L'Afrique doit exporter son 'Islam intégrateur', selon Bakary Sambe

Vendredi 17 Octobre 2014 - 07:55

"L’Afrique peut ''donner l’exemple au monde entier'' sur le plan religieux et islamique, si elle réussit à exporter dans les autres pays son ‘’alternative’’ fondée par ''un Islam intégrateur et édificateur'', a soutenu, jeudi à Dakar, le coordonnateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique, le Professeur Bakary Sambe.

‘’Avec un Islam intégrateur et pas destructeur des sociétés et de la jeunesse africaines, le contient pourra donner l’exemple au monde entier sur le plan religieux et islamique’’, a-t-il dit.

Le Professeur Bambe s'exprimait lors d’une conférence sur l’Etat islamique (EI). L’objectif de cette rencontre est de ‘’soutenir la mobilisation de la communauté internationale contre les atrocités de ces djihadistes autoproclamés".

Selon lui, les Africains ne doivent pas être ‘’d’éternels consommateurs d’idéologies’’ venant de Lorient et de l’Occident, mais doivent exporter leur ''alternative basée sur la paix’’.

‘’L’alternative africaine est cette manière dont l’Islam a été vécu sur le continent comme un facteur d’intégration et pas un facteur de déstructuration de la société’’, a-t-il expliqué.

Le Professeur Sambe a affirmé que l’Afrique, ''au lieu d’imiter un Islam destructeur et d’importer ces modèles dans le continent doit essayer d’exporter son alternative avec les exemples enseignés par les chefs religieux du continent’’.

‘’Je défends l’idée selon laquelle les Africains ont, sur leur continent, assez de ressources sur le plan religieux et spirituel, pour ne pas être d’éternels consommateurs d’idéologies qu’on nous exporte et que l’Afrique devrait à son tour exporter l’alternative africaine’’, a-t-il dit.

Bakary Sambe, enseignant à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, a en outre souligné que le monde musulman ''est aujourd’hui traversé par des crises, notamment dans les pays arabes et que ces crises sont dues à une longue pérégrination entre islamisme et arabisme ’’.

Il a rappelé que depuis plus de 40 ans, il existe sur le continent ‘’des stratégies de création de zones wahabistes et salafistes qui vont de la Somalie jusqu’à Dakar et qui traversent les provinces actuelles du Nigeria, le Tchad, le Niger et le Mali qui a connu sa crise’’.

‘’Par rapport à cela, il faut revisiter cet Islam africain qui n’est pas différent de l’Islam en général mais qui est porteur de valeurs de paix et de tolérance que ces marchands d’illusions (wahabistes et salafistes ) viennent surfer sur la misère sociale et sur la jeunesse’’, a-t-il dit.

Selon le Professeur Sambe, la jeunesse africaine ''a plus besoin de perspectives économiques, de développement que d’idéologies importées qui sont nuisibles à la cohésion sociale''.

‘’Ce serait dommage que nos pays cèdent à cette pression de l’argent venant de partout pour dévier la jeunesse africaine de ses véritables objectifs’’, a-t-il souligné.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET