L’émir et la clef de Saint-Louis.

Mercredi 4 Février 2015 - 07:56

La clef de Saint-Louis entre les mains de Khalifa ben Zayed Al Nahyanen
La clef de Saint-Louis entre les mains de Khalifa ben Zayed Al Nahyanen
Après la solennité du cérémonial d’hier offert à un Emir Arabe, les grands discours pleins d’affection et la belle procession de la Téranga, la démonstration d’un pan "arabesque" de notre culture, jusque là enfoui, place maintenant au recul et à la réflexion.

« À bientôt. Tout ira bien », a dit l’Émir avant de prendre congé de ses nouveaux « amis » qui ont étalé tout un arsenal de séduction pour l’inviter à « rester et œuvrer ». Cette stratégie de charme et les nombreux moyens et ressources mobilisées donneront-ils ses fruits ? Sinon, il nous faudra chercher ailleurs, nous liguer avec d’autres, des pétrodollars américains, milliardaires russes ou autres diamantaires d'Afrique ? Lorsque l’on repose le socle de son développement sur l’assistanat, la quête de donneurs bénévoles n’aura plus de fin. Elle ne connaitra pas de limites ...

Qui fixe ces options dans cette commune et se concerte-t-il d’abord avec ces collègues élus ? Avons-nous réellement une option stratégique pertinente et une vision claire du chemin à prendre pour développer Saint-Louis ? Savons que nous sommes assis sur des milliards (pêche, agriculture et tourisme ) que nous pouvons puiser à merveille. Nous les délaissons simplement par paresse et manque d’organisation et de volonté politique pour aller quémander ailleurs.

N’est-il pas temps de bannir l’euphorie pour suivre les voies de l’esprit ? Pour que la ville change, il faut changer de méthodes et rompre avec toutes nos anciennes pratiques sans bons résultats.

Avant se diriger vers l’Arabie, ne faudrait-il pas d’abord consolider les acquis de la coopération décentralisée hypothéquée par l’acte III. Cette coopération est en danger et un bref séjour à Lille et à Toulouse ne pourra pas le sauver. Pour transformer son sort, il faut aussi « du recul et de la réflexion ».

Nous ne cesserons jamais de la dire. Saint-Louis, ville d’esprit soit bannir à jamais l’euphorie irréfléchie qui ferme les vannes de l’intellect et installé des passions nouvelles, faire naitre des espoirs sans fondements et tenter de s’agripper sur le néant et l’abstrait, mais aussi sur des personnes furtives, insaisissables.

À un milliardaire arabe, prêt à nous mitrailler gratuitement de « dinar » ou de « dirham », nous lui offrirons nos maux, doléances et un pli exhaustif de nos projets, au lieu de lui remettre la clef de Ndar. S’il s’envole, alors personne ne pourra plus fermer la porte pour protéger les populations. Oui, la clef est symbolique, oui, elle n’est juste qu’invite à l’action, mais sa remise si facile et cette forte confiance à « l’inconnu » suscite tant de questions.

Monsieur le Maire, aviez-vous pensé d'abord à dupliquer notre clef ?

NDARINFO.COM

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET