Le prix de la liberté de la Presse Unesco remis au journaliste turc Ahmet Sik

Samedi 3 Mai 2014 - 08:43

Le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2014 a été remis vendredi au journaliste turc d'investigation Ahmet Sik, poursuivi dans son pays pour complot contre le gouvernement, lors d'une cérémonie au siège de l'organisation à Paris.

"Ardent défenseur des droits de l'homme", ce journaliste indépendant de 44 ans "s'emploie à dénoncer dans ses articles la corruption, les violations contre la liberté d'expression et les droits de l'homme", a indiqué l'Unesco dans un communiqué.

Journaliste très réputé dans son pays, Ahmet Sik avait été arrêté en mars 2011 en compagnie d'une dizaine d'autres personnes, dont son collègue Nedim Sener, lauréat 2010 de l'Institut international de la presse.

Accusés d'avoir aidé le réseau dit Ergenekon, soupçonné de vouloir renverser le régime islamo-conservateur-turc, les deux hommes ont été libérés après un an de détention préventive mais risquent jusqu'à 15 ans d'emprisonnement.

En recevant le prix vendredi à Paris des mains de la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, Ahmet Sik a estimé qu'"il ne fait pas de doute que de nombreux collègues, que ce soit en Turquie ou dans d'autres pays, le méritent plus que moi. Certains d'entre eux ont perdu la vie, d'autres ont perdu leur liberté. Aussi décernez-vous également ce prix à tous mes amis", a-t-il insisté.

La Turquie est régulièrement épinglée par les organisations de défense de droits de l'Homme pour ses atteintes à la liberté de la presse, et figure au 154ème rang sur 179 dans le classement mondial 2013 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

De 1991 à 2011, Ahmet Sik a collaboré à plusieurs journaux turcs, notamment Cumhuriyet, Radikal, Evrensel ou Yeni Yüzyil. Il a également travaillé pour le magazine Nokta et l'agence de presse Reuters en tant que photojournaliste. Il est par ailleurs membre du Syndicat turc des journalistes.

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, doté d'un montant de 25.000 dollars, a été créé en 1997 et vise à distinguer le travail d'une personne ou d'une organisation ayant apporté une contribution notable à la défense ou la promotion de la liberté d'expression où que ce soit dans le monde, surtout si elle a pris des risques.

L'orient du Jour

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET