Liberté de presse, OUI ! Publication de secret défense, NON ! Par Colonel Moumar GUEYE

« Xam lépp, wax lépp baaxul ! »

Mercredi 12 Août 2015 - 22:05

En ma qualité de Président par intérim du PEN Sénégal, je voudrais dire ma part de vérité suite à l’interpellation de deux journalistes du quotidien dakarois « l’Observateur » pour diffusion de secret défense. Je dois d’abord commencer par rappeler que le PEN regroupe des Poètes, Essayistes et Nouvellistes (PEN). Il a été fondé en 1921 à Londres par Catherine Amy Dawson Scott. Le PEN est une association internationale d’écrivains.

Il est apolitique et bénéficie d’un statut de catégorie à l’UNESCO et d’un statut consultatif aux Nations Unies. Elle a pour but de rassembler des écrivains de tout pays attaché aux valeurs de paix, de tolérance et de liberté, sans lesquelles, la création devient impossible.

Le PEN international est une tribune offerte aux écrivains et qui leur permet de discuter librement de leur travail et de s’exprimer au nom des écrivains réduits au silence à travers le Monde. Il est constitué de quatre Comités internationaux permanents :

1) le Comité de défense des écrivains persécutés;2) le Comité des écrivains pour la paix;

3) le Comité des femmes écrivains;

4) le Comité de la traduction et des droits linguistiques. Enfin, il a été créé très récemment, un Comité pour les écrivains en exil.


Le PEN rassemble des poètes, des romanciers, des essayistes, des nouvellistes, des historiens, des auteurs dramatiques, des critiques littéraires, des traducteurs, des rédacteurs, des journalistes et des scénaristes qui partagent tous le même intérêt pour le métier et l’art de l’écriture. Ils ont tous comme dénominateur commun, leur engagement dans la liberté de s’exprimer librement par le mot écrit.


Les principales missions du PEN sont: a) la promotion de la coopération intellectuelle et l’entente parmi les écrivains; b) la création d’une communauté d’écrivains qui mettent l’accent sur le rôle central de la littérature dans le développement de la culture mondiale; c) la défense de la littérature contre différentes menaces à sa survie posées par le Monde moderne.


De nos jours, le PEN est composé de 144 centres dans 101 pays à travers le Monde. Il convient de rappeler que le 73e Congrès international du PEN international a eu lieu du 1er au 10 juillet 2007 à Dakar. Celui de 2015 aura lieu du 13 au 16 octobre 2015 à Québec (Canada).


C’est dire que le PEN qui a donné naissance à Amnesty International, a pour mission fondamentale, la défense de la liberté d’expression. Il lutte contre l’intimidation, l’agression, l’emprisonnement, l’exil ou l’assassinat des écrivains, journalistes et autres créateurs littéraires.


C’est la raison pour laquelle, le PEN Sénégal apporte son soutien agissant aux journalistes interpelés et placés sous contrôle judiciaire par les autorités Sénégalaises pour diffusion d’informations classées « Secret défense ».
Cela dit, il me semble utile de rappeler que le terme « Secret Défense correspond à un niveau d'habilitation d'accès à un document gouvernemental ou militaire restreint par une loi ou un règlement, à un groupe spécifique de personnes pour des raisons de Sécurité nationale ou supra nationale.

Le « Secret défense » est le plus haut niveau de restriction d’une information ou d’un document. Sa diffusion est de nature à mettre en danger un pays, à exposer les stratégies de ses forces de défense, à fragiliser son Gouvernement ou à discréditer ses institutions.


Les niveaux d’habilitation d’accès aux informations dites « secrètes » sont du ressort de exclusif de l’autorité ad hoc pour des personnes physiques ou morales pouvant accéder à de telles informations.


La définition de la notion « secret défense » est parfois très large. Il s’agit de renseignements, de procédés, d’objets, de documents, de données informatiques ou de fichiers relatifs à la défense nationale et qui ont fait l’objet de mesures de protection destinées à restreindre leur diffusion. La divulgation d’un tel secret est de nature à fragiliser la défense nationale. Elle pourrait conduire à exposer au grand public, un « secret de défense », un « secret diplomatique » ou un « secret des services d’information de la Police », que pourraient exploiter des ennemis potentiels d’une Nation.


Pour de nombreux sujets, le secret défense caractérisant un document archivé peut être levé après un certain délai dans le sens de permettre aux historiens de pouvoir accéder à des informations, jusqu'alors interdites au grand public.
La garantie de la liberté de presse est un droit humain fondamental dans un pays de paix et de démocratie. C’est la raison pour laquelle, elle fait partie des principes de convergence constitutionnelle que la CEDEAO recommande à ses États membres, d’incorporer dans leurs systèmes légaux.


Voilà pourquoi les 144 centres PEN à travers le monde désapprouvent toute poursuite, persécution ou incarcération d’un journaliste ou d’un écrivain, du fait de ses écrits dans l’exercice de sa profession. Le PEN Sénégal adhère et soutien fortement ce principe visant à protéger les journalistes et les écrivains.
La plume d’un journaliste ou d’un écrivain constitue une arme qui peut être redoutable et dangereuse. Elle peut mettre en péril la paix et la cohésion sociale dans une nation. C’est la raison pour laquelle, journalistes et écrivains doivent faire usage de leur plume à bon escient et en toute connaissance de la cause et des conséquences de la chose traitée. Ils doivent respecter l’éthique et la déontologie régissant leur profession. La plume du journaliste ou de l’écrivain ne doit être ni irresponsable, ni génératrice de propos injurieux ou diffamatoires! Elle doit avoir comme mission fondamentale l’éveil des consciences citoyennes, l’éducation des peuples et la défense des acquis démocratiques.


Voilà pourquoi, l’énoncé de ces règles immuables de défense de la iberté d’expression, ne doit nullement soustraire le journaliste ou l’écrivain à l’obligation qui lui est faite de se soumettre impérativement aux lois et règlements de la République. L’un et l’autre doivent jouir de ce droit fondamental tout en évitant les excès et les dérives de nature à mettre en péril l’unité nationale, la cohésion sociale et la sécurité de notre peuple!



« Xam lépp, wax lépp baaxul ! »
(Connaitre tout et tout révéler n’est guère bénéfique)



Moumar GUEYE
Écrivain
Président du PEN Sénégal
E-mail : moumar@orange.sn


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET