La ligue sénégalaise des Imams et prédicateurs en phase avec le gouvernement.

Lundi 29 Avril 2013 - 06:22

La ligue sénégalaise des Imams et prédicateurs en phase avec le gouvernement.
La ligue sénégalaise des imams et prédicateurs du Sénégal soutient la politique de traque des biens mal acquis mise en œuvre par le gouvernement. Le secrétaire administratif de la ligue sénégalaise des imams et prédicateurs a fait cette déclaration, à l'occasion de l'installation de la section départementale de Bambey tenue le week-end, dans les locaux de l'hôtel de ville.

La ligue sénégalaise des imams et prédicateurs du Sénégal est en phase avec le gouvernement dans sa politique de traque des biens mal acquis .Elle exige toutefois l'équité pour les justiciables."Nous sommes pour la droiture car l'islam le recommande. Nous disons qu'il faut laisser la justice faire son travail. Nous sommes contre le fait d'entraver la justice. On ne peut pas être d'accord, car une société où il n'y a pas de justice est une société laissée à elle-même, où règne le désordre», a lancé Imam Youssoupha Sarr.

Avant d'ajouter que son organisation est" pour la traque des biens mal acquis, mais tout en respectant le droit des présumés accusés». L'imam de Guédiawaye a par ailleurs soutenu que "le débat sur l'homosexualité est clos sous l'ère du Président Macky Sall. Ce qu'il a dit est clair, tant que je suis là, on ne va pas dépénaliser l'homosexualité.

Tant que le président Macky Sall est là, nous disons que ce débat est clos ». S'agissant des coupures d'électricité qui commencent à être récurrentes, l'imam de Guédiawaye estime que le combat va continuer pour la satisfaction des préoccupations des populations. Mais, a-t-il précisé, « n'oubliez pas que nous sommes des imams et des régulateurs de la société. Nous devons utiliser toutes les procédures qui doivent apporter des solutions ».

Ceux qui pensent qu'à chaque fois qu'il y a coupures d'électricité que les imams envahissent la rue n'ont qu'à déchanter. Les gens attendent du gouvernement du Président Macky Sall des résultats et la satisfaction des préoccupations, a-t-il précisé .Cette association qui a été créée il y a de cela deux ans, a pour but de réadapter le rôle de l'imamat."Nous avons constaté que l'imamat n'est pas exercé au Sénégal en conformité avec les recommandations du prophète Mohamed, Paix et sur lui.

L'imam au Sénégal est quelqu'un qui dirige les quatre prières, qui est à la solde des forces politiques, économiques. Il fait passer des messages qui n'ont rien à voir avec l'islam alors que sa préoccupation, c'est la droiture et le respect des prescriptions de l’islam, être en phase avec les recommandations d'Allah».

A son avis, « il faut se repositionner pour révolutionner l'imamat au Sénégal. Pour rappel, il faut respecter trois conditions pour être imam. Il faut d'abord être érudit .On ne peut pas être imam en ignorant les préceptes de l'islam, en ignorant le Coran et la charia».

Pour l’imam Sarr, «il faut qu'il soit informé de l'actualité économique ,politique ,culturelle et sociale nationale et internationale .Et enfin il faut qu'il ait le courage de dire son opinion conformément aux recommandations du prophète Mohamed sans aucune pression politique économique et sociale».

Adama Ndiaye


Sudonline

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET