L’inévitable crash de la saison touristique 2014/2015 : Le gouvernement aux bancs des accusés

La tempête qui secoue notre tourisme est un sac de nœuds qui fait appel à une introspection, doublée d’une volonté de changer ? Donnons à nos entreprises touristiques, une nouvelle dimension vers un tourisme connecté, avec des produits touristiques valorisés. Le tourisme étant un enjeu de taille, le secteur privé et public doivent éviter les nœuds qui ralentissent son essor.

Mercredi 3 Décembre 2014 - 17:46

Les chiffres d’affaires des entreprises touristiques ne sont plus ce qu’ils étaient. Si tous les hôtels ne sont pas concernés à l’identique(Dakar), les résultats globaux de cette filière sont presque tous faibles. La performance économique des entreprises du tourisme est au niveau zéro, le constat dressé est alarmant pour cette filière économique vitale de notre pays. C'est l'hôtellerie de loisirs et traditionnelle toute catégorie confondue, qui apparaît comme le secteur le plus fragilisé, avec en 2014, plus de 75 % des établissements de Saly Portudal en déficit. Et cette tendance se confirme pour le 1er trimestre de 2015, malgré le passage de la Francophonie, ou nombres d’hôteliers se sont plaints du manque de transparence dans les réservations. Alors que sur la période 2002/2006 et 2008/2011 le chiffre d'affaires de ces entreprises s’il ne progressait, était resté à un niveau raisonnable. Cette situation ne peut que fragiliser ce secteur dans un contexte où les nuitées ont chuté dangereusement en cette période de haute saison et des vacances de fin d’année.
Nos côtes et plages qui s’effritent progressivement n’arrangent pas la situation. Et quel manque de d’audace, de responsabilité et de professionnalisme face à Ebola pour assurer les marchés émetteurs.

Du coté des emplois, beaucoup de licenciements sont prévus et des perspectives d'embauches tant dans l'hôtellerie que la restauration, montrent davantage des signes de précarisation. Les emplois saisonniers affectent les familles et les jeunes en quêtes de revenus. Cette filière souffre de contraintes et de freins économiques, des ajustements urgents sont nécessaires tant au niveau des décisions politiques et administratives. (Visa, amnistie fiscale, baisse des taxes sur la destination, nouveaux services, développement des actions commerciales, renforcement du marketing territorial, utilisation des nouvelles technologies etc…les leviers ne manquent pas, reste à trouver une volonté commune.
Cadre de concertation national : Le Conseil National du Tourisme (CNT)

Ce dont on ne parle jamais assez, c’est la configuration et les rapports entre l’administration et les représentants du secteur privé. Les organisations syndicales, patronales et associatives, qui doivent être au cœur des partages, des décisions qui engagent le présent, et l’avenir du tourisme ne se sont jamais faites de façon globale et inclusive. Tous les secteurs et sous-secteurs du tourisme doivent être représentés dans le Conseil National du Tourisme, dont le Président doit également siéger dans le conseil d’orientation de l’Agence Nationale de promotion du Tourisme et de toutes les autres instances du tourisme. Il faut un partenariat direct, sincère et transparent pour porter la voix et les préoccupations du secteur privé à temps réel. Les acteurs et chefs d’entreprises doivent choisir eux même ceux qui les représentent dans toutes ces instances.
L’importance sous-évaluée et sous-utilisée du tourisme connecté dans nos administrations et nos entreprises touristiques.

Le Storytelling du tourisme Digital, il fait rêver, il crée l’émotion qui fait vendre ! Voici une autre voie, de différentiation pour mettre en exergue la particularité des stations touristiques ?

Qu’il soit avant, pour l’organiser, pendant, pour le partager, ou après, pour le commenter, le voyage est de plus en plus marqué par l’utilisation massive des appareils digitaux ordinateurs, smartphones, tablettes et leurs différents canaux de diffusion de l’information, (réseaux sociaux, moteurs de recherche, etc.). Le bouche à oreille digital devient autant important qu’une couverture médiatique pour raconter et expliquer l’histoire d’une destination. C’est dans cet environnement dynamique et complexe que nous devons fournir plus d’efforts, d’attentions et de moyens. Nous devons nous poser autant de questions que d’apporter des réponses efficaces à ces questions qui déterminent la voie à suivre.
- Comment se différencier, malgré une offre touristique substituable, en créant des histoires remarquables et qui sauront être racontées encore et encore par les visiteurs ?
- Comment optimiser un produit touristique et l’expérience vécue par les hôtes grâce aux technologies digitales ?
- La « Gamification» dans le tourisme : Quelle est l’importance de cette tendance et quel rôle y jouent les applications mobiles (réalité augmentée, service de géolocalisation LBS) ?
- Quels rôles jouent les blogs de voyage pour les clients et comment les prestataires de services peuvent-ils collaborer avec les bloggeurs ?
Nous devons travailler en complicité avec les éditeurs de logiciel, métier pour lequel, le secteur du tourisme a grandement besoin. Ce partenariat permettra de concevoir des programmes adaptés de commercialisation d'une offre touristique. Cette nouvelle solution composée d'un progiciel de gestion, facilite l’interface avec les Systèmes d'Information Touristique, afin de constituer un socle fonctionnel pour des services de promotion d'un tourisme connecté.

Ce tourisme connecté "multi-supports" fonctionnel, permet la commercialisation de produits touristiques jusqu’au produits artisanaux, des produits du terroir, de la billetterie, ou encore des séjours (gestion des disponibilités, de la tarification et de la réservation – facturation). Lancer la conception et le développement d'une solution fonctionnelle complète permet de mieux gérer, promouvoir et vendre l'offre touristique globale d'un territoire « Un produit touristique sans histoire est un terroir sans racine ou poussent des produits sans valeur, ni étiquette ».

Pour sauver la saison touristique il n’y a pas mille chemin, ni des solutions miracles, il faut du sérieux, de la volonté et des mesures urgentes, applicables dès le lendemain et un suivi régulier de toutes les autres mesures qui accompagnent les mesures d’urgences.
Mouhamed Faouzou DEME

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET