LA SÉCURITÉ LIÉE AUX CARTES BANCAIRES: 400 policiers et gendarmes sénégalais formés

Cette rencontre qui s'est ouverte ce jeudi par le GIM- UEMOA, constitue un cadre d'échanges entre les décideurs et les acteurs des différents secteurs d'activité liés à la monétique et aux technologies de l'information et de la communication en Afrique subsaharienne. «Nous comptons renforcer ce dispositif pour mieux lutter contre la criminalité», a indiqué le Directeur général du GIM-UEMOA, Blaise

Jeudi 19 Juin 2014 - 20:25

Pour lutter contre la criminalité, le Groupement interbancaire monétique de l'UEMOA (GIM-UEMOA) a permis à plus de 400 policiers et gendarmes de se former en stratégie de veille et de lutte contre les fraudes constatées dans l'utilisation des cartes bancaires en Afrique de l'Ouest. Dans une dynamique de mieux faire face à ce phénomène, les initiateurs de ce salon ont mis l’accent sur la sécurité liée à l'utilisation des cartes bancaires.

Présidant l'ouverture de la quatrième édition du Salon monétique régional, à l'initiative du GIM-UEMOA, le Directeur général de GIM-UEMOA, Blaise Ahouantchede a souligné la pertinence du thème portant sur : «le prépayé et le paiement électronique, un marché porteur pour le développement de l'inclusion financière et la bancarisation en Afrique».

Face à l'ampleur de la lutte contre la fraude sur les cartes bancaires, M. Ahouantchede a exprimé la nécessité de campagnes de sensibilisation orientées vers les grandes masses pour mieux aider les populations à s'approprier des enjeux liés à l'usage des cartes GIM.

Par ailleurs, il a plaidé un relèvement du taux de bancarisation dans la zone communautaire pour une meilleure protection des biens des populations. «Il y a nécessité à impliquer davantage les populations dans l'utilisation des cartes bancaires qui peuvent avoir un effet bénéfique dans leur vécu quotidien», a-t- il relevé. A chaque fois, a-t- il poursuivi, des cas d'incendie sont enregistrés dans les marchés et autres lieux. «C'est beaucoup d'argent qui est perdu dans ces incendies», a-t- il déploré. D'où la nécessité pour les commerçants de disposer d'une carte GIM pour éviter ces sinistres.

Cette quatrième édition parrainée par le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest, Tiémoko Meyliet Koné, a enregistré la présence de responsables des huit pays membres de l'UEMOA. Des représentants de la Fédération des associations professionnelles des banques et établissements financiers, des acteurs de la microfinance et d'autres acteurs financiers, ont également pris part à cette rencontre. De même, des délégations sont venues de la Belgique, de la France, de l'Inde et des Etats-Unis d'Amérique. Le GIM- UEMOA compte, aujourd’hui, une centaine de banques. Au nom des partenaires officiels, Mr. Faissal Khidiri, Directeur Général Afrique du Nord et pays Francophones, a mis l’accent l’utilisation du téléphone mobile «qui peut jouer un rôle clé dans l’accélération des opérations financières».

A l’occasion de cette rencontre solennelle, Mr. Amadou Diouldé BA, a présenté son livre sur ‘’Services financiers et aspects économiques

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET