La honte ! Des talibés rapportent jusqu'à 53 millions FCfa par an à leur maître

Une manne financière de 53 millions de francs Cfa par an. C’est ce que rapportent les talibés qui mendient pour leurs maîtres, selon un rapport de Human Rights Watch

Vendredi 21 Mars 2014 - 07:28

C’est clair, la mendicité rapporte beaucoup d’argent à certains maîtres coraniques. Et cette réalité, Matthez Wells, chercheur à Human Rights watch l’a prouvé avec des données statistiques à l’appui, dans le cadre de l’enquête de l’organisation. «Le résultat est que des individus amassent de véritables fortunes sur le travail des enfants», a-til indiqué, hier, lors de la conférence sur la publication du rapport portant sur : «Exploitation sous prétexte d’éducation : progrès mitigés dans la lutte contre la mendicité forcée des enfants au Sénégal».

Ainsi, dans une école coranique sise au quartier de Golf Sud, à Guédiawaye, M. Wells s’est indigné de voir dans une maison abandonnée qui n’a ni porte, ni fenêtre, ni protection, ni eau, encore moins d’électricité, 150 enfants y habiter. Toutefois, dans le cadre de ses enquêtes, il a chiffré un nombre variant entre 20 et 30 enfants qui dorment ensemble sur une natte usée ou à même le sol. Et pourtant, a indiqué M. Wells, ces enfants qui mendient, 6 jours par semaine, apportent une fortune à leur maître qui, lui, habite loin d’eux dans une maison confortable. «Le maître leur exige 500 francs Cfa et 1 à 2 kg de riz, en fonction de l’âge de l’enfant. Le vendredi, ils doivent apporter chacun 750 francs Cfa et du riz», a expliqué M. Wells qui juge nécessaire de faire le cumul du gain annuel que tirent des maîtres coraniques dans ce système d’apprentissage.

En outre, il a révélé que «l’addition de l’argent et du riz exigés pour les 150 enfants donne presque une somme de 500 000 francs Cfa et plus de 1 000 kg de riz», que le maître empoche chaque semaine. «Quand vous calculez la valeur totale sur un an, le maître exige au total plus de 53 millions de francs Cfa», révéle-t-il. Pour lui, il n’y a pas d'ambiguïté sur la question : «Cela est de l’exploitation pure et simple».

Matthez Wells a aussi fait le même constat dans une école coranique à Saint-Louis où 28 enfants sont forcés d’apporter chacun la somme de 300 francs Cfa et un demi-kilo de riz chaque jour à leur maître. Là, également, le cumul des versements des talibés au maître coranique est estimé, d’après le chercheur, à 58 800 francs Cfa et 98 kg de riz par semaine. «Quand vous prenez la valeur de l’argent et celle du riz, ces 28 enfants sont obligés d’apporter l’équivalent de 5 millions de francs Cfa au maître coranique, chaque année», a révélé Matthez Wells. Ce dernier est donc convaincu que «dans ces écoles abusives, il existe un système dans lequel tout le monde gagne, sauf l’enfant ». Car, a-t-il constaté, «le riz n’est jamais utilisé pour nourrir les enfants, mais plutôt pour nourrir la famille du maître ou pour le mettre dans des sacs et les revendre à la population, pour tirer encore plus de profits».

Le Populaire

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET