Le Pds sur les cas Nafi Ngom et Ousmane Sonko : Macky Sall ne compte pas lever le voile d’opacité qui enveloppe les affaires Pétrotim, Arcelor Mittal et AAIF

Voici dans son intégralité le communiqué du Comité Directeur du Pds, dans lequel Oumar Sarr et compagnie évoquent la situation politique nationale et se prononcent sur les sanctions politiques qui frappent d’éminents fonctionnaires comme Nafi Ngom et Ousmane Sonko.

Vendredi 5 Août 2016 - 23:52

Le Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni ce jour 05 août 2016 à la permanence nationale Oumar Lamine BADJI, sous la présidence du frère Oumar SARR, secrétaire général national adjoint à l’effet de statuer sur l’ordre du jour suivant : élections au Haut Conseil des Collectivités Locales et situation nationale.


Abordant le premier point de l’ordre du jour concernant le scrutin pour l’élection des membres du Haut Conseil des Collectivités Locales, le comité directeur, après un échange large et fécond a décidé que le Parti Démocratique Sénégalais y participera et a adopté la résolution y relative.


A cet effet, le comité directeur demande aux conseillers départementaux et municipaux élus ainsi qu’aux instances du parti au niveau de toutes les collectivités locales de se réunir et de s’engager avec détermination et sincérité avec toutes les forces qui ne se retrouvent pas dans les politiques menées par le régime, véritables sources de danger pour notre pays,et présenter des listes uniques de rassemblement partout où c’est possible.


Abordant le deuxième point de l’ordre du jour relatif, d’une part aux mesures de rétorsion injustifiées qui frappent de hauts fonctionnaires, et aux discussions sur les reformes du système électoral d’autre part, le comité directeur dénonce avec la dernière énergie les agressions contre notre démocratie par l’utilisation éhontée du pouvoir d’état contre les fonctionnaires émérites membres de l’opposition ou ceux parmi eux qui expriment une opinion contraire à la pensée unique que la dictature rampante de Macky Sall veut imposer au Sénégal.


C’est dans cet esprit que le comité directeur dénonce la suspension de l’inspecteur des impôts Ousmane SONKO, par ailleurs chef du parti Les Partiotes/Pasteef, au moment où d’autres fonctionnaires membres des partis au pouvoir, épinglés pour mal gouvernance, sont outrageusement félicités pour leur engagement politique.

Le comité directeur dénonce les manœuvres et décisions prises pour empêcher les enquêtes pour corruption visant d’éminents membres des partis au pouvoir soupçonnés de n’avoir géré des fonds publics ni dans la transparence, ni avec vertu. Le limogeage de Mme Nafi Ngom KEITA de la direction de l’OFNAC est la parfaite illustration que Macky Sall n’entend pas lutter contre la corruption, la concussion et les détournements de deniers publics comme l’attestent ses fréquentes menaces contre cette institution. Il ne compte pas non plus lever le voile d’opacité qui enveloppe les affaires Pétrotim, Arcelor Mittal et AAIF, à dessein pour protéger ses proches.


Pour la transparence et la vertu, le premier président de la cour suprême, le président du conseil constitutionnel et le chef d’état major des forces armées devraient faire une déclaration de patrimoine et rassurer les sénégalais, surtout à un moment où la plupart des marchés de l’état sont engagés de gré à gré.


Abordant les questions relatives aux concertations avec le ministère de l’intérieur sur les réformes électorales, le comité directeur dénonce l’arrêt des discussions alors que les sujets à débattre n’ont pas été suffisamment discutés pour dégager des consensus forts. Face à cet unilatéralisme, le PDS exige la reprise immédiate des discussions ou, à défaut, de modifier l’objet et le calendrier des discussions afin que l’ensemble des questions soulevées par les parties puisent être abordées avec sérieux et rigueur.


Dans leur sombre dessein de modifier en leur faveur le code électoral consensuel de 1992, les représentants de l’APR veulent introduire des restrictions liées à la nationalité de potentiels candidats à l’élection du Président de la République. Le comité directeur rappelle que notre parti, tout en réaffirmant sa vocation de conquérir pacifiquement, d’exercer démocratiquement et de conserver le pouvoir dans les seuls intérêts du peuple, met en garde le Gouvernement et attire l’attention de l’opinion nationale comme internationale sur les graves dangers qui pèsent sur notre démocratie et l’unité et la stabilité de notre pays menacées aujourd’hui par de sordides et ignobles manœuvres sur la « Sénégalité », rappelant un autre concept introduit naguère en d’autres lieux, pour tenter d’exclure notre candidat de la prochaine élection présidentielle.


Le Parti Démocratique Sénégalais ne fera aucun compromis pour préserver l’unité de notre pays ou sur le pacte fondateur et fédérateur de notre nation. Il combattra avec tous les démocrates le racisme, l’ethnicisme et la xénophobie quelles que soient la forme et la manière dont ils se manifesteront.


Enfin le comité directeur demande au secrétaire général national adjoint de préparer minutieusement la tournée d’animation, de mobilisation et d’organisation pour mettre véritablement le parti en ordre de bataille pour arrêter un pouvoir incompétent et médiocre qui mène notre pays vers l’abîme.


Fait à Dakar, le 05 août 2016
Pour le Comité Directeur
Oumar SARR, SGA

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET