L’écrivain français Jean-Marie Bretagne veut réhabiliter la mémoire de Batling Siki

Samedi 21 Mai 2011 - 10:37

L’écrivain français Jean-Marie Bretagne veut réhabiliter la mémoire de Batling Siki
L’écrivain français Jean-Marie Bretagne a dénoncé vendredi à Saint-Louis l’injustice posthume dont a été victime Mbarick Fall dit Batling Siki, présenté comme un champion de seconde zone, malgré son titre mondial remporté avec brio devant Georges Carpentier, un professionnel français.

‘’Dans les encyclopédies généralistes, Batling Siki est présenté comme un champion de seconde zone’’, a-t-il affirmé en marge d’une cérémonie organisée en son honneur par le Cercle des poètes et écrivains de Saint-Louis.

‘’Je connaissais Batling Siki parce que je m’intéressais à la boxe mais je ne savais pas qu’il était né ici à Saint-Louis où j’ai vécu pendant une année en 2001’’, a ajouté l’écrivain parlant des enquêtes qu’il a menées sur le champion du monde dans le but d’écrire son livre intitulé ‘’Batling Siki’’.

Bretagne est revenu dans "la vieille ville" pour les besoins de son enquête en vue de l’écriture de ce livre sur le défunt champion du monde. Au cours de ses enquêtes, il a dit qu’il a pu découvrir que la vie de cet homme est jalonnée de faits inédits comme l’histoire qui a mené à son départ des côtes saint-louisiennes vers la France et plus tard les Etats-Unis.

‘’Figurez-vous que Batling Siki a tapé dans l’œil d’une Allemande ou Hollandaise selon les témoignages, alors qu’il était parmi des enfants à qui des passagers d’un bateau jetaient des pièces qu’ils allaient prendre au fond du fleuve’’, a rappelé l’écrivain français.

‘’Cette Européenne a ensuite, je ne sais pas si c’est avec l’aval de ses parents ou non, était séduite par un des jeunes garçons qu’elle a amené avec elle. C’était Batling Siki’’, a-t-il rapporté.

Elle l’a laissé à Marseille parce qu’elle ne pouvait continuer avec lui pour des problèmes de papiers, selon Bretagne, qui a souligné que plus tard, Batling Siki sera enrôlé dans l’armée pour faire la guerre 1914-1918, mais avec son consentement.

‘’Il a été héroïque parce qu’il est sorti de l’armée avec le grade de caporal pour un simple soldat’’, a-t-il indiqué, se disant persuadé que dans l’armée, Batling Siki avait réussi "des exploits" et avait été décoré.

’’Pour sa carrière de boxeur, Batling Siki a débuté très jeune avant la guerre et a repris après. Il a battu tous les champions de France sauf Carpentier, de Belgique, de la Hollande avant de s’envoler pour les Etats-Unis où il a décroché le titre de champion du monde en battant Carpentier’’, a-t-il souligné.

Carpentier est décrit par l’auteur comme "un raciste" qui avait refusé de combattre avec un Noir, mais Batling Siki, de par ses résultats, s’était imposé à lui, selon Bretagne.

Pour le rencontrer, un deal a été conclu avec le manager de Batling qui n’était pas de mœurs très recommandable pour que ce dernier se laisse battre, a indiqué l’écrivain français selon qui, en retour, Batling avait exigé qu’aucun coup ne lui soit porté sinon il répliquerait.

"Comme Carpentier croyait trop à ses forces, il a donné deux à trois coups sans se soucier des remarques de Batling qui a fini par répliquer et le battre", a-t-il rapporté.

"Sur-le-champ, la victoire ne lui était pas attribuée, mais le public a réagi vigoureusement, a poursuivi Bretagne. Une deuxième tentative de le délester de sa victoire sera faite mais Batling Siki avait menacé de faire les révélations décrites plus haut avant d’être rétabli dans ses droits".

Aux Etats-Unis, le champion du monde a subi le racisme et a été contraint de se battre à plusieurs reprises en réaction à des actes liés à la couleur de sa peau avant de mourir de manière tragique.

"Il fréquentait les milieux dangereux et buvait beaucoup. Il ne manquait pas de réagir violemment quand, par exemple, un gérant d’un bar lui signifiait l’interdiction pour un Noir de fréquenter ces lieux alors qu’il y était", a encore dit l’écrivain.

Il a été tué par un coup de revolver par des racistes, pour Bretagne qui a refusé cependant de s’avancer sur les raisons exactes de sa dispute avec son bourreau.


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET