« La Malédiction de Raabi » : le nouveau roman de Moumar Guèye

Le colonel Moumar Guèye vient de sortir son nouveau roman, « La Malédiction de Raabi ». La cérémonie de dédicace de cet ouvrage publié aux Nouvelles Éditions Ivoiriennes (NEI CEDA), a eu lieu mardi dernier à la Maison de la Culture Douta Seck.

Jeudi 29 Décembre 2011 - 07:29

« La Malédiction de Raabi » : le nouveau roman de Moumar Guèye
Parents, amis, collègues et fidèles lecteurs de l’écrivain Moumar Guèye sont venus nombreux à la cérémonie de dédicace de son nouvel ouvrage intitulé, « La Malédiction de Raabi », le mardi 20 décembre 2011 à la Maison de la culture Douta Seck.

Le roman raconte l’histoire, ou le destin tragique d’une jeune fille du nom de Raabi. Elle serait victime d’une malédiction qui n’est que la conséquence de l’attitude irresponsable de sa mère qui aurait négligé la prédiction de la « Saltigué » (devin, prêtre ou guérisseur qui détient les sciences occultes en milieu sérère) Mame Téning, dans une société sénégalaise qui a ses réalités. Raabi connaitra ainsi toute sa vie, une cascade de malheurs.

Préfacé par l’écrivaine Aminata Sow Fall, l’ouvrage du colonel est considéré, selon la critique, comme le produit de l’ascension vers un palier supérieur dans sa riche carrière littéraire. Il révèle dans cet exercice, des qualités d’une grande adresse dans la narration.

Les propos de la préfacière Aminata Sow Fall, présente à la cérémonie, présente l’œuvre en ces termes : « La Malédiction de Raabi est le récit poignant d’un voyage jusqu’au bout de l’horreur, dans un labyrinthe sinistre d’où Raabi, une éternelle victime, une éternelle brimée, une éternelle malchanceuse comme le dit l’auteur, n’a pu sortir qu’en plongeant dans les entrailles de l’océan, s’offrant en sacrifice aux esprits… ».

Au cours de la cérémonie, le colonel Moumar Guèye, s’est permis de plaider pour la défense du livre et de la lecture en général en soutenant et suggérant aux autorités étatiques, le lancement du programme « Un cadeau, un livre » en cette fin d’année. L’auteur soutient que cela pourrait contribuer à booster le secteur de l’édition, encourager les jeunes à lire, car, dit-il, « le livre est un cadeau salutaire, utile et durable ».

Youssouf Chinois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET