Les émeutes dans la presse

Mardi 28 Juin 2011 - 13:19

Les émeutes dans la presse
La presse quotidienne s’est focalisée ce mardi sur les nombreuses manifestations contre les délestages qui ont été enregistrées lundi dans plusieurs quartiers de Dakar et à Mbour, dans la région de Thiès.

Dans leur écrasante majorité, les journaux ont consacré leurs principaux titres à ce mouvement de protestation qui a surtout mobilisé les jeunes.

‘’Nouvelles manifestations violentes après celles du +23 juin+ : la rue contre la loi des délestages’’, titre Le Quotidien. ‘’Emeutes de l’électricité : les jeunes survoltés’’, affiche Kotch. ‘’Après les évènements du 23 juin, les délestages : feu sur Dakar’’, renchérit L’Enquête.

Ces quelques manchettes illustrent la situation qui a prévalu mardi dans plusieurs quartiers de la capitale. Le Quotidien relève ainsi que ‘’la capitale du Sénégal, a renoué hier, avec les manifestations contre les coupures intempestives d’électricité’’.

Selon ce journal, ‘’dans les différents quartiers de la capitale, la nuit a été mouvementée, avec des manifestants très remontés contre les délestages, et qui ont entrepris de saccager les édifices publics et les bureaux de la SENELEC’’. Le même journal indique que ‘’les populations de Mbour ont manifesté hier contre les coupures intempestives de courant, et promettent de remettre ça aujourd’hui’’.

Kotch écrit que ‘’le désordre et le chaos ont régné hier dans la capitale sénégalaise’’, soulignant que ‘’dans pratiquement tous les quartiers, les manifestations ont été d’une violence inouïe avec des édifices publics pris d’assaut et des biens de particuliers saccagés’’. ‘’A Mbour aussi, poursuit le journal, la situation était particulièrement tendue’’.

Dans la même foulée, Walfadjri écrit que ‘’les émeutes contre les coupures intempestives d’électricité ont été d’une rare intensité, hier’’.

Le journal explique que ‘’les jeunes en furie contre la distribution irrégulière de l’électricité, surtout ces trois derniers jours, ont mis à sac quelques édifices publics, dont la mairie des Parcelles assainies, celle de Yeumbeul, l’agence Senelec de Yoff, celle des impôts et domaines de la Patte d’Oie’’. Walfadjri note qu’ils ‘’ont aussi brûlé plusieurs véhicules’’.

L’Enquête écrit que ‘’des centaines (ou milliers) de jeunes ont embrasé la capitale avec toutes sortes d’obstacles, allant des pneus aux troncs d’arbre en passant par des sacs à ordure’’. D’après le journal, ‘’comme dans un rodéo, ces jeunes gens ont joué à cache-cache avec des forces de l’ordre manifestement en sous nombre et incapables de suivre le rythme qui leur était imposé dans les dédales de la ville et en banlieue’’. Le journal explique cette situation par ‘’un quasi back-out dû à un manque de combustible’’.

L’As décrit une atmosphère de ‘’guérilla urbaine contre les ténèbres’’ et note que ‘’les agences SENELEC de Bourguiba, Yeumbeul, Yoff et Mbour’’ ont été ‘’mises à sac. Le journal signale aussi que ‘’les impôts de Golf et de Mbour’’ ont aussi été ‘’saccagés’’, ajoutant que des manifestants ont mis le feu à la maison du ministre de l’Elevage, Oumou Khaïry Guèye Seck.

Selon Rewmi Quotidien, ‘’à Malika, non seulement l’agence de la SENELEC a été pillée, mais la mairie a fait les frais des manifestants qui s’en sont pris à l’état civil’’. Le journal ajoute que ‘’les jeunes manifestants qui ont failli attaquer le commissariat’’ de Yeumbeul ‘’ont saisi une arme et des casques des forces de l’ordre’’.

Sud Quotidien indique que ‘’la tension qui s’est emparée du pays depuis le jeudi 23 juin 2011 est loin de baisser’’, précisant qu’’’elle prend plutôt une ampleur insoupçonné avec un peu partout dans le pays, des foyers de tensions palpables, visibles, odorantes et bruyantes qui s’allument’’.

Le journal souligne que ‘’la folie semble s’être emparée des manifestants qui brûlent tout sur leur passage, mus par une colère exacerbée par le black out persistant du courant’’.

D’après Le Populaire, les dégâts sont importants pour cet après-midi et cette nuit de feu qui a plongé Dakar dans la désolation, avec des manifestations qui n’ont épargné aucun quartier, de Sacré-Cœur à la Sicap Rue 10, de Yoff à la Médina, des Parcelles assainies, à Khar Yall, Dieuppeul, Bourguiba, Castors, Golf, Guédiawaye, Pikine, Yeumbeul, Keur Massar, Ouakam et même Ngor, Alamadies…’’.

Parlant des causes profondes des délestages, le journal évoque un ‘’déficit de production de plus de 100 Mw’’, le ‘‘manque de combustible’’, une ‘’pénurie de pièces détachées dans les magasins de stockage’’ et un ‘’défaut d’entretien des machines’’.

L’atmosphère qui a prévalu lundi n’a pas non plus échappé à L’Office qui titre : ‘’Dakar et sa banlieue en flammes’’. De son côté, le Journal Thiey écrit que ‘’la violence était présente un peu partout à Dakar où les populations sont sorties dans la rue pour manifester contre les coupures chroniques d’électricité’’.

Evoquant le retrait du projet de loi sur le ticket présidentiel, le Point du jour croit savoir que c’est le Mossad, ‘’le service secret israélien’’, et les services de renseignement sénégalais qui ont fait reculer le président Wade.

Kotch donne la parole à l’ambassadeur de France au Sénégal. Selon Nicolas Normand, ‘’il n’y a eu aucune tractation à Paris concernant le projet de loi constitutionnel’’.

Walfadjri signale que ‘’les libéraux ont pris quelques mesures hier en réunion du Comité directeur pour permettre à Wade et au PDS de sortir de la torpeur dans laquelle ils sont installés depuis la débâcle politique du 23 juin’’. Selon le journal,’’ Wade a promis qu’il ne limogera pas son Premier ministre et ne changera pas de gouvernement’’.

Mais selon Walf Grand Place, ’’des têtes devraient aussi tomber du côté du gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye’’. Le journal précise que c’est le voeu de responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir).

Certains quotidiens évoquent aussi le décès du manager du Dandé Lenol, Mbassou Niang. ’’Baaba a mal’’, titre Le Quotidien. ’’Le dernier coup de pinceau de Mbassou Niang’’, écrit de son côté Walfadjri, selon ’’le monde de la culture perd un artiste multidimensionnel’’.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET