L’homophobie est un devoir - Par El Hadji Malick Sall Elimane Donaye

L’étymologie nous l’enseigne : tolérer (du latin tolero), c’est supporter. Ou, encore, subir ce que l’on ne peut pas combattre. La tolérance est donc une impuissance et une résignation. Elle sied aux âmes molles. Elles en ont fait une vertu.

Vendredi 22 Janvier 2016 - 18:07


Nous autres sénégalais pouvons donc nous enorgueillir de n’avoir aucune tolérance pour les homosexuels. De savoir si on naît tel ou si on le devient du fait de quelques circonstances malheureuses-la rencontre d’un prêtre inverti ou d’un instituteur soixante-huitard ou, encore, la fréquentation d’une école coranique- nous est indifférent. Nous considérons que l’homosexualité est une pratique stérile et nocive. Une déviance et une névrose obsessionnelle. Un trouble mental…


Nous ne tolérons donc pas la présence d’homosexuels sur le sol de nos ancêtres. Nous les y vouons aux gémonies. Plus justement à la géhenne.


Toutefois, notre fermeté assumée vis-à-vis des homosexuels jure avec la complaisance coupable de nos élites politiques à leur égard. Un tel écart n’est pas rare qui discrédite la démocratie représentative. Nos élites méprisent, ingrates, le peuple qui les a excrétées. Leur devoir est de nous représenter. Impunément, elles nous ignorent et nous trahissent.


Les récentes déclarations du ministre de la justice en attestent. S’exprimant sur l’affaire des onze homosexuels qu’une justice par trop laxiste vient de libérer, notre ministre d’affirmer, horribile dictu, que la loi sénégalaise ne punit pas les homosexuels mais seulement les actes contre-nature commis sur la place publique. Homosexuels et hétérosexuels seraient donc, à l’en croire, logés à la même enseigne par la législation sénégalaise.


Les propos de M. Kaba ont de quoi donner le vertige. Le grotesque l’y dispute à l’incongru ; la bêtise au ridicule.
Que M. le garde des sceaux, par ailleurs président d’honneur de la FIDH, se prenne de sympathie pour les homosexuels, voilà rien que de très attendu. M Kaba s’est toujours investi pour la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal. Sa nomination au gouvernement ne l’a pas changé. Sa complaisance à l’égard des sodomites était donc attendue. Sa lâcheté corollaire, prévisible.


Ces organisations droit-de-l’hommistes comme la FIDH, qui ont plus de causes que d’effets, se saisissent de nos lois et se proposent, par leurs arrêts, de les infléchir. Intruses de notre Histoire, étrangères à notre culture, elles se mêlent de régir nos lois et nous intiment de dépénaliser l’homosexualité.


Un néocolonialisme de fait. Revendiqué comme tel. Les droits de l’homme, comme toujours, en sont le prétexte et l’aiguillon.

Les droits de l’homme sont la dernière ferveur des occidentaux. Le crédo des incroyants. Le viatique des laïcs. Aux allures d’idéologie. Un sursaut…messianique. L’ultime soupir d’un Occident philosophiquement et religieusement exsangue. Qui agonise. Les droits de l’homme : le râle de l’homme blanc.


Les droits de l’homme, malgré l’effet proclamatoire de telles déclarations, n’ont rien d’universel ni d’intemporel. Guère davantage ne sont-ils inhérents à la nature de l’homme, à son hypothétique essence ou dignité. Ils sont purement conventionnels. En un temps, en un lieu, le corps social décide de reconnaître-plus justement d’accorder- certaines libertés à ceux qui le composent. Pour les affermir et les affirmer, on les qualifiera de droits.


Mais les droits de l’homme ne sont tolérables que si leurs impératifs pèsent sur nos comportements, néfastes dès lors qu’ils servent d’instrument au néocolonialisme occidental. Lorsque, dans un Etat souverain, ils prescrivent, proscrivent et ordonnent, ils deviennent fascistes comme Roland Barthes le disait de la langue.


Il y a deux cents ans, on allumait les bûchers de Sodome et Gomorrhe. Il y a quelques décennies à peine, l’homosexualité était considérée comme une déviance en Occident. Aujourd’hui, être gay y est un must. Et les Occidentaux, leurs droits de l’homme en bandoulière, entendent imposer à nos Etats leurs pratiques et leur vision du monde.


Nous sommes donc en guerre et c’est une guerre de civilisations. Nous sommes en guerre et c’est une guerre de cultures.

Il nous faut donc armer notre résistance. Puis raffermir nos caractères.
Trop longtemps, nos politiques, asservis à l’Occident, mesmérisés par les lobbies homosexuels, se sont épuisés dans un vocabulaire lénifiant.

Trop longtemps, le législateur s’est cru bien inspiré de punir les actes contre-nature tout en se gardant, cauteleux, de désigner clairement les homosexuels.

Le contexte actuel nous contraint à la clarté. Mal nommer les choses, c’est accroitre le malheur du monde, disait Camus.

Ainsi le délit(ou le crime) d’homosexualité devrait-il être clairement instauré et inscrit en lettres de feu dans notre législation pénale. Le législateur devra aussi remettre le métier sur l’ouvrage pour que de nouvelles sanctions, conceptuellement plus rigoureuses, soient retenues contre les homosexuels.

« Dieu est mort », annonçait Nietzsche dans Le gai savoir. En Occident peut-être, non sous nos cieux.

Le Sénégal est composé majoritairement de musulmans et de chrétiens. Nous croyons en le même Dieu. Nous partageons les mêmes valeurs. Et surtout, nous sommes unis dans notre haine(le mot est choisi !) de l’homosexualité. La haine-mot injustement honni-légitime et rassemble. Elle contribue à la construction de l’identité. On est et devient par opposition et contraste autant que par adhésion. Les sociétés se soudent par la haine de l’autre. Au Sénégal, l’autre est l’homosexuel.

Le Sénégal est un pays homophobe et gagnerait à le revendiquer.
L’homophobie est un droit.
Non, ici, un devoir.

El Hadji Malick Sall Elimane Donaye
 

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par paracetamol le 22/01/2016 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est tellement indigeste que je ne peux tout lire.
Cette personne sait elle que l'homosexualité a toujours existé même au Sénégal? Ce n'est ni une maladie ni une tare.
C'est peut-être un homosexuel refoulé pour être aussi virulent.

2.Posté par paracetamol le 22/01/2016 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un pseudo intellectuel qui n'a rien compris et qui surfe sur une mode homophobique!

3.Posté par Xam sa bop le 22/01/2016 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que de trésors syntaxiques, que de références aux intellectuels occidentaux (pour un anti-colonialiste, c'est le comble!), que de détournements de la pensée de ces maîtres en philosophie pour aboutir à telle conclusion! La haine des homosexuels rassemblent les Sénégalais! L'homophobie est un devoir....Franchement, quelle connerie! Loin d'être une création occidentale, l'homosexualité existe depuis que l'homme est homme, depuis que la femme est femme, donc depuis avant les trois grands monothéismes qui l'ont érigée en interdit absolu. Ce petit monsieur qui revendique sa haine envers eux comme un devoir a du téter le sein de Yaya Jammeh qui veut couper les couilles à tous les homos!!! Bon courage mon pote, t'as du pain sur la planche...saches juste une chose: si les homos te voient avec ton gros gourdin, ils vont te présenter leur arrière-train, dé!

4.Posté par gandiol le 22/01/2016 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
très belle plume maachallah. Merci d'être une vigie contre l'homosexualité.

5.Posté par taalibe le 22/01/2016 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
وَحَدَّثَنِي مَالِكٌ، أَنَّهُ بَلَغَهُ أَنَّ عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ، كَانَ يَقُولُ لاَ تُكْثِرُوا الْكَلاَمَ بِغَيْرِ ذِكْرِ اللَّهِ فَتَقْسُوَ قُلُوبُكُمْ فَإِنَّ الْقَلْبَ الْقَاسِيَ بَعِيدٌ مِنَ اللَّهِ وَلَكِنْ لاَ تَعْلَمُونَ وَلاَ تَنْظُرُوا فِي ذُنُوبِ النَّاسِ كَأَنَّكُمْ أَرْبَابٌ وَانْظُرُوا فِي ذُنُوبِكُمْ كَأَنَّكُمْ عَبِيدٌ فَإِنَّمَا النَّاسُ مُبْتَلًى وَمُعَافًى فَارْحَمُوا أَهْلَ الْبَلاَءِ وَاحْمَدُوا اللَّهَ عَلَى الْعَافِيَةِ ‏. un monde plain de cons

6.Posté par anti homo le 23/01/2016 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au Sénégal, nous sommes des hypocrites. sinon moi je ne comprend pas comment on peut accepter sans sourcilier que des femmes adoptent des comportements masculins et refuser que des hommes adoptent des comportements féminins. je ne défend pas l'homosexualité mais c'est une question de logique et de bon sens. Chaque jour nous sommes choqués par le port de jeunes filles qui ressemble plus à des garçons manqués qu'a autre chose et personne ne pipe mot. L'homosexualité est un phénomène qui a existé depuis le début de l'humanité et ce n'est aujourd'hui que les mœurs sont sont à plat que la situation va changer. Il faut savoir vivre avec son temps. Ces homosexuels que l'on fustige sont beaucoup plus des victimes que des coupables. Ce qu'ils ressentent dans leur corps et qui les pousse vers le sexe identique est plus fort qu'eux. C'est une question de nature humaine et c'est la nature qui nous commande même si la société nous impose des comportements. Entre les tendances naturelles et les tendances sociales il n y a que l'intimité qui les sépare. Dès que nous sommes enfermés dans une chambre, nous redevenons ces bêtes féroces capables de tout. Ce qu'il faut demander maintenant à ces homos, c'est de respecter les autres et de vivre leur vie de façon discrète et cachée. Ce n'est pas la norme admise par la société, par conséquent elle relève du crime ou du délit.Dieu seul sait.

7.Posté par Omar Sow le 23/01/2016 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sûr que ce Monsieur est un homo refoulé qui n'as qu'une envie c'est de recevoir un gros gourdin. Son racisme, son homophobie sont à la mesure de son inculture, il se permet de citer Camus et Roland Barthes qui étaient de grand penseur pas du tout homophobes
Ce Monsieur ferait mieux de dénoncer tous les viols sur mineurs pratiqués dans les familles où par des Imans, maître coranique, où marabout pédophile qui sont beaucoup plus nombreux dans notre pays que les homosexuels qui ne font de mal à personne car agissant entre eux en parfait accord.
Je ne suis pas homo mais je respecte le choix des autres du moment qu'il ne m'est pas imposé..

8.Posté par paracetamol le 23/01/2016 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il préfère sûrement les violeurs et les pédophiles.
Et depuis quand la polygamie est considéré comme une pratique sexuelle?

9.Posté par Lucas le 24/01/2016 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Absolument lamentable et pathétique. Nocive et stérile ? Ca s'applique mieux à l'homophobie de l'auteur. Si être hétéro se résume à être fertile et avoir des enfants alors c'est un pauvre mec sans joie de vivre ni intelligence, car bien évidemment les homos ne sont pas stériles. Ce n'est pas non plus un trouble mental comme cela a été démontré, ni un crime, ni nocif d'aucune façon. En niant une partie de l'humanité, cet idiot ne fait que mettre des bâtons dans les roues de son pays.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET