Les sociétés secrètes d’hier à aujourd’hui

Skull & Bones, la société secrète universitaire Etats-Unis Fondée en 1832 - Membres célèbres : George Bush père et fils, John Kerry, Harold Stanley, Frederick W. Smith

Vendredi 19 Août 2011 - 12:54

Les sociétés secrètes d’hier à aujourd’hui
Les Etats-Unis comptent plusieurs dizaines de confréries et sociétés secrètes d’étudiants. Dès leur arrivée sur le campus, quelques nouveaux élèves deviennent des recrues pour ces organisations. La plus célèbre est Skull & Bones de l’université de Yale, à New Heaven. Fondée au milieu du 19e siècle par un ancien élève, William Huntington Russell, Skull & Bones signifie « Crâne et os ». Son emblème est d’ailleurs un crâne humain qui surmonte le chiffre 322. Ce nombre fait toujours l’objet d’interprétations diverses comme un rapport à la mythologie grecque, un chapitre d’un livre ou encore le montant d’un don. La confrérie, qui reste mystérieuse, est régulièrement appelée « fraternité de la mort ». Les membres se promettent entraide et se jurent fidélité jusqu’à la mort.

Le recrutement demeure très sélectif. Chaque année, quinze élèves issus des meilleures familles américaines y font leur entrée. Les membres se réunissent les jeudi soir et dimanche dans leur quartier général surnommé « la tombe ». Une fois par an, un événement est organisé sur Deer Iland, île de l’Etat de New-York, qui aurait été léguée à la confrérie, par le biais de la Russel Trust Association, par un de ses membres. Réseau professionnel incroyable, l’ordre des Skull & Bones jouit d’une influence et d’un pouvoir certain puisque ses membres appartiennent aux plus hautes sphères de la société américaine.

Le Ku Klux Klan - Fondée en 1865 Membres célèbres : le président Harry Truman, des membres de la Cour Suprême dans les années 1920

Société secrète e t illégale, le Ku Klux Klan prône la supériorité de la race blanche, les fameux WASP américains, White Anglo Saxons Protestants. Créé à la fin de la Guerre de Sécession dans le Sud des Etats-Unis par des officiers confédérés, le « Klan » a pour but d’en découdre avec la communauté noire et leurs défenseurs. Littéralement, son nom vient du mot grec kuklos, qui signifie cercle. Vêtus de longues robes blanches, de cagoules, capuches et masques, ils ont mené de spectaculaires lynchages et expéditions punitives jusqu’en 1944. Son symbole est la croix enflammée.

Dissout une première fois en 1869, et interdit en 1877 après des attentats racistes, le Klan s’est reformé par la suite à l’automne 1915 sous l’impulsion d’un certain William J. Simmons . En 1921, il compte plus de 100 000 membres ; en 1923, il obtient un siège au Sénat (Earl B. Mayfield, l’un de ses membres, devient sénateur) et en 1924, il atteint le chiffre-record de 3 millions de sympathisants. Dissous une seconde fois en 1944, le Ku Klux Klan renaît en 1946 en opposition aux droits civiques des minorités. Assassinats, bombardements, incendies de maisons et d’églises... Les membres du Klan combattent la fin de la ségrégation des Noirs notamment dans la ville de Birmingham, en Alabama, dans les années 1950. Entre 1960 et 1980, l’organisation secrète multiplie les crimes.

Le Ku Klux Klan aujourd’hui

Depuis les années 1990, le Klan n’existe plus véritablement en tant qu’organisation unique. Il est composé d’une dizaine de groupuscules, certains néonazis et skinheads comme Imperial Klans of America, Knights of the White Kamelia, Knights of the Ku Klux Klan. Depuis les années 2000 et avec l’essor d’Internet et de sites racistes, les experts estiment que le Ku Klux Klan ou du moins son idéologie renaît. Il compterait actuellement entre 5000 et 8000 membres.

Les Franc-maçons - Royaume-Uni Fondée au XVIe siècle

Membres célèbres : Alain Bauer, Xavier Bertrand, Brice Hortefeux, Christian Poncelet

L’initiation d’un nouveau franc-maçon en Amérique

Organisation secrète par excellence, la franc-maçonnerie suscite toujours autant la curiosité. Ses rituels, ses codes et l’identité de ses membres fascinent. Née au Royaume-Uni au XVIe siècle, la franc-maçonnerie était uniquement réservée aux hommes. Ses membres, appelés « frères », sont regroupés en loges et se retrouvent pour des discussions humanistes, intellectuelles et spirituelles. A la fois philosophie et croyance spirituelle par ses rituels, symboles et son adhésion à une « entité supérieure » qui dépasse ses membres. La première loge fut fondée en 1717 en Angleterre. La poignée de main, majeur renversé, est souvent citée comme signe de reconnaissance entre frères. Durant leurs réunions, ils arborent le traditionnel tablier, symbole d’appartenance à l’ordre. A partir de la fin du XVIIIe siècle, les femmes sont admises selon certains pays.

Pourquoi les francs-maçons intriguent-ils ?


Premièrement parce que le processus de recrutement est très strict. Les nouveaux membres sont cooptés et doivent suivre une initiation dite en trois degrés, des étapes sur leur parcours de franc-maçon. Ensuite, les frères appliquent le principe de solidarité et de fraternité qui leur est souvent reproché. Des membres se serviraient de leurs activités de francs-maçons pour infiltrer les arcanes du pouvoir. On leur attribue ainsi le lobbying en 1905, en faveur de la séparation de l’Eglise et de l’Etat ; la franc-maçonnerie prônant le principe de laïcité. On sait aujourd’hui que de nombreux entrepreneurs et décideurs français sont francs-maçons. Des observateurs politiques voient même un règlement de compte entre francs-maçons dans le dernier remaniement du gouvernement de François Fillon. Le regroupement de plusieurs loges forme une obédience. La France en compte plusieurs avec, entre autres, le Grand Orient de France, la Grande Loge nationale française, la Grande Loge féminine de France et la Grande Loge nationale française.

Autriche Fondé à la fin du XIXe siècle Membres célèbres : Aleister Crowley

L’Ordo Templi Orientis, ou OTO ou encore Ordre du Temple de l’Est, est une organisation secrète fondée à la fin du XIXe siècle par le chimiste autrichien Karl Kellner. Son objectif est l’instruction de ses quelque 3000 membres. Elle promeut la fraternité universelle, la liberté, la connaissance et le pouvoir à travers « la beauté et le courage ». Héritier du thélémisme, philosophie de vie du « fais ce que tu voudras », elle respecte le Livre de la Loi, Book of Law, rédigé par Aleister Crowley. Celui-ci mêle ésotérisme, principes de vie et recherche spirituelle et va devenir un membre éminent de l’Ordre jusqu’à le diriger jusqu’en 1947.

L’Ordre aujourd’hui

L’Ordo Templi Orientis est une organisation internationale dont les principes et le fonctionnement est semblable à la franc-maçonnerie. Les recrues passent une période d’initiation, avec un rituel précis, avant d’être officiellement accepté. L’Ordre, très implanté aux Etats-Unis avec 43 organismes à travers le pays, est toujours actif. Il est considéré comme une société secrète car comme les loges Francs-maçonnes, l’appartenance des membres à l’Ordre est confidentielle. L’Ordo Templi Orientis comprend aussi une branche spirituelle avec l’Eglise Gnostique Catholique qui applique également les principes de la loi de Thelema.

Hermetic Order of The Golden Dawn, Royaume-Uni , Fondé au XIXe siècle

Hermetic Order of The Golden Dawn ou en français Ordre Hermétique de l’Aube Dorée a été fondé en 1888 à Londres par trois hommes : William Wynn Westcott, William Robert Woodman et Samuel Liddell MacGregor Mathers. Cette société secrète est centrée sur les sciences occultes avec l’étude de la théurgie, une forme de magie visant à communiquer avec les esprits, et le développement spirituel. Leurs enseignements mêlent philosophie ésotérique, Kabbale hermétique, divination et géomancie. Selon la légende, l’ordre s’appuierait sur les manuscrits de Cipher datant du début du XIXe siècle et qui contiennent des théories et formules mathématiques magiques. Le fonctionnement du Golden Dawn et l’initiation de ses recrues est similaire à celui de la franc-maçonnerie. L’apogée de l’ordre se situe vers 1890 avec plus d’une centaine de membres. Mais victime de conflits internes entre 1900 et 1905, l’organisation périclite mais ne disparaît pas pour autant.

The Golden Dawn aujourd’hui

Parallèlement à l’Hermetic Order of the Golden Dawn, d’autres courants existent : The Open Source if the Golden Dawn et the Esoteric Order of the Golden Dawn. Les deux sociétés sont principalement implantées au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Si ces organisations restent mystérieuses, et leurs membres gardent l’anonymat, il est plus aisé d’y entrer de nos jours en sollicitant une inscription par le biais de leurs sites Internet.

Le Bohemian Club, Etats-Unis, Fondé en 1872-Membres supposés : Valéry Giscard d’Estaing, Michel Rocard

Club privé réservé aux hommes, le Bohemian Club est une société secrète par bien des aspects. Créée en 1872 à San Francisco, elle était au départ un lieu de rencontre entre journalistes. Aujourd’hui, il accueille l’élite américaine et quelques personnalités étrangères. Selon les rumeurs, ses membres sont les dirigeants des grandes entreprises les plus riches grandes entreprises et trustent régulièrement les premières places du classement des plus grandes fortunes. Son symbole est la chouette. Tous les présidents américains depuis Hoover sont censés y avoir appartenu.

Les 2000 membres se réunissent notamment chaque année au mois de juillet près du village californien de Monte Rio pour une « colonie de vacances » huppée baptisée Bohemian Grove. La propriété de la société est construite sur un vaste terrain ultra protégé de 1500 hectares. Les grands de ce monde y tiennent des discours et colloques sur l’économie, la défense ou encore les grands problèmes du monde contemporain.

Difficile de faire partie du Bohemian Club

Cultivant le secret sur ses activités et l’identité de ses membres, le Bohemian Club est très sélectif sur ses recrues. Il faut être parrainé pour y entrer et la liste d’attente serait de 15 à 20 ans ! De plus, la cotisation annuelle coûterait la bagatelle de 10 000 dollars. Le siège de l’organisation est situé au 64 Taylor Street à San Francisco.

Les Chevaliers de la Table Ronde, Royaume-Uni, Fondé en 1720, Membre célèbres : Charles Dickens

Cela pourrait être une farce, mais non. Les Chevaliers de la Table Ronde n’ont pas disparu. Cette société secrète reste d’actualité. L’Honorable Société des Chevaliers de la Table Ronde, en anglais « Honourable Society of Knights of the Round Table » vient des romans médiévaux mettant en scène le roi Arthur. Le monarque et ses chevaliers se réunissaient une fois par an, autour d’une table. Mythe littéraire ou vraie confrérie, les Chevaliers de la Table Ronde ont inspiré de nombreux auteurs à travers les époques. La quête du Graal, le supposé calice du Christ, Excalibur : l’épée magique d’Arthur, Lancelot du Lac ou encore Merlin l’enchanteur sont quelques légendes.

Devenir chevalier de la Table Ronde

Implantée au sein de l’église St Martin within Ludgate, la confrérie des Chevaliers de la Table Ronde entend perpétuer l’idéal du roi Arthur. Fondée officiellement en 1720, elle continue aujourd’hui à se réunir, notamment une fois par an pour la messe de Noël. Le nombre de chevaliers est limité à deux cents. Pour y entrer, la recrue doit être cooptée par deux chevaliers et doit être obligatoirement un sujet de sa majesté britannique. Après vote de l’assemblée, il est choisit ou non comme nouveau membre.

Vandermonde

France Fondée en : date inconnue

Vandermonde serait le nom de la société secrète du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris. L’établissement, qui date de 1794, a été créé pour valoriser l’industrie française. L’organisation doit son nom au mathématicien français Alexandre-Théophile Vandermonde. L’homme, qui a été membre du CNAM dès sa création, est à l’origine de plusieurs théories et notamment de la matrice dite de Vandermonde. La société secrète des étudiants, en son hommage, aurait été fondée sur le modèle de Skull & Bones de l’université de Yale. Difficile de savoir si elle existe toujours. Le CNAM reste lui un établissement d’enseignement supérieur avec un musée installé en 1802 dans l’ancien prieuré de Saint-Martin-des-Champs à Paris.

L’Opus Dei

Espagne Fondée en 1928, Membres supposés : Christine Boutin, Claude Bébéar, Louis Schweitzer

Le Vatican mène depuis plusieurs années une vaste campagne de communication autour de l’Opus Dei ; précisément depuis la sortie du Da Vinci Code de Dan Brown qui égratigne l’organisation taxée de secte et usant de châtiments corporels. Fondé en 1928 par saint Josémaria Escriva de Balaguer, prêtre espagnol, l’Opus Dei est « une prélature personnelle de l’Eglise catholique ». Elle compte actuellement 85 000 membres à travers le monde. Ce titre, accordé par le Vatican, permet à l’organisation mener une mission propre : la sienne est de servir Dieu dans le travail et la vie quotidienne. Ses membres sont des laïcs et des prêtres qui exercent chacun une activité professionnelle mais qui ont fait vœu de pauvreté, de chasteté et d’abstinence. Ils s’astreignent à deux heures de pratique spirituelle quotidienne car l’Opus est centrée sur l’enseignement religieux. Les membres reversent par ailleurs une partie de leurs revenus à l’ordre. Le recrutement, supposé sélectif et sur invitation, est en réalité davantage ouvert depuis quelques années.

Malgré sa politique de communication, l’Opus Dei reste une organisation au fonctionnement mystérieux.

Pourquoi l’Opus Dei fait-il débat ?

Reconnu par le pape Pie XII en 1950 et « prélature personnelle » par la volonté de Jean-Paul II en 1982, l’Opus Dei est toutefois sous l’emprise du secret. Il est interdit aux membres de révéler leur appartenance sans l’avis de la hiérarchie. Son mode de fonctionnement, opaque, est remis en cause. Certains de ses détracteurs y voient une Eglise dans l’Eglise, une autorité parallèle au Vatican. Autoritaire et quasi clandestine, elle encouragerait les pénitences, des mortifications corporelles avec notamment la flagellation hebdomadaire. Elle pratiquerait aussi la manipulation mentale. La richesse supposée de l’organisme, qui possède son siège à New-York, une quinzaine d’universités ainsi que des hôpitaux et écoles, fait polémique. En 2006, une enquête du Times l’évaluait à 2,8 milliards de dollars. Bien au-delà de ses principes de suivre le message du Christ, l’Opus Dei aurait comme but ultime de placer le plus possible de ses adeptes au cœur du pouvoir politique et économique mondial. Les soupçons de domination mondiale sont régulièrement alimentées par la formation de gouvernement conservateurs que l’Opus est censé contrôler. Certains citent comme exemple la Pologne des frères Kaczynski à partir de 2005.

La Rose-Croix, Allemagne,Fondée au XVIIe siècle

La Rose-Croix est une association mystique qui trouve son origine en Allemagne vers 1614. Mouvement à la fois philosophique et religieux, il s’appuie sur plusieurs manifestes publiés la même année dont le Fama Fraternitatis qui raconte la vie du fondateur de l’ordre, un Allemand dont le nom est toujours inconnu. Selon la Rose-Croix, ses enseignements remontent à l’ancienne Egypte et à ses écoles des Mystères qui mêlaient ésotérisme et mysticisme. Ses membres sont appelés les rosicruciens. Son symbole est une croix dorée avec une rose rouge en son centre. Plusieurs courants existent comme l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix, la Rose Croix d’Or ou encore The Rosicrucian Fellowship.

Aujourd’hui, la Rose-Croix compte 250 000 membres dans le monde dont 25 000 en France selon l’organisation. Ses détracteurs la considèrent comme une secte, ce que le mouvement nie vigoureusement. En effet, l’ordre se définit comme un mouvement philosophique non religieux, non sectaire et apolitique. En 2001, il a publié la « Positio Fraternitatis Rosae-Crucis », que des historiens de l’ésotérisme considèrent comme le quatrième Manifeste rosicrucien. La véracité des manifestes à l’origine de sa fondation ainsi que ses enseignements en douze degrés sont toutefois remis en cause par certains universitaires et scientifiques. De plus, tout un chacun peut en devenir membre dès lors qu’il possède 18 ans révolus et qu’il en manifeste le désir.

Le Siècle, France, Fondé en 1832, Membres supposés : Arlette Chabot, Maurice Lévy, Louis Gallois, Michel Field entre autres

Le Siècle n’est pas une société secrète à proprement parler mais un club très sélectif. Fondé le 2 septembre 1994 par le Français Georges Bérard-Quélin, il est un club de réflexion des élites françaises et possède les statuts d’une association. Selon l’article 1er de son règlement, il a pour but de « rapprocher des personnalités politiques, des hauts fonctionnaires, de industriels, des financiers [...] ». Il s’illustre par ses dîners, chaque dernier mercredi du mois à l’Automobile club de France de Paris, qui sont l’objet de débats et de discussions. Tout ce qui est dit pendant les rencontres reste confidentiel. Chaque recrue doit être cooptée par deux membres et la candidature est validée par le Conseil d’administration après plusieurs mois d’activité.

En 2011, l’association Le Siècle possède 751 membres qui versent chacun une cotisation. L’excédent financier sert au soutien financier de plusieurs associations caritatives. Sa présidente actuelle est Nicole Notat. Mais le club est critiqué par certaines personnalités politiques et certains médias qui y dénoncent une possible collusion entre dirigeants.

Le groupe de Bildeberg - Pays-Bas- Fondé en 1954- Membre célèbre : David Rockfeller

Le Groupe de Bildeberg est un club de réflexion des grands de ce monde. Chaque année, ses 140 membres se réunissent pour un week-end de discussions appelé « conférence annuelle ». Fondé en mai 1954 à l’hôtel Bildeberg d’Oosterbreek aux Pays-Bas, le groupe éponyme réunit à la fois des hommes d’affaires, des personnalités politiques, artistiques et intellectuelles. Les rencontres sont des discussions sur l’économie et des problématiques contemporaines.

Le caractère secret des débats ainsi que des identités de ses membres fait l’objet de critiques. La théorie d’un complot et d’une conspiration des élites mondiales ressurgit régulièrement. Les nouveaux membres sont invités à participer et ne peuvent solliciter l’adhésion.

Le B’nai B’rith, Etats-Unis Fondée en 1843 Membre célèbre : Sigmund Freud

Le B’nai B’rith est une organisation juive dont le fonctionnement peut s’apparenter à une société secrète. Qualifiée parfois de secte ou loge franc-maçonne par ses détracteurs, le B’nai B’rith, qui veut dire en hébreu « fils de l’Alliance », a été fondée à New York le 13 octobre 1843 par l’Allemand Henry Jones et 11 immigrants juifs. Les buts de l’organisation sont l’enseignement du judaïsme, la défense et l’unité du peuple juif. Organisée en loges, elle milite ainsi contre l’antisémitisme et en faveur des Droits de l’homme depuis les années 1870 et l’expansion du sentiment anti-juif. Son siège social est installé à Washington.

Les autres organisations

Plusieurs autres organisations plus ou moins secrètes existent. En voici quelques unes.

La Kabbale : cette organisation mêle ésotérisme et judaïsme. Née au Moyen Âge, la tradition de la kabbale vise à accéder à Dieu sans intermédiaire par la voie de la connaissance. Depuis 2004, l’organisation occupe le devant de la scène avec la conversion de plusieurs personnalités médiatiques comme la chanteuse américaine Madonna. Depuis, elle est souvent estampillée « sectes des stars » par ses détracteurs.

Le Council on Foreign Relations ou Conseil des Relations Etrangères : ce club de réflexion américain, fondé en 1921, débat d’économie, de diplomatie et de politique. Il comprend actuellement 5000 membres. Il attire la critique parce que de nombreux participants occupent des postes hauts placés et que l’organisation aurait une grande influence sur les relations diplomatiques mondiales.

La Mysogyny Society : nulle trace officielle n’existe de cette mystérieuse société secrète. Fondée au Canada, elle serait exclusivement composée d’hommes d’affaires qui lutteraient contre les femmes en entreprises.

Linternaute.com

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET