longtemps… dix bonnes années.

6.Posté par Bouba Diop le 26/10/2014 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rokhaya merci, vous avez parfaitement décrit la situation. On aimerait comprendre: le projet était excellent, alors comment expliquer ces 10 ans d'inaction autrement que par des histoires de gros sous?!? Je connais un entrepreneur de Diama qui a renoncé à se servir de l'agropole il y a de cela 5 ans...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET