Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Le Pont de Rosso bientôt sur pied

Le lundi 13 Mars 2017, S.E M. Moctar Ould Djay, Ministre de l’Economie et des Finances de la Mauritanie, a signé à Nouakchott (Mauritanie) avec M. Mohamed El Azizi, Directeur Général du Bureau Régional de Développement et de Prestation de Services pour l’Afrique du Nord de la Banque Africaine de Développement, l’Accord de prêt relatif au financement du Projet de construction du Pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal.

Mercredi 15 Mars 2017 - 07:50

Le Pont de Rosso bientôt sur pied
Ce projet est cofinancé par la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Union Européenne (UE), ainsi que les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal pour un coût total estimatif de 87,62 millions d’euros. L’ouvrage de 2 x 1 voies permettra de relier les 1461 m qui séparent la rive mauritanienne de la rive sénégalaise du fleuve Sénégal.

Ce projet, en plus de stimuler les échanges entre les deux pays, permettra de réduire considérablement le temps de franchissement jusques là opéré par un bac qui ne fonctionne qu’à certaines heures à raison de traversées par jours. De plus, la construction d’un pont sur le fleuve Sénégal est accompagnée par la mise en place de mesures de facilitation des transports et du commerce devant permettre une augmentation très sensible du trafic des voyageurs et des marchandises et une nette réduction du temps d’attente à la frontière entre les deux rives du fleuve Sénégal. Le projet permettra enfin de réduire les coûts de transport et la durée des voyages et contribuera de manière non négligeable au développement des deux pays grâce à l’amélioration des infrastructures de transport, de la compétitivité et au partage de la croissance économique.

Au–delà de l’intégration entre la Mauritanie et le Sénégal, ce projet permettra de relier l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne comblant ainsi l’un des chaînons manquants du corridor transafricain No 1 (le Caire – Dakar), et conduira à un développement des activités de transport le long des corridors transafricains Tanger – Lagos, et Alger – Dakar. Ce faisant, il facilitera la connexion entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne.

Le projet va en outre contribuer à intensifier l’intégration au sein de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) car le pont permettra d’augmenter le trafic des marchandises et la circulation des hommes entre la Mauritanie, le Maroc et l’Algérie.

Conçu selon une approche intégrée afin de maximiser son impact sur le développement et de promouvoir une croissance partagée, ce projet comporte des aménagements connexes et des mesures de facilitation du transport et du transit.

Ainsi, en plus des travaux de construction du Pont, des viaducs et des routes d’accès, le projet permettra la réhabilitation des infrastructures socioéconomiques de base, la construction d’infrastructures marchandes, l’aménagement de voieries urbaines et de pistes rurales connexes. Par ailleurs, le projet prévoir également la construction et l’équipement de postes de contrôle juxtaposés, la formation et la sensibilisation des services frontaliers et des usagers, l’étude du schéma directeur de la ville de Rosso-Mauritanie et l’Etude de la voie de contournement Ouest de la ville de Nouakchott.


Ce Projet est fortement aligné à deux des cinq grandes priorités de la Banque Africaine de Développement (High-5), en particulier, « Intégrer l’Afrique » et « nourrir l’Afrique », et aux stratégies nationales de développement de la Mauritanie et du Sénégal. Les activités autour du pont de Rosso auront une incidence positive sur la production agricole. A travers le désenclavement des zones de production et les nouvelles facilités offertes d’écoulement des marchandises, les agriculteurs et les commerçants tireront profit de la construction du pont et des aménagements connexes.

Ce projet est également bien aligné sur l’axe 2 de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement de la Mauritanie pour la période 2015-2019. Enfin, il s’inscrit en droite ligne de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) 2016-2030.

Financialafrik
 
 


Commentez maintenant

1.Posté par Sénégalo-Mauritanienne de Services (S.M.S.) le 15/03/2017 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila un investissement durable et profitable, au moins, à deux continents, l'Afrique et l'Europe. Les deux pays qui le réalisent, la Mauritanie et le Sénégal sous la conduite de leurs présidents, respectivement, Mohamed ould Abdel Aziz et Macky Sall méritent d'être cités parmi les grandes nations. La Sénégalo-Mauritanienne de Services (S.M.S) félicite CE GRAND PEUPLE occupant les deux pays frères siamois et leur Présidents pour cette œuvre grandiose.

2.Posté par Tintin le 15/03/2017 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
57 ans apres les indépendances on va enfin construire un pont etre la Mauritanie et le Sénégal .......on avance

3.Posté par borome khayma bi le 15/03/2017 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
apres le pont ,il faut penser axe tiguent-nimjatt.diere dieuf cheikhna cheikh saadbou wakhayertou.

4.Posté par paracétamol le 16/03/2017 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
même dans le positif, tintin trouve du négatif, critiquer pour critiquer et en termes choisis!
même si un bac n'est pas la panacée, ce n'est pas une urgence.
même des pays très avancés et riches maintiennent des bacs.
et si on ne veut pas prendre le bac, on passe par Diama.

5.Posté par Xunxunöor le 16/03/2017 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que Tin...Tin, ça sonne quelquefois comme une vraie...cloche !

6.Posté par Tintin le 16/03/2017 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement Paracétamol il y a des bacs en France sur la Seine , la Loire , la Gironde pour des dessertes locales et eviter de grands détours ....mais le gros du trafic emprunte les Ponts de Tancarville , du Havre , St Nazaire !Il il est évident qu'un pont à Rosso permettra d'irriguer économiquement le Maroc , la Mauritanie , le Sénégal et ce pont aurait du etre construit depuis longtemps.......,

7.Posté par paracétamol le 17/03/2017 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je répète, il y a diama.
je ne vois pas en quoi le bac bloquait les échanges économiques entre ces pays!
(par exemple beaucoup de semi marocains arrivent au Sénégal)
même si à priori, le passage devrait être plus rapide sauf si le pont ferme à certaines heures.
on aurait pu augmenter le nombre de rotation du bac ou en mettre un deuxième.
le ralentissement du passage vient de la douane (fermeture, lenteur).
il y avait d'autres priorités routières, par exemple le passage de la Gambie.
Bon admettons que ce soit une bonne chose, alors pourquoi critiquer?

8.Posté par Tintin le 17/03/2017 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour faire plus "couleur locale" on aurait pu supprimer le bac et tout transborder par pirogues .....

9.Posté par paracétamol le 18/03/2017 06:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dans le royaume des c ons, vous faîtes couleur locale et porte-drapeau.

10.Posté par paracétamol le 18/03/2017 07:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et votre girafe, elle fait couleur locale?

11.Posté par Tintin le 18/03/2017 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si je comprends bien Paracetamol les ponts sont interdits à l'Afrique (!) ....des bacs pourris sont suffisants.....

12.Posté par paracétamol le 18/03/2017 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cessez de faire dire aux autres ce qu'ils n'ont pas écrits.
je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas faire de ponts.
encore faut-il de bonnes raisons et voir les priorités des infrastructures routières.
au contraire, j'ai dit que c'était positif mais que vous trouviez du négatif à cette annonce.
j'ai dit aussi qu'effectivement un bac n'était pas ridicule et encore très utilisé partout au monde.

13.Posté par paracétamol le 18/03/2017 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
n'avez vous pas travaillé à fond de cale d'un ferry que l'on pourrait considéré comme obsolète à l'heure du tunnel sous la Manche et de l'avion qui se démocratise de plus en plus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.