La traversée du Walo par la route transsaharienne, une opportunité d’émergence

Lundi 10 Février 2014 - 18:01

Le mardi 11 février, le Président Macky Sal procédera à l’inauguration de la route nationale reliant la Ville de Saint-Louis à la commune frontalière de Rosso Sénégal.
Ce tronçon d’environ 100 km sera une bretelle de la grande route transsaharienne reliant la ville septentrionale marocaine de Tanger à la capitale sénégalaise Dakar .Il va bouleverser profondément la situation socioéconomique du Nord du Sénégal, plus particulièrement, le Walo.
Cet axe routier moderne sera l’héritier de l’antique piste caravanière atlantique qui a toujours relié la mer Méditerranée avec les rives ouest du fleuve Sénégal à travers un flux dense d’échanges de biens et de personnes. L’amitié multiséculaire sénégalo –marocaine a toujours puisé sa source dans ces liens de sang et de culture.
La route transsaharienne grâce une noria de camions est devenue un vecteur important dans les deux sens , d’importations ,d’exportations de biens venant du Maroc même de l’Espagne et du reste du Maghreb vers le Sénégal et tous les pays de l’extrême occident de l’Afrique.
La commune de Rosso Sénégal deviendra un port sec, un point de rupture de charge, un hub, c'est-à-dire un port d’éclatement des biens et de marchandises importés du Maroc voir d’Europe et du reste du Maghreb.
Grâce à la future navigabilité du Fleuve Sénégal, sur des péniches beaucoup de ces marchandises pourront être réexpédiées vers les zones enclavées de la région de Matam et de l’Ouest malien de Khayes. Toutes les villes escales du Fleuve Sénégal Dagana, Podor et Matam que la route du Diéri avait paupérisées pourront trouver une nouvelle vitalité économique grâce à l’ouverture de cette nouvelle voie fluviale.
Avec le futur pont de Rosso, la transsaharienne devra poursuivre, sa progression plus au Sud en fusionnant avec la route nationale 2 .Mais la grande revendication des populations du Walo serait le bitumage du tronçon Colonnat -Ngnith long de 35 Km ,qui longe le versant Ouest du Lac de Guiers .
Cette bretelle aura l’avantage de désenclaver les villages des rives occidentales du Lac de Guiers comme Pakh ,Nder et Gnith. En débouchant par Keur Momar Sarr et Louga ,ce tronçon permettrait d’écouler toute la production agroindustrielle du Walo ( sucre , tomate, riz paddy , bétail ) vers Dakar avec un raccourci par rapport au détour de Saint Louis de 100 km.
De Louga la transsaharienne pourra desservir les deux grandes métropoles sénégalaises Touba et Dakar .Il faudra dés à présent réfléchir sur les avantages que le Walo pourra tirer de la Transsaharienne avec la production de services comme la mise en place d’aires de repos (Motel) ,de stationnement et de garages pour les routiers venant du Maroc et de l’Europe
Il faudra dés à présent former des jeunes du département de Dagana sur les métiers de logistique, du transit et autres métiers liés au transport de longue distance.
En termes de mesures d’accompagnement l’Etat sénégalais devrait prendre en matière de sécurité (Camp de Gendarmerie, Sapeurs pompier, police fluviale) et d’infrastructures avec notamment la création d’un marché d’intérêt international à Rosso etc. ?…
Le Ministère du Tourisme pourra aider les maires des villes de Dagana ,Richard-Toll et de Rosso à concevoir un plan spécial d’aménagement touristique, afin d’ avoir des installations touristiques pour accueillir une future et potentielle clientèle de riches maures, de routiers marocains et de touristes européens ayant emprunté la transsaharienne
Voila des pistes de réflexions que devront explorer d’urgence les cadres et intellectuels du Walo, afin que notre contrée ne soit point un sujet passif de ce tournant de l’histoire, mais un élément essentiel dans le puzzle des relations de coopération entre le Sénégal la Mauritanie et le Maroc
Avec le concours des Ministères concernés et avec la participation des élus locaux et des populations, nous espérons qu’une journée d’études et de réflexion se tiendra au Walo, afin de réfléchir sur les impacts socio économiques de la route transsaharienne atlantique.
Nous lançons un appel aux élus de la Région de Louga afin qu’ils se joignent à nous pour la réalisation de ce tronçon qui fera de la capitale du Ndiambour un grand carrefour d’échanges.
Amadou bakhaw DIAW Responsable Politique APR Conseiller Municipal Richard-Toll

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET