L’ancien cérémonial d'intronisation du Barack du Walo

Samedi 31 Mars 2012 - 13:00

L’ancien cérémonial d'intronisation du Barack du Walo
Le 03 Avril 2012 la cour constitutionnelle sénégalaise installera le Président élu Macky Sall à la magistrature suprêmes de notre à l’issu de tout un processus électoral à travers un cérémonial empreint de solennité toute republicaine. A cette occasion , nous voulons revisiter notre histoire precoloniale afin d’y trouver comment à travers notre genie propre on elisait et et intronisait nos dirigeant , l’exemple de l’ancien royaume du Walo est des plus illustratif
Au niveau des institutions, le royaume du Walo fut une monarchie élective .Pour être élu Brack le candidat devrait remplir ces trois conditions d’éligibilité : appartenir au clan patrilinéaire Mbodj et en porter le nom de famille , descendre des trois lignées royales matrilinéaires : Tediek, Dyoos et Loggar, et enfin être indemne de toutes sortes d’infirmités.
Le conseil des grands électeurs : le seb ak baor était chargé de recueillir et de valider les différentes candidatures.
Ce conseil était composé des trois seb (grands électeurs) qui sont des descendants de l’ancien lamane Dyaw à savoir :
le Diogomaye, président du Seb ak Baor, maître des eaux, et qui accueille à son domicile à Ndiourbel les séances de délibérations du Conseil.

le Diawdine, Premier Ministre, Maître de la terre, Chef militaire et gardien des tam-tam royaux , dont la résidence se trouve au village de Ndiao et enfin le Malo Trésorier général du royaume
Par contre toutes les vieilles familles du Walo et autres détenteurs d’apanage constituaient le baor
Pour l’élection du Brack le processus électoral se faisait avec un triple tour
Une première réunion regroupait uniquement les trois grands electeurs Seb , tandis que la deuxième rassemblait la totalité du Seb ak Baor.
A la troisième réunion, la nomination du Brack était proclamée, et les griots royaux étaient chargés d’annoncer la nouvelle aux quatre coins du royaume et la date de l’intronisation.

Apres avoir été élu Brack par l’assemblée des grands électeurs descendants du Lamane Diao (le Seb Ak Baor ),le nouveau roi du Walo devrait être intronisé un jour de vendredi au lieu historique de Ndiourbel situé sur la rive droite du Fleuve Sénégal et qui fut la première capitale du Walo actuellement un quartier de Rosso Mauritanie.
Le jeudi soir à la veille de son intronisation, le futur Brack devrait passer la nuit au village de Ndiandiou,dans une case spécialement construite avec une jeune fille vierge appelée ndondé .Le lendemain matin, le Conseil des grands électeurs après avoir vérifié la vigueur royale répudiait la jeune femme. Ensuite la ndondé devrait être entièrement entretenue matériellement par le Brack tout au long de son règne.
Habitant non loin du palais royal, la ndondé était la protectrice mystique du Brack , c est dans sa demeure ou se trouvait le ‘thioumokaye’,ou le roi prenait ses bains mystiques et elle ne pouvait plus se marier sauf en cas du décès du Brack .
Ce mariage éphémère du Brack élu est célébré en souvenir de celui contracté par Ndiadiane Ndiaye l’ancêtre mythique avec Offo la peule quand il fonda sa capitale Thieng au Diolof .
Le lendemain le Brack pour se rendre à Ndiourbel devait traverser le fleuve au niveau du village de Mbagam dont le Montel (chef des piroguiers) avait la charge personnelle de conduire , la pirogue royale qui était précédée de par celle du Diawdine accompagnée d’un captif et suivie de celles du Diogomaye , du Malo et des autres dignitaires selon leur ordre protocolaire d’importance.
Notons qu’avant d’embarquer dans la pirogue pour traverser le fleuve le prince élu devra accomplir un rite consistant à sauter d’un seul coup par-dessus sans y toucher un bœuf et un bouc ou un bélier couché sur le flanc .Toutes les trois bêtes devront être de même couleur unique « béna mélo » ; elles seront ensuite sacrifiées, leur viande distribuée en aumône aux populations du terroir de Naa leew.
Arrivé à Ndiourbel, le Brack était dirigé vers l’une des trois buttes « dyall » ou étaient intronisées les princes de son matriclan « meen ».
Auparavant il devrait se soumettre à trois autres cérémonies rituelles :
- Faire trois fois le tour du baobab totem dit « ndeyou brack » étant porté sur le dos par un homme du matriclan « meen » gaker.
- Fermer les yeux et se laisser guider par le poignet par le doyen du matriclan « meen » moyo
- Plonger dans le marigot de Khaam et y retirer un poisson qu’un serviteur aura pris soin de lui glisser à la main (tout ceci en souvenir du long séjour aquatique de Ndiadiane Ndiaye dans le fleuve Sénégal).
Apres ces rites ,le Seb Ak Baor par la voix du Mipp (porte parole du royaume) rappelait au futur Brack les limites constitutionnelles de son pouvoir en ces termes : « La prédilection que t’accordent aujourd’hui tous les diambours parmi tes égaux, t’érige au dessous de nous, d’eux et à plus forte raison des badolos ; ta position actuelle en est un témoignage qui te prouve que , si tu ne dévies pas du chemin normal envers tes sujets , tu nous donneras toute sa vie, si tu agis en contre sens tu t’attireras le désaccord avec tes électeurs et nécessairement la haine de ton peuple. »
A l’adresse de l’armée composée des captifs de la couronne « feck baa hétile» le Diawdine chef des armées déclarait « Tenez votre roi, servez le bien, et respectez nos droits et ceux du peuple. »
Ensuite sur ordre du Maalo ,le Mipp déclarait solennellement « la route vers le Dyall est ouverte », le prince élu le corps enduit de poudre magique, bardé de gris-gris se dirigeait vers la butte ou il devrait prendre place à cote des trois seb les grands électeurs, avec dans la main droite des armes (un bouclier, un javelot, un arc et des flèches), et à la main gauche un épi de mil sorgho et des semences des différentes plantes cultivées au Walo.
Sur la route le menant vers le tertre de son matriclan meen,le futur Brack devait payer aux descendants de Lamane Diao à titre de location de la terre ,une coutume dite dyéug de 10 esclaves, au matriclan « meen » dyaar sept tètes de pagnes, sept tètes de pagnes au matriclan meen dyeder, deux tètes de pagnes au Diawdine ,ainsi que toutes les indemnités et réparations des torts et violences commis par son prédécesseur ou ses agents sur la population.

Ces rituels terminés, le Diawdine ordonnait le Fara dioung dioung de découvrir les trois tam-tams enveloppés de pagnes blancs qui étaient muets tout au long l’interrègne et de frapper les 7 coups du dane dieul. C’était le signal que le Brack était définitivement élu.
Pour saluer le nouveau roi tous les hommes armés de l’assistance tiraient une salve d’honneur en criant « Daali »et les guerriers et captifs de la couronne exécutaient des bakks le glorifiant.
Le Diamathe , le Griot royal entonnait le champ d’honneur des matriclan et patriclan du nouveau Roi , et proclamait à tue tête son nom officiel de règne
Aussitôt le nouveau Brack procédait à la nomination des grands kangams que sont le Kadjj ,le Briock , le Maarosso,le Berlof ,le Bethio ,le Dyombanakhe ,le Rikett ,le Mangass, le Bignior etc…
Apres le Brack se devait de rejoindre la capitale du royaume Nder ou il était désormais tenu d’habiter.
Notre pays le Sénégal à travers les cérémonies d’installation de notre Président de la République pourrait s’inspirer de quelques aspects de l’intronisation des anciens Brack du Walo.
Par exemple après avoir prêté serment le nouveau Président de la République pourra brandir dans une main toutes plantes cultivées dans notre pays (ce qui est symbole de paix et de prospérité) et dans l’autre main un fusil (symbole de la défense de l’intégrité territoriale)
Amadou Bakhaw DIAW
Historien traditionnaliste du Walo diaogo. nilsen@gmail.fr


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET