Le bassin du fleuve Sénégal : centre et périphérie de recherches au service du développement.

Lundi 28 Avril 2014 - 16:05

« Les rapports Nord/Sud qui définissaient les relations entre l’Europe et l’Afrique ne sont plus opératoires pour traduire la réalité d’un centre et d’une périphérie. Par le phénomène de délocalisation, tout ce fait aujourd’hui sur place en Afrique», a expliqué, lundi, Daouda Ndiaye, vice-président du Groupe de recherche et de Réalisations pour le Développement rural (Grdr).

« Par la force des choses, le centre s’est déplacé pour faire corps avec la périphérie. La mise en mouvement de ces deux éléments renvoie à la notion de pouvoir. C’est là où, sur chaque rive du Sénégal, se dessinent des espaces de souveraineté internationale, tiraillés entre le centre et la périphérie », a-t-il ajouté.

M. Ndiaye qui s’exprimait à l’ouverture officielle d’un forum sous-régional sur le thème : "Dynamiques de codéveloppement en Afrique de l'Ouest, le bassin du fleuve Sénégal: Centres et périphéries ? ", a indiqué que l’intégration créée ce carrefour frontalier doit aider à « humaniser les relations économiques » entre les États liés par ces territoires qui sont des symboles de cohésion interethnique.

« Le citoyen d’ici et de là-bas, a le privilège d’être à la fois de Matam, de Kaedi et de Kayes. Ce même citoyen est, par la migration, nanti du droit d’être à la fois citoyen du Sénégal, de la Mauritanie, du Mali et de la France », souligne M. Ndiaye qui note que la tenue de ce forum vient à point nommé, « dans un contexte de crise économique mondiale qui dure et perdure ».

Pour le représentant de l’Ambassadeur de France au Sénégal, cet événement qui regroupe des chercheurs maliens, guinéens, français, espagnols, algériens et québécois, est un plaidoyer pour le développement local et « pose les fondements d’un aménagement du territoire durable au Sénégal ».

En réitérant l’engagement de la France en faveur d’une agriculture forte au Sénégal, M. Laurent Godfroy a insisté sur la solidité des la coopération décentralisée qui lie Saint-Louis du Sénégal et plusieurs villes françaises.
Cheikh Bamba Dièye, le maire de Saint-Louis a fait part de sa joie d’être le parrain de ces rencontres scientifiques internationales en saluant la qualité du travail de recherches engagé à l’Université Gaston Berger et qui, selon lui, contribue grandement à améliorer l’efficacité des politiques publiques de sa Commune.

En insistant sur « le partenariat fécond entre l’UGB et la municipalité », le ministre de la Communication met l’accent sur le rôle important que les institutions universitaires doivent jouer dans la proposition d’orientations stratégiques pertinentes pouvant renforcer la marche des collectivités territoriales vers l’émergence.

Le professeur Lamine Guèye, recteur de l’Université Gaston Berger(UGB) a indiqué que les différents enjeux abordés durant ce colloque sont des actions innovantes en faveur du développement local. « Ce forum permettra aux participants de partager leurs expériences sur les prémisses de développement », a-t-il martelé, ajoutant qu’une grande occasion scientifique est ainsi offerte pour « cerner les potentialités du fleuve Sénégal ».

« Après plusieurs décennies de déclin qui ont vu le fleuve Sénégal perdre son rôle d’axe historique de développement urbain et rural, les territoires de la rive du fleuve sont entrain dans un processus de mutations profondes grâce à leurs potentialités économiques ainsi que la dynamique de la coopération sous-régionale », a renseigné le Recteur.

« Ce forum démontre qu’il n’existe pas de territoires enclavés, mais surtout de territoires peu valorisés et exploités », soutient M. Gueye, président de l’assemblé de l’Université qui a ajouté, en outre, que la non-prise en conscience de cette dimension ne peut favoriser l’atteinte de l’autosuffisance et donc de la sécurité alimentaire.

Ndarinfo.com

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Pharoah le 28/04/2014 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un forum , de beaux discours de belles paroles .....et les paysans qui ne font que survivre :

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET