L’épidémie au virus Ebola – Un rappel divin !!! Par DOCTEUR MOUAMADOU BAMBA NDIAYE

Mardi 2 Septembre 2014 - 09:03

Le virus Ébola est entrain de terroriser le monde, à tort ou à raison, remettant véritablement en cause la « toute puissance de la Science (sa crédibilité). Et pour les croyants, toutes obédiences confondues, il ne s’agit que d’un rappel divin et d’un appel à plus d’humilité et de clairvoyance adressé surtout aux scientifiques qui n’envisagent pas, jusqu’ici, d’introduire la dimension religieuse (spirituelle) en « Médecine moderne, continuant obstinément d’ignorer les »Textes Sacrés » (Coran, Évangile, Thora) qui ont pourtant une vocation primordiale d’expliquer le monde et de nous guider pour le salut, tant dans la vie présente que future (16.Les Abeilles : 89-90 – An-Nahl).
En vérité, Dieu nous avait prévenus depuis la nuit des temps des conséquences néfastes de la consommation de certains aliments, en particulier, la bête trouvée morte, la viande de porc et le sang écoulé – de vraies souillures [(6. Les Bestiaux : 145 - Al-An'Âm) ; (5. La Table Servie : 3 - Al-Mâ'idah)]. Et ce n’est là que la confirmation de la Bible qui prohibe leur consommation et la manipulation de leurs cadavres (Lévitique 11 : 7-39).

En vérité, tout ce que Dieu interdit est nocif pour l’homme ; et toujours, il suffit d’un recul pour s’en convaincre. C’est dire que c’est toujours l’incrédulité et la rébellion qui sont à l’origine de nos maux – le péché en somme (42. La Consultation : 30 – Ach-Chûrâ’).

Oui, les châtiments et les avertissements constituent des Signes divins (« plaies », « pestes », etc.), en vue d’un rappel [(7. Al-Arâf : 133) ; (17. Le Voyage Nocturne : 59 - Al-Isrâ')]. Il faut cependant garder á l’esprit que le châtiment divin n’atteint pas exclusivement les injustes (8. Le Butin : 25 – Al-Anfâl). Ainsi, le croyant devra nécessairement se prémunir, en respectant scrupuleusement les mesures hygiéno-diététiques préconisées par les médecins, et qui, en fait, ne sont que la confirmation des recommandations du Prophète (PSL), enseignées il y’a quatorze siècles (limitation des déplacements, lavages fréquents des mains), etc.).

En vérité, Dieu avait interpelé les savants qui sont les seuls á comprendre ses paraboles et á Le craindre véritablement [(29. L'Araignée : 43 - Al-Ankabût) ; (35. Le Créateur : 28 - Fâthir)].

Oui, Dieu leur avait lancé un défi éternel : (53) Nous (Dieu) leur montrerons Nos Signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que c’est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute chose ? (41. Les Versets détaillés : 53 – Fussilat).

DOCTEUR MOUAMADOU BAMBA NDIAYE
Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar
Pédiatre á Thiès
Recteur de l’Université Virtuelle « La Sagesse » de la Fondation Serigne Babacar SY Ihsaan – Bienfaisance (Thiès).

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Bessel le 02/09/2014 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un célèbre Saint Homme avait dit à des jeunes qui sollicitaient des prières à l'occasion d'un match de foot-ball:"et surtout n'oubliez pas de bien jouer quand vous serez sur le terrain,car le chapelet ne joue pas".
Un autre a dit:"celui qui cultive son champs est meilleur que celui qui passe son temps à la mosquée à prier,car il nourrit le second".
AIDE TOI,LE CIEL T'AIDERA.YAALLA YAALA BEYE SA TOOL.

2.Posté par Pharoah le 02/09/2014 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un imbécile de docteur qui confond science et foi ! les 3/4 de l'humanité mange du porc sans aucun probleme , quand à Ebola ce n'est qu'un virus comme le Sida et autre..... les laboratoires de recherche commencent à proposer certains traitements sans l'aide de Dieu mais seulement par l'intelligence du cerveau humain !.....arretons toutes ces balivernes si nous voulons que le Sénégal avance

3.Posté par Atypico le 03/09/2014 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le virus Ebola ne se transmet absolument pas si facilement :

« Il faut un contact direct avec un liquide biologique comme le sang, les selles ou les vomissures. Il n’y a aucune transmission par voie aérienne. C’est-à-dire que, lorsqu’une personne parle ou tousse, elle ne répand pas le virus Ebola dans l’air ambiant », explique le Pr. Bruno Marchou, chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Purpan, à Toulouse.

Autrement dit, le virus Ebola est comparable au SIDA pour son mode de propagation. Il faut vraiment être au contact du sang ou du liquide biologique du malade pour risquer soi-même d’être contaminé.

Cela veut dire, toujours selon le Pr. Bruno Marchou, que le virus Ebola « n’atteindra pas le stade pandémique. À Conakry [capitale de la République de Guinée], ils avaient initialement plusieurs dizaines de cas parmi le personnel hospitalier. Ils ont réussi, en appliquant des mesures d’hygiène standard simples, à endiguer la propagation du virus parmi leur personnel. ».

Ces mesures d’hygiène n’ont rien de sorcier : « Quand on s’occupe d’un patient, on se couvre les mains avec des gants. Si le patient vomit, il faut aussi se couvrir le visage. C’est le b.a-ba. On fait ça tous les jours », poursuit-il.

« La mort dans 20 à 90 % des cas »

Sandrine Cabu de Médecins Sans Frontières, interrogée par Le Monde, explique que le virus Ebola entraîne « la mort dans 20 à 90 % des cas ».

Pourquoi une fourchette aussi absurdement large ?

Parce que le virus Ebola est surtout dangereux quand il est mal soigné. Les personnes meurent de déshydratation ou d’hémorragies, mais le traitement consiste alors simplement à hydrater ou à transfuser le patient, pas à lui donner un vaccin ni un hypothétique médicament. Il ne faut pas croire ce que prétend l’industrie pharmaceutique qui aimerait pouvoir vendre aux gouvernements une poudre de perlimpinpin comme elle l’avait fait avec le Tamiflu.

« Les nouveaux médicaments ne sont pas la solution contre Ebola », selon un expert en maladies infectieuses.

La solution contre l’épidémie consiste à respecter des mesures simples et de bon sens : hygiène, bonne nutrition, vitamine D, vitamine C.

Selon Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des États-Unis, l’outil le plus efficace contre Ebola est de prodiguer les soins de base aux malades.

La véritable priorité devrait être de créer des infrastructures médicales dans les pays touchés pour fournir aux malades le soutien médical de base, comme l’hydratation et la transfusion sanguine. Cela aura un beaucoup plus gros impact sur la santé que la distribution au hasard de quelques médicaments expérimentaux.

4.Posté par Atypico le 05/09/2014 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chacun a le droit de croire en Dieu ou de ne pas y croire ou même de douter. Mais se dire médecin selon la médecine moderne, pour venir nous dire, ici et maintenant, que la science est ignorante et impuissante face au virus Ebola est d'une stupidité rare et surtout très dangereuse. Déjà remarquons que le mot virus est un terme scientifique qui sert à distinguer et caractériser ce type de maladie parmi de nombreuses autres. Ensuite la médecine scientifique prouve tous les jours, qu'elle connait parfaitement les moyens pour ne pas être contaminé ( cf les mesures d'hygiène recommandées par les intances médicales locales et mondiales et cela sans se référer nécessairement aux recommandations de la Thora, de la Bible et/ou du Coran) La médecine moderne démontre qu'elle soigne et guérit des personnes atteintes du virus auxqueles elle a accès assez rapidement ( d'où l'importance de se signaler vite) par des soins médicaux très simples : l'hydratation et la transfusion sanguine, contre la déshydratation et l'hémorragie, la vitame C et D, tout en protégeant le personnel médical et infirmier avec des gants et des masques etc. Un vrai médecin soucieux réellement de la vie des personnes de toutes religions et modes de pensées, au lieu de chercher à nous faire connaître et partager son admiration et sa foi totale dans le Saint Coran aurait consulté les avis de ses confrères spécialistes en maladies contagieuses et tropicales et nous aurait it indiqué prioriatirement les moyens de se protéger, de soigner et de guérir au lieu d'esayer de nous convainces du fait que le Saint Coran, censé rapporter des paroles divines interprétées par un humain faillible et retranscrites ensuite par d'autres humains tout aussi faillibles il y a près de 7 siecles pourrait nous aider à combattre l'épidémie et tous nos maux . J'en conclus que ce désigné médecin n'est pas ou n'est plus un médecin mais un militant religieux faisant du prosélitisme. Croire que le Coran ou un autre texte suppposé d'origine divne sait et dit tout sur tout est du même ordre que de croire et de dire que la science avec le temps saura et dira tout sur tout et résoudra tous nos porblèmes. Ceson t là deux dérives d'une pensée totalitaire, l'une "religieuse intégriste" et l'autre scientistes qui ne peuvent qu'aboutir à du totalitarsme réel et à un surcoit de ségrégation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET