LCOFT- Agression du Prof de Maths: le ministère de l'éducation déplore.

Jeudi 6 Mars 2014 - 21:53

Le ministère de l’Education nationale a déploré les violences notées dans le milieu scolaire, notamment à Saint Louis où un professeur de mathématiques du Lycée Faidherbe a été poignardé par son élève. L’annonce est du secrétaire général dudit ministère hier, mercredi 5 mars 2014, à l’occasion d’un atelier de partage et d’évaluation du scéma d’implantation des Centres régionaux de formation pour le personnel de l’Education. Baba Ousseynou Ly exhorte ainsi les acteurs de la société civile, les sociologues et enseignants pour examiner la question et dégager des pistes de solutions.

Pendant que les Assises nationales sur l’Education et la Formation sont lancées par un atelier d’harmonisation pour sortir le système éducatif de sa crise profonde, d’autres faits pas des moindres font surface secouent l’école sénégalaise. Car, le professeur de mathématique du lycée Oumar FoutiyouTall, ex Faidherbe qui a été poignardé par son élève et la menace d’un surveillant par deux élèves à Kaffrine interpellent les autorités administratifs, les professeurs et les parents d’élèves avant que le pire ne se reproduise. En attendant des actions concrètes, le ministère de l’Education nationale déplore la violence dans le milieu scolaire.

C’est Ousseynou Baba Ly, secrétaire général de ce ministère qui l’a annoncé hier, mercredi 5 mars 2014, à l’occasion d’un atelier de partage et d’évaluation du schéma d’implantation des Centres régionaux de formation du personnel de l’éducation (Crfpe).

« Une violence où qu’elle s’exerce on peut la déplorer en milieu scolaire, social ou d’entreprise. C’est un indicateur de la situation du pays qui est déplorable », a précisé M. Ly.
C’est pourquoi, il a indiqué que « le ministère de l’Education est en train en relation avec les autorités administratives pour voir comment arriver à étouffer ces sentiments de violences qui se développent çà et là ».

Ainsi il n’a pas manqué d’inviter la société civile, enseignants autour de la table pour examiner « la question de la violence de façon scientifique pour que le gouvernement puisse la prendre en charge dans tous les milieux de vie de sénégalais ».
En ce qui concerne la grève des professeurs des Lycées Limamou Laye et Limodak entre autres pour exiger le paiement des indemnités de déplacement du baccalauréat de 2013, Ousseynou Baba Ly rassure en déclarant que « nous sommes en train de payer depuis mardi (4 février 2014) à l’Inspection d’académie de Dakar. C’est un problème déjà réglé ».

Revenant sur l’atelier de partage et d’évaluation des Crfpe, M. Ly estime que « la réforme sur la formation continue et initiale a permis de rationaliser les structures, les ressources humaines et financières et de nourrir des réflexions profondes par l’unité de formation qui épouse les normes indiquées ». Selon lui, l’expérience a montré qu’il est possible d’avoir sur un seul site une structure chargée à la fois de la formation continue et initiale avec un dispositif très efficace.

« Cette évaluation permettra d’avoir des indications précises pour améliorer le dispositif de formation dans les Centres régionaux de formation. C’est une phase transition qui permettra de mettre en place des modèles de formations pertinentes », a-t-il ajouté.

La consolidation des centres, a-t-il poursuivi, permettra d’accueillir les professeurs pour « les mettre au courant des apprentissages pédagogiques. Nous sommes dans une démarche apprenante pour la qualité des apprentissages ».


D'après Sudonline

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Véra le 07/03/2014 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut aussi que les professeurs évitent de profiter de ces situations pour prendre des jours de vacances.
Désolé mais les enseignants ne sont plus des exemples pour cette jeunesse qui n' a plus de repères.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET