Le FSD / BJ : Pour une démarche inclusive!

"Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre" Thomas Jefferson

Lundi 23 Septembre 2013 - 14:41

Le FSD / BJ : Pour une démarche inclusive!
L’adhésion à un parti politique est d’abord un acte volontariste et personnel qui émane de la responsabilité de tout homme qui décide de s’engager en Politique. Elle est ensuite suscitée par la croyance à une idéologie, la confiance aux capacités personnelles d’un leader reflétant des valeurs communément partagées et, inéluctablement, l’assurance intrinsèque de pouvoir participer au rayonnement exclusif et à la massification du Parti dans lequel l’on milite.

Le tout couronné par un engagement sans ambages à respecter et à faire respecter scrupuleusement ses textes fondamentaux, à quelque niveau que ce soit, à maintenir sa ligne de conduite originelle et surtout à œuvrer pour la réalisation de son projet de société. Nous ne nous sommes jamais déviés de ce chemin et l’avions à plusieurs reprises exprimés à travers des communiqués de presse expressément revendiqués. Toute personne menant aujourd’hui ce combat dans quelque front que ce soit, ne fait que nous rejoindre dans une lutte longuement entamée avec détermination et engagement !

C’est vrai que nous ne partageons pas certaines positions avec certains de nos camarades « exclus », mais cela ne nous indispose pas pour autant à décrier la manière dont leurs ‘’exclusions’’ du Parti a été proclamée, aussi bien dans le fond que dans la forme et ce, conformément aux textes réglementaires du FSD / BJ. La première question que je me pose est : pourquoi seulement Serigne Sarr DIOP et Abdou NDIAYE ont été ciblés ?
Je ne défends à travers ce qui suit que des positions de principe, rien de plus !

Je pars d’abord de l’article 8 des Statuts de notre Parti qui stipule : « chaque membre du FSD / BJ doit œuvrer pour la défense des idéaux du Parti ». Me basant simplement sur cet article, je ne saurais en aucune manière accepter l’exclusion de camarades de la seule volonté de d’un groupe restreint de militants, pour défendre les idéaux auxquels je crois fortement. Ce groupe de militants a prononcé lors d’une soi-disant Assemblée générale extraordinaire, l’exclusion des sieurs Serigne Sarr DIOP et Abdou NDIAYE. Pour le premier, je ne saurais vous dire ce qui lui a été politiquement reproché !

Pour le second par contre, la seule chose qui lui a été reprochée a été d’organiser une conférence de presse pour donner son point de vue sur le mode de gestion du parti et du ministère de la Communication et de l’Economie Numérique par l’actuel SG M. Cheikh Bamba DIEYE. A mon humble avis, il est loisible à tout citoyen de donner son point de vue sur la gestion des affaires publiques, à fortiori un militant sur la marche de sa formation politique. Je pourrais peut-être cautionner un tel état de fait, si et seulement si, le Parti disposait d’instances et/ou de cadres de dialogue pouvant permettre aux militants d’exposer leurs opinions en restant dans les contours du FSD / BJ. Mais force est de reconnaitre que l’absence notoire de cadre de dialogue interne et surtout la grande léthargie qui caractérisait jusque-là le Parti, ne favorisaient pas la réalisation d’une telle éventualité. Par conséquent je comprends parfaitement et partage entièrement la démarche de notre camarade.

Par conviction à mes principes personnels et aux valeurs cardinales de notre Parti, résolument orientées autour du « diom », « foula », « fayda » ou encore « fitt », je déclare vertement mon opposition à toute forme d’exclusion de militants qui foulerait aux pieds les préalables requis et les textes réglementaires qui régissent notre formation politique. Si nous laissons aujourd’hui passer une telle forfaiture, pourrions-nous demain la contester si jamais nous en serions victimes ? Il n’est nullement inscrit, aussi bien dans les Statuts que dans le Règlement intérieur du Parti, qu’une Assemblée générale extraordinaire tacitement convoquée (des militants sont convoqués au détriment d’autres) soit compétente pour prononcer l’exclusion de militants du Parti !

Par contre il a été dûment écrit dans le Règlement intérieur du Parti, notamment en son article 63 que « le pouvoir disciplinaire est exercé à chaque échelon par le Bureau dont le membre incriminé fait partie ». Cette disposition a été savamment violée puisque le Bureau auquel appartient M. NDIAYE n’a exercé aucun pouvoir disciplinaire à l’encontre de ce dernier (j’appartiens à ce Bureau et je puis attester qu’aucune réunion allant dans ce sens n’a été jusque-là convoquée).

L’article 70 semble plus explicite en disposant que : « quelle que soit la gravite des charges, aucune peine disciplinaire ne peut être prise à l'encontre d'un membre sans que celui-ci n'ait présenté ses moyens de défense, excepté le cas de refus manifeste de répondre à l'invitation. Le délai pour répondre à l'invitation est de 15 jours à dater de la réception. Le nombre d'invitations ne peut excéder deux ». Dans les présents cas, les mis en cause, non seulement ont appris leurs expulsions du FSD / BJ par le biais de la presse, mais aussi aucune notification ne leur a été faite afin qu’ils puissent assurer leurs défenses conformément à cette disposition.

L’article 25 des Statuts vient corroborer les droits du militant exposé à une sanction en attestant « le membre du Parti qui encourt une sanction doit être mis en situation d’assurer sa défense sauf en cas d’urgence. Il peut présenter un mémoire devant le Secrétariat National ou charger un membre du Parti à assurer sa défense ». Non plus cette disposition n’a été aucunement respectée dans ces cas d’espèce puisque la sentence a été prononcée deux jours seulement après la manifestation pour laquelle le mis en cause a été exclu ! Vous conviendrez alors avec moi que les règles du jeu sont biaisées sur toute la ligne.

Considérant toutes ces forfaitures, je ne saurais, selon mes convictions et le degré de mon engagement, rester aphone pour cautionner de telles pratiques. Qu’on le veuille ou non, si nous en mettons pas un terme, ces pratiques peuvent sérieusement compromettre l’avenir politique de notre Parti en sapant ses fondamentaux ! Sauf cas de faute grave, l’exclusion ne saurait être la règle mais plutôt l’exception. Et les procédures disciplinaires de notre Parti sont assez claires et flexibles pour protéger tout militant passible de sanctions.

Les aberrations et les vices flagrants de procédures qui escortent malencontreusement cette décision injuste d’exclure des militants valablement reconnus, m’indisposent personnellement à participer à cette entreprise de « monarchisation » de notre patrimoine commun. Le FSD / BJ n’est la propriété privée d’aucun groupe ! Comme tout Parti politique digne de ce nom, il est le résultat d’agrégats d’efforts individuels de citoyens partageant une vision commune et croyant aux mêmes idéaux. Je ne saurais aucunement contribuer à cette forfaiture politique et tout militant épris de justice et de liberté doit la combattre et la dénoncer énergiquement ! Je n’ai jamais milité dans un parti outre que le FSD / BJ, et Inch’ALLAH je compte y rester quelque soit les soubresauts, les vicissitudes et les tumultes qu’il aura à traverser. Je réitère mon ancrage dans cette formation politique parce que je crois foncièrement à ses idéaux originels. Par conséquent j’attire l’attention de tous les militants et les invite à prendre leurs responsabilités et leur courage à deux mains pour dire HALTE !
Halte au sectarisme autarcique !
Halte à la forfaiture politique !
Halte à la violation flagrante des dispositions réglementaires de notre Parti !
Halte à la pratique du diviser pour mieux régner !

Espérant que mon cri de cœur sera entendu, je réaffirme que le FSD / BJ n’est pas aujourd’hui dans une posture d’exclusion de militants mais plutôt dans une dynamique de massification et de remobilisation des troupes égarées. Le SG a récemment prêché dans ce sens lors d’une rencontre avec le Conseil National des Jeunes et je suis parfaitement en phase avec cette position. Alors si nous voulons lui rendre service, il faut absolument travailler et œuvrer pour la reconquête de nouveaux espaces et la récupération de tous ces militants qui ont quitté le Parti ou gelé leurs activités. Cet esprit d’ouverture du SG est à saluer et à magnifier. Il a donné lors de cette rencontre avec le CNJ carte blanche à tous les militants soucieux de la redynamisation et du renforcement du Parti, pour qu’ils aillent à la rencontre des camarades contrariés en vue de les convaincre à regagner les rangs du parti.

Cela montre entre autre qu’il est personnellement dans une perspective d’apaisement et de remobilisation des militants et surtout qu’il a une volonté réelle de ressembler la famille du Benno Jubël. Si de telles initiatives sont prises par M. le SG, je ne peux que les magnifier et les encourager du reste. Que son entourage proche procède de la sorte pour que notre Parti en sortira grandit ! Le cas échéant, sa seule et unique volonté ne saurait à elle seule suffire pour aboutir à des résultats probants à quelques mois des échéances locales. Alors accordons-nous sur l’essentiel et travaillons main dans la main pour l’intérêt exclusif du FSD / BJ !


M. Abdoulaye CISSE,
Président de la Commission chargée des élections (bureau départemental des jeunes de Thiès)
Membre de la Commission Communication au Conseil National des Jeunes du FSD / BJ
Président de la Cellule des jeunes du FSD / BJ de Diakhao (Thiès)
Représentant du FSD / BJ à la 5ème promotion de la formation en leadership politique de la Fondation Friedrich Stiftung (2010 – 2011).


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Deug le 26/09/2013 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deug nékhoul dé! Tu as parfaitement raison mon cher.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET