Le Sénégal héritier d’Iba Ndiaye, peintre, natif de Saint-Louis.

La famille de feu Iba Ndiaye vient de procéder à une donation de 145 œuvres de l’artiste à l’État du Sénégal. Cet immense patrimoine sera exposé à la prochaine biennale de l’Art africain contemporain Dak’Art et au sommet de la Francophonie, deux grands événements prévus en 2014 au Sénégal.

Mercredi 31 Juillet 2013 - 05:53

Le Sénégal héritier d’Iba Ndiaye, peintre, natif de Saint-Louis.
La cérémonie de donation s’est déroulée au début du mois de juillet dans les locaux de la chancellerie sénégalaise à Paris. En présence des membres de la famille de l’artiste Iba Ndiaye, l’ambassadeur du Sénégal en France, S.E. Paul Badji, a salué cette importante initiative qui symbolise « un retour à la terre natale de la mémoire de l’artiste ». Réceptionnées par le ministre de la culture Abdoul Aziz Mbaye, promesse a été faite sur les mesures qui seront prises pour mieux faire connaître, les œuvres de ce « monstre sacré des arts » à la jeunesse sénégalaise et aux générations futures.

Et pour mieux pérenniser l’œuvre de l’artiste, le ministre de la Culture a émit son souhait de se battre pour doter le Sénégal de son premier musée d’art contemporain dont, « la création a été injustement freinée par les politiques d’ajustement structurel des années 1980 ». Un projet qui tenait à cœur Iba Ndiaye qui a toujours nourri l’idée de créer un tel musée « pour magnifier le génie africain ». Dans la foulée des engagements en vue d’un meilleur usage de ce patrimoine, le ministre a annoncé l’idée de l’exposer à la prochaine biennale de l’Art africain contemporain Dak’Art et au sommet de la Francophonie, deux grands événements prévus en 2014 au Sénégal.

Iba Ndiaye (1928-2008), est considéré comme l’un des plus grands artistes sénégalais. Installé en France en 1948 où il a d’abord suivi des études d’architecture à l’Ecole des Beaux-Arts à Paris, ce natif de Saint-louis du Sénégal était revenu au bercail en 1959 pour apporter sa pierre à l’édifice de son pays à l’aube des indépendances. Il contribue naturellement à la création de l’Ecole des Arts de Dakar, et à accompagner la formation des artistes sénégalais, jusqu’en 1966, date de la première édition du Festival mondial des arts nègres. Pour lui rendre la monnaie de tout ce qu’il a fait et ce qu’il représente, un hommage lui a été rendu à la biennale de mai 2008, quelques mois avant sa disparition.

Au-senegal.com

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Louis Camara le 03/08/2013 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non seulement Iba Ndiaye est né à Saint-Louis, mais il y a également passé son enfance et son adolescence avant d'aller en France poursuivre ses études; ami de feu maitre Babacar Seye il était également un féru de sport et était le gardien de buts d'une équipe de foot-ball du quartier sud dans laquelle feu Babacar Seye lui-même opérait comme avant-centre. La maison familiale du peintre se trouve justement rue Me Babacar Seye et lors de son séjour à Saint-Louis en 2000 (année au cours de laquelle il était venu pour les besoins d'une exposition au centre culturel français et où j'avais eu la chance de le rencontrer), il m'avait fait part de son désir de créer une fondation à cet endroit qui était alors un terrain vague. Iba Ndiaye était encore connu sous le nom de Gustave et certains de ses amis d'enfance comme tonton Ndiaga Fall du sud sont toujours en vie et se souviennent parfaitement de lui. Tout cela pour dire l'arrivée des œuvres de Iba Ndiaye au Sénégal doit aussi susciter une mobilisation des autorités de la vieille ville et de ses habitants qui doivent être partie prenante de ce retour glorieux au pays natal. A l'instar de Malick Fall, Lamine Diakhaté, Charles Carrère (toujours en vie) Iba Ndiaye, l'un des plus grands peintres du XXème siècle, fait partie de cette génération d'artistes, d'écrivains et de poètes qui ont contribué à donner à Saint-Louis cette aura artistique internationale; malheureusement aucune rue ou édifice public de la ville ne porte le nom de ces illustres créateurs. Peut-être qu'il serait temps d'y songer?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET